Stade de Bafoussam : Des rituels avant l’inauguration

Camfoot

Au-delà du côté physique des préparatifs de la cérémonie d’inauguration du stade omnisport de Bafoussam qui aura lieu le 30 avril prochain, il y a aussi un côté métaphysique. Celui-ci a été confié à sa majesté Njitack Ngompé Pélé, roi du peuple Fussep. Avec ses notables, membres des sociétés sécrètes des « 9 » et des « 7 », il a engagé depuis dimanche 24 avril dernier, à un ensemble de rituels. Lesquels ont permis au monarque et les autres gardiens de tradition Bafoussam, de se rendre à divers lieux sacrés que compte ce groupement.

Le 27 avril 2016
commentaires

Mardi 26 avril 2016, ils se sont notamment rendus à la rive gauche du fleuve Noun et à l’entrée du stade flambant neuf, où un ensemble d’invocations marquées de sacrifices de bélier et de poule, a été opéré. D’après Sa Majesté Njitack, ces rituels ont but d’invoquer les ancêtres, afin d’implorer non seulement leur bénédiction, mais aussi la protection de l’ouvrage réalisé. « Nous sommes descendus avec les tenants de nos us et coutume, à savoir les sept et les neufs notables pour conjurer l’esprit de nos ancêtres au niveau du pont du Noun où nous avons de hauts lieux sacrés, pour qu’il protège ce stade que le gouvernement nous a offert et dont le ministre des sport et de l’éducation et les autres membres du gouvernement, les autorités administratives et traditionnelles, les forces vives de la région de l’Ouest et du Cameroun, viendront inaugurer le 30 avril prochain. Nous sommes venus apporter notre bénédiction pour que ce haut lieu de sport, soit un haut lieu de réjouissance non pas seulement des fils de toute la région de l’Ouest, mais aussi de tout le Cameroun, et que règne dans ce stade un esprit de vainqueur, un esprit de fair-play que nous avons toujours inculqués à nos Lions indomptables », a-t-il déroulé.

Après les rituels, la population sortie en masse vivre ces rarissimes moments, a été invitée à partager des denrées alimentaires cuisinées selon les exigences de ce type de cérémonie, ainsi que de la boisson. Après s’être remplies l’estomac, ces populations ont reçu d’autres denrées à cuisiner elles-mêmes. Elles étaient constituées de riz, de sel, de viande de bœuf et de porc… Sm Njitack Ngompé Pelé a invité les chefs de villages et quartiers avoisinants du stade à prendre l’engagement ferme, de veiller avec leurs populations à la sécurité de l’infrastructure.

Ces rituels du chef Bafoussam, auront-ils réellement l’effet escompté ? Si d’aucuns répondent par l’affirmative, en se basant sur le fait que ce stade soit situé dans son groupement, d’autres sont par contre dubitatifs. En raison du fait, soutiennent-ils, qu’une belle initiative devrait impliquer à défaut de tous les grands chefs de la région de l’Ouest, au moins ceux du département de la Mifi. Or Sa Majesté Njitack Ngompé Pelé a préféré y aller tout seul. Ce qui présage, poursuivent les détracteurs, d’une envie dévoilée du monarque de faire main basse sur cette infrastructure construite pour les populations de la région.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches