Coupe du Cameroun

Ambiance : L’invasion des supporters de Bamboutos à Yaoundé

Camfoot

Sur le papier, le duel entre supporters a déjà son champion : Bamboutos de Mbouda. S’il ne fallait se référer qu’à ce paramètre, le trophée de la 57e édition de la Coupe du Cameroun prendrait logiquement le chemin de la région de l’Ouest Cameroun. Il n y a qu’à voir comment ils ont pris d’assaut les artères de la ville de Yaoundé depuis le début de la semaine pour s’en convaincre. Vêtus aux couleurs de leur club, faisant flotter les drapeaux, ces fans aux effectifs pléthoriques, mettent de l’ambiance dans la capitale de jour comme de nuit.

Le 30 octobre 2016
commentaires

Dans les bars, les bistrots, les restaurants, les agences de voyages, les quincailleries, les boutiques, les échoppes et autres magasins de Yaoundé, il n’y en a que pour Bamboutos de Mbouda. Ils font foule ; le déploiement grandeur nature donne à voir une marée humaine largement acquise à la cause de l’équipe cinquantenaire. Si en début de semaine, la mobilisation était visiblement encadrée et contenue, elle a pris une autre tournure cette nuit consacrée à la veillée d’armes dans les états-majors des deux finalistes. Les effectifs sont passés du simple au quintuple.

<span class="caps">JPEG</span> - 237.2 ko

Vacarme assourdissant

A Mendong, Damas, Mokolo, Tsinga, Nkomkana, Etoudi, Obili pour ne citer que ceux là, la nuit a été longue pour les supporters de Bamboutos. Eux qui ont pris d’assaut les coins chauds de ces quartiers pour faire la fête à travers chants de ralliement, danses traditionnelles, musiques urbaines et animations diverses, créant un vacarme assourdissant au point où il a été presque impossible pour les riverains, de fermer l’œil de toute la nuit. Dans certains endroits, un feu de bois a été allumé pour illuminer la veillée. Les rues de la ville, notamment le Boulevard de Mfandena qui donne l’allure d’une autoroute, ont été littéralement envahies par des supporters surexcités, brandissant le drapeau de Bamboutos. Se sont mêlés à la foule des automobilistes et des conducteurs de motos-taxis ivres de joie qui klaxonnaient à tue-tête, créant une confusion jamais vue depuis au moins 30 ans.

<span class="caps">JPEG</span> - 168.5 ko

La fête avant la fête

Ici au quartier Elig-Edzoa, impossible de se frayer un passage ce dimanche matin. Déjà envahie par les snipers de la Garde présidentielle (Gp) et les policiers déployés pour la circonstance, la route principale qui mène au stade a été prise d’assaut depuis 8h du matin par un nombre incalculable de supporters. Pour en rajouter à cette ambiance de fête avant la fête, les propriétaires de débits de boisson ont sortis un impressionnant matériel de sonorisation non sans offrir aux supporters des tee-shirts, des bandeaux, des bracelets et des drapeaux aux couleurs des Mangwa Boys. Au lieu dit « Texaco Omnisport », c’est une caravane de centaines de supporters entonnant des chansons locales qui célèbrent déjà la victoire des bleus et rouges. Dieu merci pour Apejes, le Comité d’organisation a décidé que chacune des deux équipes qualifiées pour la finale bénéficie de 7000 billets d’accès au stade. Soit 14 mille billets places réservées pour les supporters de Bamboutos Fc de Mbouda et Apejes de Mfou. Malgré cette décision, la déferlante des supporters des Mangwa boys reste indescriptible.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches