Toli Sous le Manguier ::: Camfoot.com

Afficher uniquement les messages comportant le(s) mot(s) suivant(s) :

Messages : 1 à 40 Page : 1 Nombre de messages : 96
<< précédente 1-2-3 suivante >>
●●LES LIONS PARLENT LA MEME LANGUE QUE LEUR ADVERSAIRE●●
Avant les kmers se communiquaient en CAMFRANGLAIS sur le terrain et les adversaires n avaient aucune idee.
En 2009 encore, lors d un match de qualification du Mondial 2010 contre le Gabon, les Gabonais se plaignaient a Giresse leur entraineur du temps qu ils ne comprenaient pas le langage des kmers....
LES LIONS DEVRAIENT REVENIR aux CAMFRANGLAIS aulieu de crier sur les coequipiers en francais.
C est tres difficile aujourd hui car il y a des kmers qui ont grandi ailleurs et ne retrouvent l equipe nationale que le temps d un match ou d une competition comme celle ci
M@ybe (Andorre) le 19/01/2017 à 08:43

(suite)
Pour mieux faire comprendre ce que ressentent nos frères anglophones, inversons la situation.

Le 1er janvier 1960, le Southern Cameroon devient indépendant. Il négocie les conditions de la réunification avec le Cameroun francophone. Cette réunification est réalisée le 1er octobre 1961. Lors des négociations, le Cameroun francophone obtient la garantie que la forme fédérale de l’Etat serait à jamais intangible. Un article de la Constitution fédérale du 1er septembre 1961 consacre cette garantie. Il est tout de même mis fin à l’Etat fédéral le 20 mai 1972, et un Etat unitaire est institué. De Kribi à Ndikiniméki, de Batouri à Tibati, de Poli à Kousséri…. les populations sont désormais obligées de se rendre à Buéa pour suivre leurs dossiers. Il leur est exigé de s’exprimer en anglais. Devant des agents publics hautains et goguenards, prompts à les tourner en dérision, même ceux qui n’ont jamais appris l’anglais se voient obligés de baragouiner un camfranglais difficilement intelligible…
Qui pourrait, honnêtement, soutenir que les francophones se seraient satisfaits d’une telle situation, au point de s’y complaire et de se taire ?

3) Le non-respect des promesses solennelles faites pendant la campagne référendaire.

Les promesses faites pendant la campagne pour le « Oui » au référendum et qui avaient déterminé un grand nombre d’électeurs à voter dans ce sens le 20 mai 1972, ont à peine été respectées. C’est notamment le cas pour l’accélération du développement qui, dans ces deux régions, devait résulter des économies réalisées grâce à la suppression des institutions et organismes des Etats fédérés. Les mandataires du gouvernement fédéral et du parti de l’UNC avaient effectivement promis le bitumage des routes, la construction de barrages, l’urbanisation des villes, le développement des zones frontalières, etc. J’ai personnellement assisté à certains de ces discours, ayant fait partie de l’équipe du Secrétaire Politique de l’UNC et Ministre de l’Administration Territoriale Fédérale (je servais alors comme directeur de l’organisation du territoire dans ce ministère).
Le Sultan (Ex U.R.S.S.) le 10/01/2017 à 12:23

XMAN, Tout ce temps que tu as mis dehors et tu écris meme le camfranglais.
Eva (Gabon) le 24/10/2014 à 20:00

Ma cherie... c est nous qu on a invente le camfranglais... lol c est pas nouveau... c etais a l epoque notre facon a nous les jeunes d afirmer notre identite...

par contre demandes moi d ecrire en bill gates ou steve job... je suis perdu... mdrrr
THE X-MAN (Pays Bas) le 24/10/2014 à 20:19


@Yvan (Carrefour ) le 24/10/2013 à 11:09
Tu t'adresses à @Ndogkoti ou à ndogkoty ? Attention aux fautes d'orthographe, au camfranglais. IL y a risque de confusion. Maintenant, Babimbi, ??? es tu autorisé à utiliser ce vocable ? Les Bassa n'aiment pas les gens qui salissent leur nom.
Nasoïde l'Autochtonologue (France) le 24/10/2013 à 13:16

@ Ndokoti
ohhh tu as fini tes cours d'anglais? tu veux nous INFORMER que cest a Mongomery College que tu as pris tes cours d'anglais ? depuis que Dieze a REPERE ton niveau,......tu as tres vite VIRE au francais....oh pour ne plus entrainer la destruction de la langue anglaise...mieux tu ecris en camfranglais.
ou est la photo de la voiture que tu as loue a Dollar/Thrifthy de Baltimore?.....elle a aussi DISPARU.....comme.....Batamack après les giffles de M.Emvoutou

on voit donc qui est.....con

@ Moel
merci pour tes explications....en esperant que a la Fifa les gens soient aussi honnetes que toi

@ X-man
on mappelle souvent Don King....LOLLLLL et non Don Guichotte
Bobolo (Etats-Unis) le 05/07/2013 à 21:31

Le “camfranglais” au secours des Kamers(Suite)

Pendant qu’ils causent entre eux, survient un Ivoirien. Le langage change aussitôt, s’ils ne désirent pas interrompre leur conversation. Ils se mettent aussitôt à parler le « camfranglais » ou le pidgin. Et en recourant à cette langue, ils ont inventé des expressions et des noms que ne peuvent piger les Ivoiriens. Le « répé», signifie, Laurent Gbabo. Le «wajo », signifie, Ouattara. Le « school boy », signifie Guillaume Soro. « Semengue », signifie le général Mangou, chef d’Etat major de l’armée ivoirienne. « Cut gass », signifie Blé Goudé.

Cela donne ceci : « gars, dan wajo di trong, he no di fia». «Moi c’est le school boy-là que moi je wonda. Mais, je ne sais pas s’il va rich ». » « Semengue sisia les gens pour rien, he not fit do nothing ». « Hé, ne parle pas comme ça, Cut gass est de son côté,c’est lui alors qui ne fia rien, pas le wajo… ». Indéchiffrable par les Ivoiriens tout autour…
Enoh Meyomesse,
correspondance particulière Lejour
Maybe le 11/03/2011 à 12:54

Le “camfranglais” au secours des Kamers

Qui eut cru un jour que ce parler exécré par les puritains de la langue française allait se révéler d’une importance capitale aux Camerounais … pour préserver leur vie ?
C’est ce qui est en train de se produire actuellement en Côte d’Ivoire dans la crise postélectorale. C’est connu, les ivoiriens sont divisés en deux camps aux positions, pour l’heure, totalement irréconciliables : le camp Gbabo,autrement appelé Lmp, et le camp Ouattara, autrement appelé Rhdp. Naturellement, les Camerounais de Côte d’Ivoire ont pris position pour l’un ou l’autre des protagonistes. Mais, en leur qualité d’étrangers, ils sont tenus à l’œil par les membres des deux camps. Aussi, la vie ne leur est plus simple en ce moment en Côte d’Ivoire. Ils sont tous ainsi devenus des équilibristes chevronnés, des girouettes patentés. Tout dépend de l’interlocuteur. Ce n’est guère difficile. Par bonheur,il suffit de deux phrases, ou de consulter le journal tenu en main, et on sait à qui l’on a affaire. Alors, les Camerounais réajustent leur langage à longueur de journée. « Gbagbo est cuit ! maintenant-là, peut pas s’en sortir». Réponse du Kamer : « cuit comme patate, c’est vérité, il a cherché, il a trouvé ». Cent mètres plus loin : « Ce Ouattara-là, il va sortir hôtel du Golfe avec pieds, il va retourner maison tout seul, personne ne va pas lui parler même ». Réponse du Kamer : « Il va transporter petite valise sur tête, comme mendiant ».

Mais, lorsqu’ils sont ensemble, ils laissent libre court à leurs opinions. Et ils donnent l’impression d’être plus favorables à Ouattara qu’à Gbagbo. Quoi de plus normal, le candidat du RDR a promis d’accorder la nationalité ivoirienne à tout le monde. Or, de nombreux Camerounais vivent dans la clandestinité. Ils ont toutefois oublié que c’est ce même bonhomme qui avait instauré les cartes de séjour pour les étrangers, du temps où il fut Premier ministre…

Pendant qu’ils causent entre eux, survient un Ivoirien. Le langage change aussitôt, s’ils ne désirent pas interrompre leur conversation. Ils se mettent aussitôt à parler le « camfranglais » ou le pidgin. Et en recourant à cette langue, ils ont inventé des expressions et des noms que ne peuvent piger les Ivoiriens. Le « répé», signifie, Laurent Gbabo. Le «wajo », signifie, Ouattara. Le « school boy », signifie Guillaume Soro. « Semengue », signifie le général Mangou, chef d’Etat major de l’armée ivoirienne. « Cut gass », signifie Blé Goudé.

Cela donne ceci : « gars, dan wajo di trong, he no di fi
Maybe le 11/03/2011 à 12:52

Le “camfranglais” au secours des Kamers

Abidjan. Comment les compatriotes de Côte d’Ivoire tranchent le conflit Gbagbo-Ouattara
Qui eut cru un jour que ce parler exécré par les puritains de la langue française allait se révéler d’une importance capitale aux Camerounais … pour préserver leur vie ?
C’est ce qui est en train de se produire actuellement en Côte d’Ivoire dans la crise postélectorale. C’est connu, les ivoiriens sont divisés en deux camps aux positions, pour l’heure, totalement irréconciliables : le camp Gbabo,autrement appelé Lmp, et le camp Ouattara, autrement appelé Rhdp. Naturellement, les Camerounais de Côte d’Ivoire ont pris position pour l’un ou l’autre des protagonistes.

Mais, en leur qualité d’étrangers, ils sont tenus à l’œil par les membres des deux camps. Aussi, la vie ne leur est plus simple en ce moment en Côte d’Ivoire. Ils sont tous ainsi devenus des équilibristes chevronnés, des girouettes patentés. Tout dépend de l’interlocuteur. Ce n’est guère difficile. Par bonheur,il suffit de deux phrases, ou de consulter le journal tenu en main, et on sait à qui l’on a affaire. Alors, les Camerounais réajustent leur langage à longueur de journée. « Gbagbo est cuit ! maintenant-là, peut pas s’en sortir». Réponse du Kamer : « cuit comme patate, c’est vérité, il a cherché, il a trouvé ». Cent mètres plus loin : « Ce Ouattara-là, il va sortir hôtel du Golfe avec pieds, il va retourner maison tout seul, personne ne va pas lui parler même ». Réponse du Kamer : « Il va transporter petite valise sur tête, comme mendiant ».

Mais, lorsqu’ils sont ensemble, ils laissent libre court à leurs opinions. Et ils donnent l’impression d’être plus favorables à Ouattara qu’à Gbagbo. Quoi de plus normal, le candidat du RDR a promis d’accorder la nationalité ivoirienne à tout le monde. Or, de nombreux Camerounais vivent dans la clandestinité. Pendant qu’ils causent entre eux, survient un Ivoirien. Le langage change aussitôt, s’ils ne désirent pas interrompre leur conversation. Ils se mettent aussitôt à parler le « camfranglais » ou le pidgin. Et en recourant à cette langue, ils ont inventé des expressions et des noms que ne peuvent piger les Ivoiriens.

Le « répé», signifie, Laurent Gbabo. Le «wajo », signifie, Ouattara. Le « school boy », signifie Guillaume Soro. « Semengue », signifie le général Mangou, chef d’Etat major de l’armée ivoirienne. « Cut gass », signifie Blé Goudé.
Cela donne ceci : « gars, dan wajo di trong, he no di fia». «Moi c’est le school boy-là que moi je wonda. Mais,
CAMER le 09/03/2011 à 22:58

@NGAMESSI RA, si tu lis mon message, je parle des langues des colons, d'une part. Si tu ne parles pas français, en quelle langue parleras-tu avec un afrobrésilien?

Je crois qu'il faut éviter de porter des lunettes roses comme on dit au québec...je crois vraiment que c'est idéologique de dire qu'il n y a aucune barrière linguistique entre nos frères déportés et nous...reviens sur terre...d'abord, les frères déportés ce ne sont pas seulement les antillais francophones, et de plus, le créole de la martinique et de la guadeloupe et d'haiti aussi ont plus de bases de français qu,autre chose, (personnellement, ayant fréquenté des antillais, je comprenais des fois leur langue parce que je conniassais le francais,) tu peux prendre l'exemple de notre camfranglais...oui, il existe des liens qui sont restés dans la langue parlée par les afrodescendants des amériques, (cf *****guyzoducamer.afrikblog.com/tag/Linguistique ou *****guyzoducamer.afrikblog.com/tag/Langues ), mais dire qu'il n'y a AUCUNE BARRIÈRE LINGUISTIQUE, c'est nier l'évidence.

d'autre part, tu parles de recréer une langue . Ce serait nouveau (peut être y a t'il un exemple qui me contredit) mais je ne pense pas qu'on s'assoit un matin et qu'on dit qu'on crée une langue, langue est en mouvement elle évolue par elle même, et lorsqu'on décide de stopper son évolution pour mettre des règles, elle trouve tout de même le moyen d'évoluer, de se renouveler. Qui va décider de quels mots doivent rentrer dans la nouvelle langue afro...je vois déjà les divisions...bref
Guyzoducamer (Canada) le 21/10/2010 à 16:36

JB

nessa tu as dit ke tu ne hia pas ce kon te tok en camfranglais et en french , voila notre frère anglo ki t'explike en anglais mdr . Ca va finir par rentrer. Les frenchies ont une phrase pour les gens comme toi: : Il comprend vite mais il faut lui expliker longtemps .lololololol


Anglo

Ma broda , na so i dé ooooo. You di tok na very true. You must came fo toli more and more to correct that wrong people .

Une Lionne

n'abandonne pas le combat mme en duala je sais k'un kelkun viendra expliker les choses a JB .

Famille
Eskon peut mainan se concentrer sur les 23 kon a call.
Bon peri Songo'o je suis désolé mais ta place sera encore une fois en trbunes , tu n'es pas fit . J'ai vu la pics de Hugo Nyamé avec les Lions Cemac .donc il aura un peu de compétition derrière lui le 9. Mayebi , tu dois assi te concentrer a trouver un club , vs allez faire des gens comme Itandje vont revendiker la place avec raison .
Pour le reste ça va , mme si Makoun doit go au bench .
Speed (France) le 28/09/2010 à 18:12

@Kmer
Ainsi parle un sage...
ce machin semi-ludique semi-mouton qui croit parler le camfranglais mieux que les autres avec ses tchinda veulent vendre du rouge pour du bleu comme magnan007 a dit ici l'autre jour.
Mais chacun sait que le Lato de Milito est un cas cuit!

Je partage ton avis sur Emana Hilary.
Sauf qu'il faut nous excuser avec des comments de lycee sur BAE. A bek!
Vexville (Belgique) le 10/08/2010 à 20:15

@Kl1k1

C'est parce que le french est dur que je mets souvent au camfranglais. Tu dis exactement la même chose que moi.
SEF n'est pas transcendental. C'est un bon jioueur qui ne donne le meilleur de lui même que quand il est entouré de très bons joueurs comme Xavi, Iniesta, Mboma, Mayer, Foé...

Je demande justement à Eto,o d'arrêter de se prendre pour ce qu'il n'est pas et de se fondre dans le collectif. De laisser le coach faire le classement, de laisser meilleur que lui tirer les balles arretees et de faire juste ce qu'il sait faire en dehors d'engrosser les whites: retser dans la surface et marquer.

J'aime Eto'o pkoi? Il est ma ngui? Je ne l'aime pas pourquoi? Il est un opposant? Je m'en fous de l'homme Eto,o mais qd il vient dans les Lions, il doit mouiller le maillot. C'est tout ce kon lui ask.
Bencheur (France) le 17/01/2010 à 16:24

@ Londonien
"tu n'es pas bete mais j'agree to desagree avec toi."
na topo for Ndoungue or what?
Ca c'est la phrase d'un mola qui fol les palaba.
Qd on va cree l'academie du Camfranglais tu auras ton siege...MDR

Au fait, c'est pcq D Drogba s'est blesse que tu poum l'equipe de la CI, ou c'est le sentiment nat qui est tres fort dans ton dedans?
King Tchapia (Malantouen ) le 04/01/2010 à 20:18

@JPEK

LOL!!!! MDL!!!

je croyais que tu speakais un le jaman!!!!

en tous cas bon courage et merci

Matip va avoir quelques probleme mais bon y a Mandjeck et Idrissou

je sens que le jo va passer au camfranglais sans transition au french MDL!!!!
THE X-MAN(2010) (GALACTICA , Allemagne) le 22/12/2009 à 18:07

@Speed
toi même tu as vu com moi mon frère!!! avec près de 250 langues qu'on a au pays, plus le français, l'anglais, le pidjin, et le camfranglais, les djo trouvent tjr le moyen d'aller prendre chez les i-vois-riens. c'est encore quel genre de complexe ça non?
MOLA OMARD (Monaco , France) le 26/11/2009 à 12:51

@Hilary,

Toi alors tu me fais rire. Reviens alors en Afrique nous apprendre à défier la France. Des invectives depuis ton salon IKEA la-bas à Hillen là, on connaît tous ça!

@King Tchapia,

Pkoi tu ne prends pas ton argent que tu mets dans ton satellite personnel de Malentouen pour construire la route? Et sais-tu que chaque 6 secondes que tu passes sur le Toli, un enfant meurt de famine? Pkoi tu n'abandonnes pas le Toli pour aller les sauver non Don Quichotte? BDL

@Tous,

Vous ferez mieux de prendre exemple sur @Speed. From il est chez les whites, il a réappris son Camfranglais ou comme @Ndogkoti, cet héros qui P.Isse sur la Suiise toute entière.
Bencheur (France) le 20/11/2009 à 14:23


@ Tous
La suite de l'affaire: Le dico CAMFRANGLAIS
---------------------------------------------------------
la nga: lire

mbang", "ndem", "nzong (verbe) : échouer, rater. Ex : "Elle a nzong le béco" = Elle a échoué à l'examen du brevet des collèges.

gwè" ou "gbè", "holl", "tcha : attraper quelqu'un. Ex : "La mbérale va te holl" = La police va t'attraper.(la mbérale c'est la fourgonnette servant lors des rafles de nuit)

mboutoukou, mbout, ntchoumbou, chintok (n.m.) : fou, bête, quelqu'un qui ne réfléchit pas. Ex : "tu me prends pour un mboutoukou ?" = " tu te fous de ma gueule ?"

ntchinda (n.m): lèche-cul, quelqu'un qui fait des courbettes et est prêt à se rabaisser auprès d'une autre personne pour obtenir des faveurs.

ndoungourou (n.m.) : garde-du-corps.

la kala : le genre de. Ex : "Je falla la cala de ngop ci" = Je cherche ce genre de chaussure

popoh : comme adjectif il désigne quelque chose de vrai, de sérieux. Ex "Le wé là est popoh" = Cette histoire est vraie". Comme adverbe il signifie qu'on veut parler franchement, honnêtement. "Popoh je n'ai pas encore tes dos" = Pour dire vrai, je n'ai pas encore ton argent"

wanda", "pach = s'étonner, s'inquiéter, être surpris. Ex : "Popoh Je wanda sur le djo ci hein" = franchement ce gars m'étonne

La mbock, la nguèss, la wolowoss, la maboya : la prostituée, la pute.

les madras : les menstrues

Sock", "nack : battre, remporter une victoire sur quelqu'un

Dèpso : *****, *****

bèlè (adj) : enceinte. Employé Comme verbe le mot signifie faire un enfant à une femme

le bangala", "le mbit", "le zoze, : le sexe de l'homme.

tchoko", "mouiller la barbe", "voir : corrompre, verser un pot-de-vin. Ex : "j'ai été obligé de tchoko le mbéré" = J'ai été obligé de corrompre le policier. "vois moi" = donne moi un pot de vin.

le mbéré,le niais le mange-mille : le policier, le militaire, le gendarme.

le kongossa : le commérage, les ragots, la médisance

Le mamba vert : Le billet de 10.000 Fcfa (15 euros), le mot est aussi utilisé par la diaspora camerounaise pour désigner le passeport camerounais du fait de sa couleur verte, il désigne aussi les patrouilles de police camerounaises (réputées pour leur penchant au racket) et dans ce dernier cas il s'emploie toujours au pluriel.

le ndolè : Le passport camerounais

Le ndjap: la drogue, l'herbe

"ndjapiste" (n.m) : quelqu'un qui consome de la drogue, ou fume l'herbe.

chiba : descendre (d'un lieu à un autr
King Tchapia (Malantouen ) le 10/11/2009 à 22:46

@ King Tchapia (Malantouen ) le 05/11/2009 à 23:19

Salut frero, très bonne initiative en ce qui concerne le dico camfranglais. Cette langue constitue une spécificité de la société camerounaise. Les linguistes camerounais pourraient bien s'en inspirer et offrir au pays une langue qui nous soit commune, car en effet c'est la seule langue qui fait l'unanimité au pays.
Je souhaite tout de même que le dico soit présenté en ordre alphabétique (si nous voulons suivre la logique cartésienne) ou selon un autre ordre en fonction de ton inspiration...
Félicitations et du courage
Donny (Bertoua , Cameroun) le 05/11/2009 à 22:42

Soldiats for Mola Omard, wouna don hear? Wouna must boilo da Diko. Le code sera done en Kamfranglais.
Renguinguin man don talk.

Ce qui est sur le 14 /10 a Fes un Lion va mourir, nou on sait que ce sera le Lion Guingueroux (Lion de l'Atlas)

Dico Kmer pour les Kmers du Toli et partout dans le monde

Part 3/8


Ekié !, Yié ! : Exclamation qui marque l'étonnement, l'indignation

Aka ! : Exclamation qui marque l'indifférence, une facon de dire "je m'en fous". Ex : "Aka! je ne veux rien ya" = Je m'en fous je ne veux rien entendre.

le minkouta, le nkwa (n.m.) : le sac . "On ne niang pas la poule dans le mintouka" = On ne vend pas la poule dans le sac (proverbe camfranglais qui signifie qu'on ne doit pas se satisfaire de ce qu'on n'a pas encore vu, ou de ce dont on n'est pas sûr.

niang (verbe) : vendre quelque chose, trahir quelqu'un. Ex : "Il niang l'abacha" = Il vend des produits contrefaits. Le mola est go me niang = le gars est allé me trahir.

la jong,la mimbo (n.f.) : la boisson. Sans article le mot signifie "boire"

le chef-bang: (1)celui qui est en tete des mechants dans les films (2)l'alcool à plus de 40%

boa, boch, fronter : étudier, réviser ses leçons

boro,bok : porter

capo, tété : VIP, personne riche, importante

mouna for tété, mouna for capo : fils de famille, enfant de riche

mouna for mbrakata : enfant de pauvre

la bougna","la bagna: la voiture

le palaba","le pétard (n.m.) : le problème, l'ennui, le souci . Ex:pourquoi tu falla les palabas ? = pourquoi tu cherches les ennuis ?

ntcham, blo (verbe) : se bagarrer, se battre

tchakala (verbe) : signifie en général qu'une situation s'est dégradée ou a dégénéré. Ex : " C'est quand il a holl le cori au mola que ça a tchakala" = C'est quand il l'a saisi par le cou que ça a dégénéré.

le Salaka(n.m):la débandade Ex.après la ntcham c'était le salaka = après la bagarre c'était le grand désordre

tongoh : être saoul (adj), boire jusqu'à se saouler (verbe)

le mboa : le pays, le Cameroun (le mot "mboa" est l'équivalent du mot "bled" en français).on peut également dire le mboko

le létch : le village

le balock,le ndoutou : la malchance

lèp (verbe): laisser, laisser tomber

lap : rire, se moquer ( ca fait lap --> ca fait rire, "on la lap" --> on s'est moqué de lui )

ya : entendre, comprendre

ya mo, piff, foll dans : avoir des sentiments pour quelqu'un. Ex: "Je ya mo la nga là bahate" = je suis fou amoureux de cette fille. "Le djo la foll dan
King Tchapia (Malantouen ) le 05/11/2009 à 22:19

Yannick
As Sogara aussi ? megde mais le TKC la aussi ns a trainé au sol .

Atango

Non je ne me souviens plus , je know seulement ke kd le mautre voulait chocoter il disait celui ki n'a pas 10 ne sors pas ici , et il donnait un exo de J. Auriolles malins commençaient a mettre les renforts au fesses
en Anglais il y avait un livre allongé bizarrement "Reading Togheta " un truc comme ça .L'anglais de ndogkoti me fait souvent penser a ce mauvais livre de pidgin , mon camfranglais est directement inspiré de ce truc .
Speed (France) le 16/10/2009 à 20:04

@ Encore Yvan

Quand je dis "je vais écrire", je réponds à un signal de Speed. Quant à ma parfaite maîtrise du français, je ne m'en vante pas. C'est toi qui la perçois ainsi, parce que tu fais un complexe. Si je dis que j'écris le français avec très peu de fautes, ce n'est pas de la vanité, c'est une énonciation de la vérité, vérifiable par tous. Et je ne vois pas pourquoi ça doit gêner, puisque je n'insulte personne. C'est comme si je disais que je suis nul en finance et gestion. C'est la stricte vérité, et je n'en ai pas honte : je demande à ceux qui savent.

Maintenant, je sais que le complexe du colonisé t'habite, et te rend hystérique dès qu'on dit "le français". Alors, je te rappelle que je parle aussi très bien l'ewondo, le boulou et l'anglais. Je suis assez bon aussi en pidgin et camfranglais.

Ajoute à cela que je sais réfléchir et raisonner avec finesse, et tu pourras mesurer le canyon qui me sépare de l'homme des cavernes que tu es.

Je ne vois pas en quoi j'aurai honte d'avoir été au Gabon. Je me cherche, et je ne suis pas allé mendier. Je travaillais, et je peux même te dire que j'ai plus donné que je n'ai reçu dans ce pays qui ne mérite pas les habitants que Dieu y a installés.

Tu dois être le genre à se mousser parce qu'on poste des States. Eh bien, sache que pour moi la terre est la même partout, et que l'esprit des hommes m'intéresse plus que le lieu où ils habitent. Tu peux vivre à Berverly Hills, si tu es un kengué, tu restes un kengué de Beverly Hills.

@ Ferdi

Quand j'aurai fini de chercher la vie, j'écrirai un livre sur le tournant politique majeur des années 90 (début de la décennie). Il n'y eut pas que les étudiants à bouger, d'ailleurs.
Atango (Amiens , France) le 16/10/2009 à 15:48

@TOGUY le 06/10/2009 à 15:05

Avec toutes les identites qu on peut usurper sur le toli , c est seulement la mienne que tu as vu . @ speed et son camfranglais qui pique tout le monde sauf IYA ? @ vanzan et ses theories economiques pretes a devellopper l Absurdistan ? Tu pouvais aussi te transvertir en @Hilary , pour toi pas besoin d efforts dans la forme ; mais qui aurait alors gardé les enfants ?

Pour ce qui est du fond , j ai deja dit à @NDOGKOTI qu a une lointaine epoque ou les Babimbi devaient encore mettre les gants pour toucher la seule Bible du village , mes grands parents et oncles faisaient sauter les quotas des differents colleges et seminaires du pays .

@ Ndogkoti

On peut stigmatiser certains comportements , mais l affaire du pipi la c est trop compliqué .

@ Famille

Qqun peut dire a notre reporter prefere Sunou que les monde avance et qu il ne doit pas faire comme Semengue demandant a Popol comment il va nourrir ses enfants si celui ci quitte le pouvoir . Song et Djemba c est les chevaux de 2002-2004 , qu il investisse sur les Mandjeck et Mbia .
Toguy (Allemagne) le 06/10/2009 à 16:03

Chef kengue au cube d'Hilary

Comme tu mirlificotes nyangalement avec Marie là mainan tu ns mvoum sur la page d'accueil avec le big big anglassi. Il faut comote d'Oxford pour te lire c'est koi? ke tu dépasses Salomon Tandeng Muna ? malchance ndutu mbalok.


Carmelo
ma broda , comme ma moitié va être ton témoin là nessa moi aussi je suis obligé d'être la au mariage .
Bindi conseil comme tu es au stade du mirlificotage ndogkotien avec hilary il faut apprendre a run vite , la barre est élevée Hilary n'aime ke les fessiers masculins ki font 9.71 au 100 mètres .Tu as du boulot lololol.

Eto'o fille

C'est le coeur ki parle , en camfranglais comme en fançais,anglais , babimbi, bafia, eton,toupouri,dschang , ou mme en Tamoul les premiers ke je cherche a traduire c'est: je ndolo eto'o fille flop la magie .
Speed (France) le 19/09/2009 à 11:09

@ Le 27e

Cette diabolisation du le camfranglais ne date pas d'aujourd'hui. Thomas Melone, qui fut mieux inspiré, disait lors d'une conférence en 1990 qu'il ne fallait pas "briquetteriser" le français.

Tes experts là n'on rien compris. La baisse de niveau en français relève des mêmes causes que celle qu'on constate dans les autres matières. C'est une question globale, qui doit intégrer le contexte social et la situation économique des enseignants.

Pour le cas particulier de Speed, la question n'est pas celle de langue, mais celle du registre de langue. Nous sommes sur un forum, un espace de discussion où le ton est décontracté, voire oral (certains en profitent pour écrire en charabia, mais passons). Si des jeunes gens scolarisés copient des extraits de Speed pour les coller dans leurs disserts, les profs doivent leur expliquer cette notion de registre de langue.

D'ailleurs, je te garantis que Speed écrit parfaitement le vrai français des Gaulois. Mais il est plus éloquent en camfranglais, ce qui me remplit de plaisir.

@ Maybe

Encore une camerounaiserie, cette histoire du même joueur qui gagne le championnat et la coupe la même saison. Le pire, c'est qu'il n'est même pas hors-la-loi.

@ Mola Omar

Je n'ai été à Bangangté qu'une fois. J'avais amené une équipe scolaire de foot féminin, et on avait remporté un tournoi. Depuis, Bagangté pour moi est synonyme de victoire. Encore toutes mes félicitations nobles, dignes et élégantes.

@ Boss et J. Barrick

Laissez, vous avez déjà tout dit. Même si on peut comprendre les arguments de ceux qui disent que Pfister n'a pas bénéficié des mêmes conditions de travail, c'est assez étonnant qu'on ne veuille pas rendre à Le Guen ce qui est à Le Guen. Alors qu'en cas de défaite, personne ne se privera de pointer sa part de responsabilité.
Atango (Amiens , France) le 14/09/2009 à 12:43

27 eme hardy

tu es back chez les Bongolais et tu es encore en vie ? Vraiment les temps ont changé .Avant kd on les tapait les Kamers devaient se caher un mois pour laisser passer la colère .Atango peut te dire.
Laisse moi le camfranglais kon ecrit ici , le métier d'avenir des bindis c'est benskineurs actuellement , pas besoin de longs crayons ou de maitriser shakespeare ou Voltaire. Le bindi du renouveau doit maitriser seulement 2 phrases ds la mboa du petit piment de mvomekka de nos jours : how much? et Oussaye ?
Speed (France) le 14/09/2009 à 10:19

@Le 27e Lecteur le 14/09/2009 à 10:22
Sans renier ce que tu dis sur le camfranglais, je dois aussi pouvoir dire que c'est aussi l'unique "langue" qui fait la spécificité de la société camerounaise.
Je me rappelle dans l'un de mes péribles dans un pays africain où je me suis retrouvé avec quelques compatriotes; nous n'avions aucune langue en commun, nous nous sommes sentis obligés de parler en camfranglais que nous redoutions au pays <
Nous sommes tous dans un impasse.
Donny (Bertoua , Cameroun) le 14/09/2009 à 09:31

@speed

Le camfranglais ou le pidgin que tu parles toujours ici vient d'être indexé par les experts de la langue comme facteur de baisse de niveau chez nos jeunes enfants qui le parlent en longeur de journée en salle de classe comme à la récréation certains n'arrivent même plus à rediger une bonne dissertation et à faire les concordances de temps idoines quand je pense que certains parcourent le Toli ...et te lisent je dis Malheur à eux .
Le 27e Lecteur le 14/09/2009 à 09:22

@ Speed

Bon retour. We missed you.

Je n'ai pas écrit de chronique récemment. J'attends le 09 septembre au soir. Ce sera pour saluer notre renaissance ou pour pleurer notre malheur.

@ Tous

On va encore dire que je fais mon savant, mais je souhaite sur le Toli un réel effort en matière d'orthographe. Il y a trop de posts agréables et pertinents qui sont malheureusement entachés par des fautes désagréables qui nous gâchent la lecture. Des "er" à la place de "é", ou des "ées" à la place de "er", et j'en passe.

J'ai même vu fleurir des phrases du type "Untel LES a demandé de faire ci ou ça".

Je mets évidemment de côté les textes écrits dans d'autres langues comme le camfranglais qui m'est cher, le pidgin ou l'anglais british et américain.

On sait également reconnaître les erreurs de vitesse. Mais faisons vraiment l'effort de relire avant de poster.

Les Camerounais étaient reconnus pour leur respect envers l'orthographe. Les profs de Français dorment au pays, ou quoi ?
Atango (Amiens , France) le 31/08/2009 à 09:34

Mais que sont-ils devenus?
Vendeur d'illusions?
Idée hypertrophiée de leur petite personne et ambitions inflationnées?
Planche savonnée?

*****www.camfoot.com/souslemanguier/index.php?debut=45&mots _search=camfranglais&lang=francais&skin=&seeAdd=&seeNotes=&seeMess=&

Les Camerounais sont forts dans la feymania...
FMSILIC disparu (Groenland) le 28/08/2009 à 11:48

@Nnandi
Ce qui me wanda c est qu on fait un gros procès d intention à Etoofille qui a sorti tt betement (je ne dit pas que tu est bete hein madame Speed :)) une expression camerounaise. Car en fait c est qu il n y a pas un équivalent "gentil" à "*****" en camfranglais...

Comme je le disais dans un précédent post, le terme homo au cameroun est lui même insultant. qqn me tchat ça dans les rues de mokolo, je lui décroche la machoire direct... Donc il faut laisser les sensibleries made in Mbeng là au placard. Apres il est evident qu il fait de sa vie (et accessoirement ses lass) ce qu il veut c est son pb. Nous ne le jugeons pas.

Moi je n avais mm pas fait attention au post d etoofille, c est les reprimandes de nos deux grands freres là qui ont attiré mon attention dessus.

Toutes façons, s il y a aucun mal a etre depso, pkoi ça serait alors de l insulte? je wanda un peu...

Par contre, si etoo fille avait tchat que X s etait fait POUR avoir promotion, la ca serait effectivement un cas de diffamation. Que ça soit dans le cadre d une relation homo ou hetero. La wanda vraiment.
Djembito (France) le 04/08/2009 à 12:38

Atango

j'ai lu ton pépa , lep moi te dire ke tu as fait une lègère erreur d'orthographe , l'académicien fo camfranglais ke je suis te dis kon dit Gombotiques et non gombistiques lol.Pour le reste l'article est pégna pégna .
Mais tu veux ke je tok koi sur le fond ,j'ai deja dit ke nos irresponsables comme tu as écrit sont des sans couilles. Un san san boy de djamanie vient nous prendre la tête sur notre chose des Lions on est incapable de le dégager .Ikouam devait suivre old pépé direction la porte et non le contraire, la on sait kon a un incompétent mais les kamers sont devenus fwa un genre ke c'est Milla seulement avec ses béquilles ki peut le menacer , les autres font comme sil faut lui dire abec pour nous coacher , on dirait ke c'est lui le FMI ki remplit les caisses du kameroun pour la fin du mois . J'ai mal au coeur kd je vois ça mais si j'insulte encore les vieux paplés ki nous servent de décideurs les ndogkoti vont encore comote des sissongos pour nous dire ke c'est eux ki nous ont nourri. . Tu m'a fait bien lap avec Gustav Essaka de la DIC , le djo n'avait k'un seul adhérent dans son parti :lui mme , une seule cravate , un seul costume et une seul tchakass .Pour go à son meeting il njotait la bougna de la presse . Paix a son ame , Ahidjo l'a beaucoup torturé il semble.
Speed (France) le 08/05/2009 à 10:32

@ SPEED
Merci pour ta reponse qui m'ouvre tout de même l'esprit. Je vais try de speak coe toi pour ke les ways aillent vite (rires camfranglais)

Tout d'abord merci pour ta bonne analyse. Il faut kon falla une solution dès mainan. Le way c'est que je Fia que en essayant de changer brusquement les choses, qu'on lost all au final. Tu mimba que qoui alors? Ne faut il pas lep les gars ndamba d'abord contre le maroc avant de voir s'il faut bring un changement radical? On a déjà les deux pieds ds la compet et le coeur des gens bat déjà.
G ne know pas si tu souhaites ke Magnan do une conference de presse avec Geremi pr tell kils lep leur place aux MUNAS, car je pense qu'on a besoin de leur expérience, même sur le BANC, car la pression en tant que LION est très forte. Car ton premier enemmi kand tu es lion c'est d'abord tous les camerounais kand ca ndem.

Comme tu dis, notre OP a Ndem kan il a refusé de tester les Munas pendant les last matchs des préliminaires. Maintenant kon ne peut plus do marche arrière, on do how alors? On dit à Eto'o de faire une conférence de presse pour dire kil veut jouer dans l'axe automatiquement avec EMANA?

Tara arrêtons de chialer, car EMANA sera sûrement là au prochain MATCH, et plus on parle de lui coe ca, plus ca va lui foutre une pression qu'il risquera ne pas supporter. Car je te signale qu'au prochain damba, le BOMBO de séville va came en MESSIE et je Fia qu'il Ndem et toi même tu know le Toli nooooh?
L'argentier (Allemagne) le 04/04/2009 à 11:13

@Atango (Paris , France) le 19/03/2009 à 10:15
Tes écrits et ceux de @Ndogkoti me font tout le temps rire pas sur le fonds ou sur la forme.
Le niveau de votre french n'est pas celui de 90% de nos jeunes lecteurs ou tolieurs. J'ai parcouru ce jour les réactions et j'ai constaté que les enfants ne sont pas au niveau de vos vocables prégnants notamment sur le dernier papier de @Ndogkoti. Avis donc à tous les deux : mettez-vous au Kamerunais. Je sais que tu es un suppôt de camfranglais d'un petit du toli que tu supportes alors que je lui demande d'écrire en français colon.
Nasoïde l'Autochtonologue (France) le 19/03/2009 à 18:19

Conseiller

Tu tok ke tu ne me hia pas ke tu as deja hia koi dans ta vie , en frenche , english,pagna,pidgin camfranglais si j'ecris tu ne vas pas comprendre , le pro ce n'est pas la langue c'est le bindi haricot que tu as ds le crâne .Même ds la reflexion tu es mabongo .deplie ton décimètre tu comptes la distance ki te sépare avec Obama et tu me déposes.

Tatakum

Mainan ke Edjoa a comote son djnagui boy pour la fecafoot , je wait le dossier sur Djemba s'il est meilleur ke Iya .On est là au toli on se verra .
Speed (France) le 11/01/2009 à 09:16

@Hardy
Tout à fait mon beau. Tu as raison. Tu ne pouvais pas me reconnaître parmi les lilliputiens allogènes mélangés aux VIP autochtones le temps d'un deuil.
@Ndogkoti
Pkoi Tu corriges tes vocables prégnants. @Atanga professeur de FRance a dit ici que @Speed avec son camfranglais était bien compris à Songmbenguè et à Ewodi.
Nasoïde l'Autochtonologue (France) le 09/01/2009 à 10:57

Speed,
j'ai wanda où étais-tu passé tous ces derniers jours mais je me suis tue en me disant que tu vas apparaître tôt ou tard. Cela fait toujours plaisir de te lire, quand j'ouvre le toli, je m'attends à trouver ton pidjin pour ne serait-ce que rire. Tu nous ramènes plus ou moins au pays surtout au marché central de doul ou de mokolo (ydé); merci pour la bonne humeur que tu distilles dans cet espace. Je pense faire un recueil de tes meilleures expressions en camfranglais.
Clara T (France) le 26/12/2008 à 20:32

Conté mort!!!
Quel ouf avant d'en espérer d'autres du Cameroun, du Gabon, du Congo, du Sénégal, du Togo, du Tchad, de la RCA, du Niger...
Tous des pays autrefois sous l'escarcelle du Quai d'Orsay. Que devrions-nous supposer?

@Coumcoum le 22/12/2008 à 19:11
Arrête de dire des inepties à propos du grand Kpa Kpum...
Diras-tu aussi de St-Etienne ou du Borussia Mönchengladbach qui furent autrefois des ogres sur l'échiquier européen que l'Internet les a démasqué?
La chute du football kamer n'est pas un fait type-Canon, mais collectif; et cela parce qu'il manque une véritable politique sportive dans notre pays depuis l'avènement du "Renouveau".
Et faudra pas oublier qu'avant Coton Sport cette année, le seul club qui des décennies durant a pu nous représenter de façon honorable reste Canon.
Qu’Abega fiche le camp et on reviendra en force !

@Speed
Les neveux et cousins ont rempli les ministères, les gendres, les préfectures et arrondissements, les voisins du village, les commissariats et les beaux-parents les ambassades. Alors tu comprends qu'il n'y a plus aucun d'eux pour pratiquer le foot. Ils préfèrent encore se disputer un poste d'ambassadeur à deux comme à Dakar...

@Buncol
J'ai toujours usé de cette langue que je choie...
Mais juste est de reconnaître qu'on se sent pousser des ailes à lire l'autre. Il serait maître de conférences en camfranglais que cela ne me surprendrait nullement.
Magnan007 (Kekepart ) le 23/12/2008 à 15:43

Minsati

Conté était encore en vie didon ,ca fait 4 ans eske kelkun l'avait vu?
Il part comme il est venu.Chef d'état bidon vieux et malade ki ne hia pas kil doivent passser la main.

Djembito

Conté a monopolisé ki et koi didon a part le fauteuil de prési , il s'est accroché a ça eskon va mme l'enterre avec ? Ces vieux là avec leur ndutu fatigué me vex.

Buncol


Broda on va faire comment , Nasoide veut amener la dictée question ici , eske on est encore au cepe .Dan thing sokoudou j'ai bolè ça from eske kelkun ne me hia pas sur le toli , dan man fo nasoidé i di make souah , siyam le pseudo na so i dé , c'est comme ça , nessa c'est le camfranglais déja je ne hia pas pourkoi il me poursuit comme un mbéré le benskin ki dinaye le tchoko .Atango lui a tok , mon style bring la touch au toli , Magnan est inta aussi l'essentiel c'est la communication , on est la pour parler au kamer pas à Valéry Giscard D'estaing.

Mbouss

Aloga , me yega bé o , ou est ton sujet sérieux kon doit discuter , ça fait 4 jours on wait.

ndogkoti
Si la ibo hambok encore je te dis de put ton maillot des Lions avec le nom de Milla derrière , elle va hia le message.
Speed (France) le 23/12/2008 à 12:47

<< précédente 1-2-3 suivante >>
Messages : 1 à 40 Page : 1 Nombre de messages : 96

Parle ta part, je parle ma part
Talk your own, I go talk my own

Nom ou pseudo : *
E-mail :
Ville :
Pays : *
Message : *

Veuillez copier ce code de 4 lettres dans la case de droite :(à quoi ca sert ?)