• Accueil
  • A la Une
  • Emmanuel Mbang Kollo : « Mettre l’accent sur le travail et la discipline pour (...)

Emmanuel Mbang Kollo : « Mettre l’accent sur le travail et la discipline pour évoluer »

Camfoot

Team manager de la sélection nationale des U-23 qui revient d’un séjour au Maroc, il dévoile les contours de la nouvelle dynamique impulsée par le nouveau staff technique à cette équipe, considérée comme le futur vivier de la sélection A.

Le 24 juin 2016
commentaires

Que retenir du séjour des U-23 à Marrakech au Maroc ?

Des choses positives dans l’ensemble. Le groupe était constitué de talentueux footballeurs qui savent que la dynamique de groupe est quelque chose de fondamental et que sans rêve et sans travail, rien n’est possible. Les entraîneurs pourront mieux vous l’expliquer car, ce sont eux qui les ont inculqués cette culture au premier jour du regroupement à Yaoundé. Ils se sont montrés réceptifs et l’ont mis en pratique sur le terrain. De ce séjour, il y’a aussi la visite d’Hugo Broos dans la tanière, au lendemain de la confrontation Mauritanie-Cameroun, qui est un moment inoubliable pour nos jeunes footballeurs. Le sélectionneur des Lions indomptables et son adjoint ont assisté à la séance d’entraînement du 04 juin au soir puis la rencontre amicale du 05 qui opposait les U-23 du Cameroun à ceux du Maroc. Nos enfants ont fait preuve d’humilité et qu’ils sont plus que jamais conscient des enjeux de leur sélection. Je pense que l’arrivée de Broos dans le groupe a stimulé beaucoup d’entre eux qui savent désormais que s’ils travaillent et qu’ils progressent dans la discipline, il y’a de fortes chances d’être convoqué en équipe A.

Est-ce qu’un match amical suffit pour croire qu’on est prêt ?

Pas du tout. Mais, il faut reconnaître que ce match amical, comparé à celui qui nous a opposé à l’Egypte en novembre 2015, a montré que le groupe est en nette progression. Et pour cela, il faut féliciter le staff technique conduit par le coach Richard Towa et son adjoint Emmanuel Maboang Kessack. Ces deux techniciens ont défini une feuille de route avec des objectifs précis ; ils sont rigoureux et méticuleux quant à la matérialisation de cette feuille de route dans le travail soumis aux joueurs. Au regard de ce qu’ils ont déjà abattu comme boulot, on peut bien croire qu’ils approchent à pas de géants du but. Je dois reconnaître que toute cette dynamique rejoint la politique mise sur pied par la Fédération camerounaise de football qui repose entre autres sur la détection des talents à l’intérieur comme à l’extérieur du pays ; le bon suivi et l’encadrement professionnel de ces talents, la mise à la disposition des bons joueurs à l’équipe A…

Il y’a moins d’un an, cette sélection U-23 était au centre d’un scandale à l’aéroport de Harare. Ce, à cause d’une mauvaise organisation imputée à l’ancien coordonnateur des sélections nationales. Est-ce que l’organisation cette fois, s’est passée selon les règles de l’art ?

Je dirais oui sans hésiter. Tout a été bien organisé en amont comme en aval. Quand c’est professionnel, il faut le reconnaître et le saluer. De Yaoundé jusqu’à Marrakech, nous n’avons manqué de rien. Nous avons bénéficié d’un traitement digne d’une sélection nationale. C’est pourquoi il n’y a pas eu d’éclats de voix ou de couacs durant notre périple. On a été très bien accueilli à Marrakech. Bref, la qualité du match amical montre bien le sérieux et le professionnalisme des organisateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour mettre la délégation camerounaise aux petits soins. Même si on a perdu, ce n’est pas faute de bonne organisation.

Que prévoit la suite de l’agenda des U-23 ?

Les coachs vous le diront avec plus de détails et de précisions. Ce que je sais c’est que nous avons décidé de continuer dans la même dynamique évolutive. Maintenir le cap en mettant l’accent sur le travail et la discipline. Nous comptons surtout peaufiner notre préparation en demandant des matchs amicaux contre des pays de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest. Car, c’est en se frottant à de nouvelles expériences que nous évoluons et devenons fort.

Entretien avec Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches