Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Humiliation

Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

Camfoot

À cinq jours de son entrée en Coupe des Confédérations contre le Chili (dimanche à 20h), le Cameroun a subi la loi d’une autre sélection sud-américaine mardi à Getafe. Face à une Colombie de José Pékermann qui a livré une solide prestation, bien emmenée par James Rodriguez, les poulains de Broos n’ont pu opposé aucune résistance.

Le 15 juin 2017
commentaires

Fusillés, atomisés, pulvérisés, humiliés, domptés, défaits… Les épithètes se bousculent au portillon pour décrire la lourde défaite concédée par les Lions indomptables au terme de la rencontre qui les a opposés à la sélection nationale de Colombie au Colisée Alfonso Perez de Getafe en Espagne. La rencontre a tellement laissé transparaître des lacunes et un faisceau de déficiences sur toutes les lignes, qu’on a du mal à admettre que c’est cette même équipe qui a soulevé le trophée de la Coupe d’Afrique en février dernier en terre gabonaise après avoir envoyé au tapis des cadors comme le Sénégal, le Ghana ou l’Egypte qu’on a présenté comme des hyper favoris de ce tournoi.

Le Onze camerounais remanié à 72%, a été méconnaissable sur le terrain. Dépassés par l’aisance technique et la maîtrise collective des Colombiens, Jonathan Gwem et les autres sont passés totalement à côté de leur sujet. Pour avoir misé sur un adversaire de la taille de la Colombie pour boucler sa préparation pour la Coupe des Confédérations qui démarre le 17 juin prochain en Russie, les « rois » de la forêt ont manqué de tout. Résultat des courses : à quatre reprises, André Onana qu’on a finalement titularisé en lieu et place d’un Ondoa dont la polémique sur le temps de jeu en club était devenue un caillou dans la chaussure du coach, est allé chercher le ballon au fond des filets.

Onana, l’agneau du sacrifice ?

Même si le gardien de l’Ajax d’Amsterdam n’a pas reçu en aucun temps le secours de sa défense, il reste que des puristes trouveront sujet à bavardages. Encaisser par exemple un but dans un angle fermé, ça laisse songeur. En même temps, il serait sage de faire porter le chapeau d’une défaite qui est d’abord collective à un joueur qui n’a pour seul grief que d’avoir été aligné face à un adversaire de haut calibre. Onana ne devrait donc pas être l’agneau du sacrifice comme l’ont prétendument annoncé certains techniciens. Face à l’armada colombienne bien emmenée par l’intrépide James Rodriguez, quel miracle aurait-il pu bien faire pour éviter la déconfiture ?

Mal épaulée par une défense à la rue, nulle dans le marquage, absente dans le retour défensif et de surcroît, largement perméable sur les flancs, le pauvre portier formé à la Fundesport que Broos a envoyé au charbon, s’est battu comme il a pu pour éviter la casse. En vain ! Loin de se réveiller, le mur défensif et le bloc-équipe qui sonnait aux abonnés absents, a passé son temps à reculer pour finalement plier devant des attaquants Cafeteros qui se régalaient. Avec 70% de possession, l’addition aurait même pu être plus lourde en faveur des hommes de José Pékerman.

Et le milieu de terrain alors ? Balayé par la catastrophe. Pour une rencontre qui promettait d’être animée au regard des précédents résultats des deux équipes, l’entrejeu des félins a eu toutes les peines du monde pour proposer au public quelque chose de chatoyant. Anguissa, Mandjeck, Boumal ont certes tenté de sortir du lot. Mais le match était plus fort que nos milieux domptés. En dehors de quelques coups d’éclats observés en fin de seconde période, le Cameroun n’a pas fait le poids dans ce compartiment, cœur du dispositif tactique. Face à un milieu presque incapable de développer le jeu, la Colombie, supérieure techniquement, mieux dirigé, a retrouvé des couleurs après deux matchs de classe face à l’Argentine (3-0) et le Brésil (1-0). Les partenaires de Radamel Falcao aidés par la présence des stars comme Cuadrado, James ou Aguilar, ont imposé le potentiel offensif des Cafeteros.

Ndip Tambe : un attaquant défensif titulaire en pointe, une nouveauté au football

En attaque alors, ça été un vrai flop. Ceux des joueurs qu’on dit souvent victime des mauvais choix du sélectionneur, ont enfin découvert leur véritable niveau. Habitués à maugréer sur le banc et à faire le procès d’un mauvais casting, ils vont certainement regretter d’avoir été aligné pour affronter la redoutable Colombie. Entre un Moukandjo qui ne convainc pas, un Toko Ekambi qui échoue sur les véloces défenseurs colombiens et un Ndip Tambe dont le seul mérite c’est de faire du torero au moment où on attend de lui, un jeu plus fin et plus porté vers l’avant, l’attaque des Champions battait de l’aile. L’exclusion de Ndip Tambe peu après la reprise (47e) est venue doucher tous les espoirs de la Team Cameroun. Et pour couronner le tout, José Lzquierdo a converti un quatrième but, après un beau numéro de Fabra. Cruelle réalité

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 15 juin à 18:58, par Mungo star En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    Équipe type :
    Ondoua
    Fai, Ngadeu, Teikeu, Ngwen
    Djoum, Zambo
    Bassogog, Moukandjo, Aboubakar, Boumal

    Remplaçants au niveau (Par ordre de valeur) :
    Toko,Siani,Onana,Zoua,Ngamaleu,Mandjeck

    Remplacants pas encore prets :
    Owona, Guihoata,Tambe,Mabouka

    En définitive, si le onze type fait le boulot on fera une bonne compétition, on renforcera l identité de l équipe et on aura la base pour accueillir de nouveaux joueurs de meilleure valeur pour améliorer l équipe.
    Njie, Oyongo, Boya,Choupo devraient revenir. J espère qu on trouvera un bon 9 pour concurrencer Aboubakar et un bon meneur de jeu (Choupo est mon premier choix) pour que Zoua et Moukandjo redeviennent des valeurs ajoutées sur les ailes.
    Il faut trouver un latéral droit supérieur à Fai(meme si j aime de + en + son rendement.).
    Les joueurs à abandonner après la compet’
    Mandjeck(Tactiquement et techniquement trop limite pour un milieu) , Tambe(no comment) Mabouka( Fautes systématiques. Lourd. Peu malin, centres trop rares)

    Les joueurs qui ont besoin d une seconde chance
    Djeitei (il commençait à trouver sa place de remplaçant dans la défense. Ç est l avenir)
    Boya (Bien meilleur à mon avis que Mandjeck)
    Guihoata(Quand il joue latéral, bon offensivement mais frêle en défense.)
    Owona(bonne relance, marquage approximatif)

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 18:26, par small lion En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    Chili 5 Biyaland 1

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 14:43, par Lindeng En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    C’était juste un amical donc l’espoir est toujours là.
    Vu la piètre prestation des lions, on ne peut même que s’améliorer.

    Je trouve que le jeu proposé par Broos a toujours été frileux et sans risque offensif, à l’exception notable de la deuxième mi temps de la finale de la CAN.
    Pour autant c’est ce jeu qui a été proposé et qui a permis la victoire, je me dis donc que le ndolè de Broos a beau manquer d’arachide on ne peut que croiser les doigts pour espérer qu’il sera une fois encore mangeable malgré son amertume.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 13:29, par ngbigben En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    @ Ashu,
    Ma brother, na for which PA you don go, that one for Buea Road or that one for Mile 17 ? lets wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 10:25, par blaiso En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    @bobil,
    C’est leur ligne de conduite depuis. CAMFOOT est un peu à l’image des supporteurs occasionnels des lions. ceux là qui usent des superlatifs l’équipe gagne et les traitent de derniers des nuls quand elle perd. Ce serait prendre un raccourci que de douter de la valeur des lions sur un match amical où eux même reconnaissent qu’il y a eu un remaniement de 72%, ce qui correspond à 8 joueurs, si mes calculs sont bons.
    En tant que journaliste sportifs, cher chroniqueur, vous devriez comprendre que match amical le résultat n’est pas toujours ce qui importe. Quand le coach lui même vous dit que la seule chose qui lui a pas plu dans ce match c’est le carton rouge et sachant que ce n’est pas quelqu’un qui a sa langue dans sa poche, je pense que vous auriez pu modérer votre inquiétude à défaut de la garder pour vous.
    Quoi qu’il en soit, je n’ai en ce qui me concerne pas d’inquiétude quant à la production des LIC à cette compétition. Nous ne gagnerons sûrement pas le trophée, mais nous ne serons pas non plus ridicules.
    ALLEZ LES LIONS

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 09:30, par Bobill En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    Des histoires et je crois que c’est vous qui voulez passer Onana à la braise. Onana est un jeune gardien, qui n’avait pas encore eu le privilège de se frotter au haut niveau compétitif et ne croyez pas que l’UEFA en est le Summum. Il prend un but d´inattention, qui pèse psychologiquement sur son équipe, mais soit, soit, soit. Si vous ne lui accordez pas un apprentissage souple : Quand est-ce-qu’il apprendra ? C’est vous qui relancez les polémiques d’un débat clos. Et c’est vous qui étiez entrain de faire un tapage démesuré sur ses qualités et c’est donc vous par conséquent, qui lui mettez la pression de devenir gardien Nr. 1 des Lions.

    Votre analyse est décousue de profondeur, car la tasse que le Cameroun prend est à faire peser sur les épaules de Georges Mandjeck, qui d’après moi n’a pas sa place dans cette équipe ni en remplaçant, ni en titulaire. Vous oubliez que Mandjeck est le plus ancien de cette équipe peut être même avant Nkoulou, qui est actuellement absent. Un ancien, qui ne s’est jamais imposé dans un registre quelconque. Je juge Ndip També moins rigoureusement que Mandjeck, car un carton rouge, on peut toujours en prendre, et il vaut mieux tomber les armes aux poings, que de se faire défaire honteusement. C’est les anciens, qui dirigent et positionnent une jeune équipe dans le naufrage. À quoi sert un ancien comme Mandjeck, s’il lui manque tout ?!?!?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 08:51, par Leonard Ashu En réponse à : Lions Indomptables : Après la Colombie, y a t-il espoir ?

    CHRISTOU DOUBENA,

    Relax,

    Cameroon 1 - Chili 0
    Cameroon 1 - Australia 0
    Cameroon 2- Germany 2

    You can begin celebrating

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches