CMR – AFS : un proche de Choupo-Moting clarifie

Camfoot

En conférence de presse mardi, l’entraîneur de l’équipe nationale du Cameroun a émis des doutes sur la blessure d’Eric-Maxim Choupo-Moting, forfait face à l’Afrique du Sud les 26 et 29 mars dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. L’entourage du joueur réagit.

Le 25 mars 2016
commentaires

« Choupo-Moting était pourtant sur le banc de touche de Schalke 04 vendredi passé (…) Je n’ai jamais compris pourquoi, une équipe de Schalke pouvait mettre un joueur sur le banc de touche alors qu’il est blessé », a déclaré Hugo Broos en conférence de presse mardi à Mbankomo. « Après, Choupo-Moting m’a appelé et m’a dit qu’il n’est pas prêt, qu’il est encore blessé. Mais bon…  », a ajouté l’entraîneur national, loin d’être totalement convaincu par cette version. Pourtant, dans l’entourage du joueur, l’on rassure. « Eric-Maxim n’a pas encore recouvré la santé. Contrairement à ce que M. Broos a laissé entendre, il ne peut pas décliner une convocation en sélection nationale, puisqu’il est vice-capitaine des Lions », indique un proche du joueur ayant sollicité l’anonymat. Pour lui, « ce n’est pas parce qu’il était sur le banc de touche de Schalke le week-end dernier qu’il est forcément dans la capacité de jouer à 100% ».

« Eric est un titulaire incontesté à Schalke, dit-il. Vendredi, Schalke jouait contre un gros morceau (Borussia M’Gladbach). L’entraîneur savait qu’il ne pouvait pas jouer et se donner à 100%, mais il l’a mis sur le banc en lui disant de se tenir prêt au cas où ça irait mal pour l’équipe ». Et donc, l’attaquant camerounais aurait pu jouer s’il avait été envoyé sur la pelouse. « Il aurait pu jouer, mais en courant le risque d’aggraver sa blessure. Eric savait qu’il ne peut pas aider pleinement les Lions s’il venait, car n’ayant pas récupérer toute sa forme. Pour lui, ça ne sert à rien de venir, de jouer sans vraiment aider, alors qu’un autre joueur plus en forme peut occuper la place », dit-il encore avant de regretter les propos d’Hugo Broos. « Je ne comprends pas dit-il, que l’entraîneur de notre équipe nationale ne comprenne pas comment un joueur blessé soit sur le banc de touche de son club. Cela veut dire qu’il n’a jamais vu un joueur blessé, être aligné dans un match. Certains entraîneurs le font pourtant ».

Une longue blessure

Notre interlocuteur révèle enfin qu’en réalité, Choupo-Moting s’est blessé contre Wolfsburg, le 6 février en Bundesliga. L’attaquant camerounais a pris un coup à la côte avant de demander à être remplacé à la 80e. Six jours après (le 12 février), Schalke affrontait Mainz, mais la blessure du joueur l’a contraint à ne pas effectuer le déplacement avec son équipe. Le match suivant, il a été titularisé –quoique toujours blessé- en Europa League face au Shakhtar Donesk, le 18 février (0-0). Il a joué 90 minutes, après avoir pris des médicaments pour atténuer la douleur. « Cela prouve que même blessé, il a pu jouer », lance notre source. Trois jours après (le 21 février), en championnat contre Stuttgart, il a reçu un coup sur la même blessure à la 21e et a été remplacé. Et c’est la dernière fois que le vice-capitaine des Lions a joué en club.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches