Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

Camfoot

En d’autres temps, le Sénégal, malgré sa bonne tenue dans cette Coupe d’Afrique des Nations, devait faire des cauchemars à l’idée de trouver le Cameroun sur son chemin. L’exemple le plus vivace est celui de la finale de la CAN 2002 au Mali ou la planète entière avait manqué du respect aux Lions Indomptables, en donnant gagnant, avant le début de la rencontre, le Sénégal.

Le 24 janvier 2017

La génération Mboma - Eto’o - Foé - Gérémi, avait d’abord tenu en respect l’équipe alors portée par le sélectionneur actuel du Sénégal, avant de remporter la séance des pénaltys suite à un tir de Aliou Cissé stoppé par le gardien camerounais Alioum Boukar.

Le Cameroun sera t-il en mesure de rééditer cet exploit ? Certains dirigeants expliquent que les Lions ont déjà atteint leur objectif et que toute autre chose ne serait qu’un bonus. Balivernes. On ne va pas en guerre dans le but de perdre. Le Cameroun en a t-il les moyens ?

Le groupe dispose de ressources techniques, tactiques et d’expériences capable de rivaliser avec n’importe quelle autre équipe. Mais la mauvaise gestion du groupe peut jouer contre les Lions Indomptables qui ont choisi de fragiliser leur meilleur duo offensif, Clinton Njié et Aboubakar Vincent.

La position d’attaquant en est une qui demande d’avoir des hommes en pleine confiance. Et un joueur en confiance, même en petite condition rend généralement des services insoupçonnés au groupe. Avant de les choisir, Hugo Broos s’était certainement rendu compte que ces deux joueurs ne passaient pas les meilleurs moments de leur carrière. Clinton Njié, a connu une année 2016 horrible à cause des blessures. Son début d’année n’a non pas été épargné puisqu’il n’aura pas suivi de phase de préparation complète. Son activité sur le flanc, sa vitesse de percussion, auraient dus être des armes redoutables pour cette équipe.

Pour ce qui est de Aboubakar Vincent, il faut reconnaître qu’il a été fragilisé dans son club, après le changement d’entraîneur l’année dernière. Puis il a été mis sur la liste des départs, et a été expédié en prêt en Turquie. Il faut reconnaître qu’il dispose d’un volume de jeu incroyable et est le seul vrai attaquant de pointe dont dispose le groupe. Avant l’unique occasion de but qu’il rate face au Burkina Faso, une occasion lumineuse, à moins d’être un analyste du dimanche, son match était un modèle pour tous les avant-centres. Sa présence devant la surface de réparation mobilise à elle seule au moins deux défenseurs, sans compter un des milieux récupérateurs qui ne s’éloigne pas. Cette force d’attraction, ne serait-ce de par son nom, permet ainsi aux autres attaquants et milieux de terrain d’avoir de l’espace pour se mouvoir, pour créer. Les vrais tacticiens comprennent que la chose la plus difficile, dans le football moderne, est de se créer des occasions de but. Quand il joue, Aboubakar Vincent se met dans les dispositions pour recevoir les balles. On voit donc des occasions de but, des occasions claires. Peut-être ne les met-il pas dedans, mais les occasions existent.

Sans nier les qualités intrinsèques des joueurs utilisés à cette position par Hugo Broos, c’est quand même surprenant qu’en pratiquement 2 matchs pleins, qu’ils ne se soient pas mis dans les dispositions pour attirer des occasions de but. Zéro. Nada. Ils ont plutôt d’autres qualités, qui leur permettent plutôt d’appuyer l’avant-centre principal.

Mis à part le but sur coup franc de Benjamin Moukandjo, c’est la barraca de nos milieux de terrain qui a permis au Cameroun de marquer ses deux seuls autres buts de la compétition. Contre le Sénégal, ils auront plein les bras avec la brigade offensive sénégalaise et méritent d’avoir de vrais attaquants et un bon plan de match pour aider à garder occupé l’arrière-garde adverse.

Hugo Broos est quand même un type surprenant quand on sait qu’il a été joueur, et entraîneur en Europe. Le football certes, est en constante évolution et un bon entraîneur des années 90, ou 2000, s’il ne se met pas à niveau en permanence, n’aura plus de compétence suffisante pour aider un groupe. On insiste désormais sur les qualités de motivateur, de psychologue reliées au métier de coach. Et c’est encore vrai dans le quotidien d’une compétition comme celle de la Coupe d’Afrique des Nations. Claude LeRoy n’avait-il pas fait croire à Omam-Biyik en 1988 qu’il serait dans cinq ans le meilleur attaquant du monde devant Rudi Voeller, Ruud Gullit et Marco Van Basten ? Et cela a presque marché. À Hugo Broos de trouver sa formule.

Et pourquoi pas appeler le coach Christian Gourcuff qui a été instrumental dans la carrière de Vincent Aboubakar pour savoir comment mieux le « gérer » le temps de cette compétition ? On ne gère pas Ndip També comme on gère Samuel Eto’o, ni Mboma comme on gère Aboubakar. Il faut trouver le meilleur moyen de mettre ses joueurs d’impact dans de bonnes conditions de réussite.

Quand un coach sort un joueur clé pour le punir pour une occasion de but raté, c’est qu’il est clairement en situation de panique ou en manque de compréhension. Pierre Emerick-Aubameyang a raté une situation très évidente dans le dernier match du Gabon sans que son sélectionneur ne perde confiance en sa capacité à faire la différence. Hugo Broos a erré dans cette situation. Il a désormais quatre jours pour convaincre et pour montrer aux yeux du monde qu’il est de la trempe des grands sélectionneurs.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 28 janvier à 12:44, par TkcForEver En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @bamyaben visiblement tu souffres d’expansion délirante du Moi. ce n’est donc pas la peine la peine de t’exciter dans ce délire, je te laisse j’ai un match à regarder...

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 18:21, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @Pat2Lyon,

    Tu roules pour qui ? Pour Bidoung Kwpatt ou Tombi a Roko ? Quel sale salaire de misère te paient-ils pour cette basse besogne ?

    Ton récent post a fini par me convaincre que tu n’es qu’un pauvre petit complexé, un inculte, un ignare qui prétend avoir la réponse absolue, la science infuse, le monopole de l’amour des Lions indomptables et du patriotisme.

    En réalité tu n’es qu’un pauvre con, un rageux, un prétentieux qui a un caillou à la place du cerveau et qui est prêt à assassiner tous ceux pensent autrement que toi.
    La contradiction est une épine dans ton oeil parce que tu es limité intellectuellement.
    Les sages et les intellectuels t’offensent et t’humilient.
    Conscient de ton infériorité tu haïs instinctivement tous ce qui remet en cause tes pseudo-convictions.
    En te laissant submerger par ta nature orgueilleuse du bon sauvage, tu n’acceptes plus l’autre et ses idées.

    • Le 27 janvier à 18:23, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Voici un florilège de tes commentaires abjects qui ne peuvent être produits que par un esprit malsain ou tordu et Dieu seul pourra déterminer avec précision le nombre de commentaires ignobles que tu postes sur ce site allant dans ce sens.

      « Laissez-nous avec notre équipe de sous-hommes. On aligne qui on veut. C’est quoi votre problème ? Vos 8 vrais camerounais sont en Europe non ? Dégagez ! »

      « je t’interdis de m’associer, moi le supporter déclaré et inconditionnel à cette bande d’énergumènes qui crachent sur leur pays. Qu’ils aillent supporter la côte d’ivoire ou le Gabon, mais de grâce qu’ils dégagent, cette bande de lâches. »

      " Tu as tout du nègre que les africains ne veulent plus. Pardon restes enseigner là-bas".

    • Le 27 janvier à 18:28, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Si les africains sont « trop intelligents » comme tu le penses, les dirigeants camerounais le sont moins !

      Tu n’as qu’à voir l’état du pays, Boko Harab, le problème anglophone, l’effondrement d’une buse qui paralyse tout un pays et qui est à l’origine de plus de 300 morts à Eséka, l’état des routes qui sont des vraies hécatombes, l’état des écoles, l’état des hôpitaux, pas d’eau potable, la majorité de la population qui vit dans la misère et dans une situation de démuniment extrême, le championnat national de football paralysé, pas de formation pour les jeunes joueurs pauvres qui sont très souvent les plus talentueux, pas de stades, etc...
      Intelligents en quoi ? à diviser pour mieux régner ? à l’exclusion de l’autre qui ne pense pas comme vous ou qui n’appartient pas à votre ethnie ? à la gabegie, aux détournements des deniers publics ?

    • Le 27 janvier à 18:30, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Tu dois être un psychopathe sinon un toxicomane ou du moins un alcoolodépendant pour débiter dans tes hallucinations de pareilles élucubrations et si tel n’est pas le cas, tu serais un démagogue manipulateur ou simplement un abruti inintelligent pour débiter autant d’inepties.

      Je n’ai de leçon à recevoir de personne et encore moins d’un sale type comme toi incapable d’accepter la contradiction, incapable d’accepter l’autre, incapable de lire rapidement quelques posts qui ne font pas une page d’un roman.

      J’ai lu le post de ton acolyte @TkcForEver et il a eu droit à une réponse magistrale.

      Pour ta gouverne, je vis au Cameroun et je ne suis pas enseignant.

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 09:41, par pat2lyon En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @Bamyaben.
    Tu es vraiment le prototype du nègre parfait, oui le vrai nègre qui estime qu’avoir fait ses études à 6000 km de son pays est une référence. Heureusement que tes envolées idiotes sont-là pour remettre les choses en ordre. Et comme tout bon nègre tu n’es évidemment pas à la hauteur de ce que tu claironnes. Aussi je vais pour te répondre relever un seul extrait de ton discours soporifique : « Je peux être précis, concis sachant ce qu’est une note de synthèse pour l’avoir enseigné ». Cet extrait est la manifestation limpide de la contradiction imbécile d’un fanfaron notoire. D’un, tu nous rappelles que tu peux être concis mais tu as quand même besoin de 5 ou 6 post pour nous le dire. De deux dans la même phrase, tu nous indiques que tu as été enseignant mais tu n’es pas capable de respecter une règle de grammaire élémentaire dans la phrase où tu nous dis que tu es enseignant. Tu as tout du nègre que les africains ne veulent plus. Pardon restes enseigner là-bas. Les africains sont trop intelligents pour mériter ton genre-là. et pour finir, je te laisse méditer cette phrase de @TKC : « Je sais que tu rêves secrètement de l’élimination des Lions juste pour satisfaire ton plaisir de démontrer que tout val mal au Cameroun... J’espère que tu seras privé de ce plaisir samedi soir ». Tu vois, Il m’a fallu un seul post pour te répondre monsieur l’enseignant. Fais-en autant.

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 02:44, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @TkcForEver,

    Ta cruche pour ne pas dire ta réaction inintelligente, dénuée de jugement prononcé, dotée d’une capacité de réflexion limitée, m’a fait rire !

    Tes accusations sont abjectes et ignobles et je vais m’atteler à t"y répondre point par point.

    J’ose espérer que tu n’es pas @Pat2lyon sinon son acolyte qui comme lui roule pour Bidoung Kwpatt ou Tombi a Roko je ne sais pour quel sale salaire de misère. Combien vous paient-ils pour cette basse oeuvre ?
    J’ose espérer que tu es juste un naïf, une groupie écervelée (ayant un caillou à la place du cerveau que je vais enlever tout de suite) et animée par un zèle l’aveuglant à tel point de réfléchir aussi bêtement qu’un trou de cul (je vais t’ouvrir les yeux pour voir la vérité).

    Tiens !

    Si je veux faire de l’activisme politique, je sais pertinemment sur quels sites le faire.
    Je suis inscrit sur des sites qui traitent exclusivement la politique, l’économie, le droit, la philosophie, les sciences, etc... Par conséquent je ne viens pas sur ce site où le sujet traité est d’une légèreté primaire, où le niveau des internautes est relativement bas à quelques exceptions prêtes et où je suis inscrit depuis 2007 bien avant toi pour faire de l’activisme politique.

    • Le 27 janvier à 02:48, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Seul bémol, le Sport et la politique vont de paire, les hommes politiques ont de tous temps utilisés le Sport pour faire leur propagande et les résultats sportifs dépendent des moyens mobilisés par les politiques pour les obtenir.

      C’est toi qui me parle politique.
      Qu’est-ce qui te pousse à me traiter de tribaliste ?

      Je ne vous connais qu’ici, virtuellement, je ne connais pas vos appartenances ethniques au Cameroun et ça m’importe peu même si je ne suis pas dupe, je sais pertinemment que vous avez un sérieux problème ethnique latent au Cameroun bien activé et entretenu par nos piètres dirigeants.

      Je suis Bassa comme l’indique mon pseudo BAMYABEN qui signifie au sens propre du terme celui qui tutoie la loi, un iconoclaste et au sens trivial le mythe d’une sexualité hyperactive et débridée.
      Je suis Bassa et fier de l’être, mes grands-parents ont fait couler dignement notre sang pour l’émancipation de notre peuple camerounais que j’aime jalousement.

      Tu me dis que « nous avons des problèmes avec Boko Harab au Nord » comme si je n’étais pas conscient et comme si c’est moi qui avait laissé Boko Harab s’installer durablement au Nord avant de prendre ce problème à bras le corps.

    • Le 27 janvier à 02:52, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Tu me parles de nos compatriotes du sud-ouest et du nord-ouest que vous appelez les anglo qui selon toi « veulent la partition ».

      Mais pourquoi et comment les langues des blancs peuvent-elles diviser des frères ?
      Pour les blancs les nègres ne savent pas parler leurs langues et ce sont leurs patois qui vont nous pousser à nous entretuer ?
      Nos frères et compatriotes ne font qu’exprimer leurs frustrations (comme nos Lions Indomptables se mettent souvent en grève pour revendiquer leurs primes) en brandissant l’arme fatale de chantage qu’ils ont entre leurs mains comme d’autres régions pourraient le faire à juste titre.
      Si tes potes les politicards de merde vulgarisaient ces deux patois des blancs aux yeux des camerounais il n’y aurait pas ce problème aujourd’hui 45 ans après la réunification mais ils ne servent pas nos intérêts, ils ne servent les intérêts de leurs maîtres, les blancs qui nous les ont imposés au pouvoir.

    • Le 27 janvier à 02:57, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Tu me demandes pourquoi Ahidjo n’a pas gagné un trophée en 25 ans de pouvoir ?

      Ahidjo n’est pas ma tasse de thé pour le défendre !
      Il a persécuté ma famille, mes ancêtres et mon ethnie ce que Biya n’a pas fait juste pour te dire qu’entre Biya et Ahidjo, il n’y a pas photo pour moi, même si je ne suis Rdpciste, s’il y a un choix à faire je ne n’hésiterais même pas un seul instant à choisir Biya ce qui ne m’empêche pas de critiquer ses manquements et de reconnaître les acquis d’Ahidjo qui est à l’origine des nos résultats sportifs obtenus dans les années 90 qu’on le veuille ou pas !

      C’est lui qui nomme Tonye Mbock après notre échec lamentable à la CAN 72 en lui ordonnant de faire les états généraux du Sport camerounais et de le redresser.

      Le premier acte de Tonye Mbock était d’abord de baptiser notre équipe nationale du nom LIONS INDOMPTABLES, ensuite d’organiser la pratique du Sport dans les milieux scolaires et universitaires comme aux USA et d’instaurer le Tournoi OSSUC, ce qui finira par nous donner tous les grands noms des grands sportifs camerounais que tu connais qui ont gagné les titres que tu connais, tous sortaient des collèges, lycées, universités et grandes écoles du pays, la plupart étant découverts lors des tournois OSSUC.

    • Le 27 janvier à 03:03, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Je te dirais enfin que je ne suis pas un traître pour rêver secrètement de l’élimination des Lions Indomptables et aucun camerounais n’aimerait qu’on batte le Cameroun comme vous le prétendez, vous n’avez pas le monopole du patriotisme et comme je te l’ai dit mes ancêtres ont fait couler notre sang pour la dignité du Cameroun et des Camerounais et je ne peux pour rien au monde déroger à ce principe, comme eux je suis prêt à mourir pour notre pays le Cameroun mais contrairement à vous, j’accepte la contradiction et je sais qu’il y a 22 millions d’entraîneurs au Cameroun dont je respecte les choix même si je ne les partage pas.

      De grâce arrêtez de demander aux gens qui ne partagent pas vos opinions et vos points de vue de se taire et de dégager, vous n’avez pas la science infuse et encore moins le monopole de l’amour des LIONS INDOMPTABLES et du PATRIOTISME.

      Bon Match !

      Allez LES LIONS INDOMPTABLES !

      S’ils ne battent pas ces pauvres petits sénégalais je vais revenir ici fustiger nos piètres dirigeants, voleurs et profiteurs ainsi les choix et les tactiques d’Hugo Bross sans oublier les mouilleurs qui ne méritent pas de porter notre vert-rouge-jaune.

      ALLEZ LES LIONS INDOMPTABLES !!! VOUS POUVEZ LE FAIRE !!! VOUS ALLEZ LE FAIRE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 23:44, par TkcForEver En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @bamyaben
    A lire des tes posts,on se rend compte que tu supportes les Lions comme la corde supporte le pendu. Tes proses ne sont que des discours politiques teintés de tribalisme à peine voilé. Peux taire un instant ton activisme politique et nous laisser savourer ces petits plaisirs offerts par nos Lions, ceci le temps d’une CAN.

    Tu sais les Camerounais n’ont pas trop d’occasions à faire la fête ces derniers temps, nous avons Boko au nord, maintenant les anglos veulent la partition du pays. Et toi tu reviens nous opposer le bilan Ahidjo/Biya au niveau du sport....

    Tu associes les victoires de Lions à l’oeuvre lointaine d’Ahidjo, peux tu m’expliquer pourquoi ce dernier n’a pas gagné le moindre trophée en 25 ans de pouvoir ? Il a fallu qu’il parte pour l’on remporte la première CAN 12 ans après....Il faut arrêter ces débilités politiques...Si les Lions réussissent c’est avant tout une victoire Camerounaise peut importe qui est à la tête de ce pays, on appelle ça la continuité de l’état.

    Je sais que tu rêves secrètement de l’élimination des Lions juste pour satisfaire ton plaisir de démontrer que tout val mal au Cameroun... J’espère que tu seras privé de ce plaisir samedi soir.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 18:19, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @Pat2Lyon,

    Je tiens à te redire que le Cameroun comme les équipes nationales du Cameroun et plus précisément notre équipe nationale de Football les Lions indomptables appartiennent à TOUS les CAMEROUNAIS qui sont LIBRES de DIRE ce qu’ils PENSENT de leurs gestions.

    Je t’invite à lire et à mémoriser le post d’@Johnny du 25/01/17 à 16H23.
    Il dit clairement ce qu’une majorité des camerounais pensent et comment devrait être gérer notre Football dont les jalons furent posés après la débâcle de la CAN 1972 par Tonye Mbock sur instruction d’Ahidjo.

    Les résultats produits jusqu’en 1990 que nous connaissons tous sont les fruits de ce travail qui n’a pas du tout été pérennisé, et depuis la fin des années 80, notre Football est pris en otage par une bande de voleurs profiteurs qui n’ont rien investi pour son développement. Nous pourrions avoir d’autres générations comme celle des années 2000, mais tant que les responsables de ce Football ne feront pas ce qu’Ahidjo fut après 1972, nos succès seront ponctuels, éphémères et limités en Afrique.

    • Le 26 janvier à 18:22, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Nous sommes ici dans un forum et peu importe à qui est adressé un post, les autres forumeurs inspirés sur le sujet sont libres d’y répondre pour animer les débats.

      Fame Ndongo que je ne connais que de nom est très loin d’être mon mentor comme tu le prétends, j’ai fait toutes mes études secondaires et universitaires très loin, à plus de 6000KM de mon pays bien aimé le Cameroun.

      Tu es incohérent sinon de mauvaise foi car incapable de reconnaître tes propres turpides lorsque tu prétends faire « appel à l’acceptation de la contradiction sans cesse renouvelé ici » alors que tu venais tout juste de poster ceci : « On les emmerde tous », et de conclure « je t’interdis de m’associer, moi le supporter déclaré et inconditionnel à cette bande d’énergumènes qui crachent sur leur pays. Qu’ils aillent supporter la côte d’ivoire ou le Gabon, mais de grâce qu’ils dégagent, cette bande de lâches. »

    • Le 26 janvier à 18:23, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Tu dois être un illuminé animé par un zèle aveugle pour poster ces commentaires ignobles, honteux, abjects et puants.
      Tu n’es point un supporteur mais plutôt un fanatique, une groupie écervelée sous l’emprise d’un délire paranoïaque faussé par des a priori égocentriques.
      Il faut être un psychopathe sinon un toxicomane ou du moins un alcoolodépendant pour débiter dans ses hallucinations de pareilles élucubrations et si tel n’est pas le cas, il faut être un démagogue manipulateur ou simplement un abruti sans intelligence pour débiter autant d’inepties.
      je n’ai de leçon à recevoir de personne et encore moins de toi qui passes par un détours pour me répondre indirectement. Je peux être précis, concis sachant ce qu’est une note de synthèse pour l’avoir enseigné.

    • Le 26 janvier à 18:24, par bamyaben En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Le post que je t’avais adressé hier était une courte réflexion philosophique sur non seulement l’acceptation de la contradiction, mais aussi sur l’argumentation ainsi que de la liberté d’expression et la recherche de la vérité. J’avais cru que tu serais à la hauteur mais hélas je me suis senti obligé de me rabaisser aujourd’hui à ton niveau pour que nous puissions nous entendre.

