Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Assou-Ekotto : comme au Cameroun, quand un cadet n’écoute pas, on peut lui (...)

En réponse à :

Assou-Ekotto : comme au Cameroun, quand un cadet n’écoute pas, on peut lui coller une raclée

27 février 17:46, par Johnny

Wyclef, 100% d’accord avec toi. « L’émotion est... » vraiment « ...nègre » !!! Nous aimons tant les petits potins de quartier que nous nous engouffrons tête première dans des débats dénués de sens ou de profit ! En quoi cet « échange d’amabilités » entre deux joueurs professionnels aident à développer notre Football ???

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

La Chronique de Léon