Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Et si l’on avait fait le choix de développer une marque camerounaise au lieu d’aller chercher un équipementier avec la fin du contrat Puma ? La télévision payante, la téléphonie mobile ont montré qu’on pouvait adresser le marché camerounais de façon ingénieuse, dans des modèles qui lui sont propres. Et Bamboutos a démontré en 2016 que le produit dérivé fonctionnait. Point de vue

Nous, citoyens de République cacaoyère du Cameroun, nous sommes subitement passionnés récemment par notre équipe nationale de football. On aime tuer (...)
The Bible commands clearly, in no uncertain terms, to “enjoy a woman all the days of your life of vanity”. My take on this overrated adventure of (...)
What most people do not know about Valentin Mbarga is that we used to call him Kazadi, the famed Zaire goalkeeper of the early 70s. Like all of (...)
Le 8 juin n’est pas une date banale dans la mémoire collective des Camerounais. Ce jour là, il y a bien 25 ans, un accident vertueux survenu en (...)
Les révélations de la police et justice américaine ont mis à nu les dessous de table que s’attribuaient les membres du Gouvernement mondial du (...)
Le sirupeux ronron dans lequel semble baigner le Comité de normalisation commence à me taper sérieusement sur les nerfs. Elles font quoi donc, (...)
Une ambulance du Samu du Cameroun a « refusé » de démarrer en plein match des Lionnes au stade Omnisports de Yaoundé. Il a fallu la pousser, et la (...)
By Cameroonian standards, Mr. Nyassa Soleil, save a few irritants, is a likeable bloke. Granted, he is always grinning like a Cheshire cat ; he (...)
Comme quoi au Cameroun, l’histoire ne change jamais. C’est toujours les mêmes qui passent à la caisse. On prête toujours aux plus riches. M. Bell, (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | ... | 90

La Chronique de Léon