      Je te répète comme un leitmotiv que le Cameroun comme les équipes nationales du Cameroun et plus précisément notre équipe nationale de Football les Lions indomptables appartiennent à TOUS les CAMEROUNAIS qui sont libres de dire ce qu’ils pensent de leurs gestions n’en déplaise à l’infime minorité qui a la main basse sur notre pays et notre Football.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 16:56, par TkcForEver En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    Ondoa
    Fai,Nkoulou, Teikeu,Oyongo
    Bassogog, Siani, Ngadeu,Mandjeck
    Aboubakar, Toko-Ekambi

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 11:13, par Pierre En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    Voici le classement proposé par le coach des LIONNES ENOW NGACHU pour le match Cameroun - Sénégal de samedi :

    Moukandjo Zoua Bassogog

    Siani Aboubakar Mandjeck

    Oyongo Teikeu Nkoulou Fai

    Ondoa

    Qu’en pensez vous ?

    • Le 26 janvier à 13:23, par pat2lyon En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      @pierre.
      Voici mon avis : Tout d’abord je pense qu’aujourd’hui on ne peut pas se passer de Ngadeu dans cette équipe. Ce garçon observe-le, c’est une machine au milieu de terrain, et il m’étonne encore plus par sa capacité à se projeter vers l’avant. Je pense que ce joueur on va en reparler très bientôt. Une vraie trouvaille de Broos, tout comme Bassogog (clin d’oeil). Bon je suis un peu dubitatif sur le positionnement de Aboubakar. Par ailleurs j’ai toujours été fan de Mandjeck comme milieu, mais depuis quelques temps il me déçoit un peu, je ne le trouve pas souverain comme on pourrait l’attendre d’un joueur de sa carrure et de son expérience. Egalement j’avoue que Vincent me déçoit, il se la joue dilettante. Vous serez surpris, mais regardez à nouveau le dernier match face au Gabon, la dernière double occasion que les lions concèdent dans les dernières minutes vient d’une balle perdue négligemment par Aboukar dans la surface Gabonaise. Un ballon qu’il aurait pu s’employer à garder, il s’en est débarassé et dès l’action qui s’en est suivie on a failli prendre cher. Donc je lui reproche d’être un peu trop laxiste des fois. Malgré tout je propose comme onze : Ondoa, Oyongo, Nkoulou, Teikeu, Fai, Ngadeu, Siani, Mandjeck, Moukandjo, Bassogog, Zoua. Mais quoi qu’il en soit je fais confiance au coach.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 09:49, par alser En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    Mon cher @pat2lyon vous etes pertinent dans votre maniere de voir les choses , mais de grace rester courtoie dans vos declarations sinon personne n’aura plus envie de vous lire, moi le premier

    • Le 26 janvier à 11:02, par pat2lyon En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

      Bonjour @ alser.
      C’est bien noté. Je vais faire un peu plus attention. C’est vrai que des fois des gens te poussent à bout au point où tu finis par trahir ta vraie éducation. Mais c’est pas une raison... Donc encore une fois je vais faire plus attention. Amicalement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 13:05, par pat2lyon En réponse à : Analyse du Boss : Hugo Broos a fragilisé les attaquants

    @Julien. On s’en fout qu’ils aient raison samedi. On les emmerde tous. Et avec tout le respect et la sympathie que j’ai pour toi, cher frère, je t’interdis de les appeler des supporter des lions. Un supporter qui se cache dans le sissongo, débite à longueur de journée de la haine vis à vis de son équipe en espérant secrètement qu’elle gagne mais annonçant solennellement qu’elle perdra pour avoir raison lorsque cela se produira. C’est ça le supporter ? ça sert à quoi d’avoir raison si je suis triste pour mon pays. Qu’ils aillent au diable. Et si Samedi ils ont raison alors je les emmerde à l’avance. Le supporter ne se présume pas, on vit l’amour qu’on porte à son pays et on le partage, on le diffuse autour de soi. On ne veut pas de ces charognards qui se nourrissent de carcasses de lions. D’ailleurs à part quelques chiffes molles, quelques sans couilles dépourvus de courage et qui pullulent ici, la majorité a clamé haut et fort qu’ils souhaitaient que les lions fassent piètre figure à la CAN. Aussi je t’interdis de m’associer, moi le supporter déclaré et inconditionnel à cette bande d’énergumènes qui crachent sur leur pays. Qu’ils aillent supporter la côte d’ivoire ou le Gabon, mais de grâce qu’ils dégagent, cette bande de lâches.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches