Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Nicolas NKoulou, le Lion de l’AS Monaco

Planete-ASM

Né le 27 mars 1990 à Yaoundé, au Cameroun, Nicolas N’Koulou intègre à son adolescence le club du KSA de Douala, écurie de la capitale économique camerounaise qui évolue actuellement en deuxième division. Dès son plus jeune âge, Nicolas montre ses qualités de footballeur. Dès lors, le jeune lion indomptable est rapidement appelé en sélection nationale : d’abord en minimes, puis cadets et enfin juniors.

Le 21 juillet 2008
commentaires

Très vite le jeune défenseur central s’impose comme l’un des plus grands espoirs du football national, et c’est l’AS Monaco qui va le convaincre de rejoindre le vieux continent. En octobre 2007, Nicolas est mis à l’essai par le staff asémiste et fait sensation, ses futurs entraîneurs le décrivant même comme très talentueux.
Logiquement, un contrat lui est offert et c’est ainsi qu’en novembre 2007, Nicolas N’Koulou s’engage officiellement avec l’AS Monaco pour un contrat de 3 ans, à seulement 17 ans. Le natif de Yaoundé évoluera alors avec l’équipe de CFA, équipe au sein de laquelle il va littéralement exploser.

Arrivé en cours d’année, l’intégration n’est pas évidente pour le jeune camerounais, déraciné de son pays natal : « Je suis à Monaco depuis bientôt six mois. Je m’entraîne avec le groupe et joue des matches en CFA. Mon intégration n’a pas du tout été facile, mais je me suis battu et continue de me battre, en pensant surtout d’où je viens » confie le défenseur central.

Malgré ces difficultés, Nicolas apparaît déjà comme incontournable dans l’équipe de Frédéric Barilaro : arrivé en milieu de saison, il dispute 18 matchs de championnat ainsi que les 2 matchs de phases finales avec la CFA, qui lui permettront à lui et à ses coéquipiers d’être couronnés champion de France des réserves professionnelles, le 30 mai 2008.

Ces derniers ne tarissent d’ailleurs pas d’éloges à son sujet : « N’Koulou est trop fort » s’exclame Pinau après la victoire en demi-finale face à Sochaux tandis que Sagbo se montre impressionné par la qualité de passe du natif d’Ongola, surnom de sa ville natale : « N’Koulou m’adresse une passe millimétrée ». Passe de N’Koulou, but de Sagbo, un schéma qui pourrait se reproduire dès cette saison sur les pelouses de Ligue 1.

Ses excellents matchs en tant que défenseur central lui vaudront d’être sélectionné en équipe espoir du Cameroun : le 26 mars 2008, Nicolas connaît sa 1re sélection lors du match Cameroun - Botswana (1-0), match comptant pour la qualification aux Jeux Olympiques de Pékin. C’est en Mai 2008 que la consécration arrive : la liste pour le stage préparatoire aux JO est dévoilée, N’Koulou en fait partie.
Énorme récompense pour ce jeune défenseur central, véritable sentinelle sur le terrain, qui à seulement 18 ans va peut-être vivre sa première expérience olympique, s’il est retenu à l’issu du stage qui se déroulera à Stuttgart, en Allemagne.

En attendant de participer au graal chinois, le jeune lion de la Principauté veut continuer de progresser. Tout comme certains de ses amis de CFA, tels que Sagbo ou Zola, il fait parti du groupe d’avant saison avec l’équipe une monégasque. Au sein d’un effectif qui cherche de nouvelles têtes tout en étant désireux de s’appuyer sur sa formation, N’Koulou n’a qu’une ambition, s’imposer.

En le titularisant lors du premier match amical face à Toulouse, Ricardo lui a ouvert une porte. À lui maintenant de gagner sa place, comme il l’a toujours fait, mais cette fois-ci parmi les professionnels.

Source : www.planete-asm.fr


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches