Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

France : Montpellier contre PSG, du rêve au cauchemar en deux minutes

Deux internationaux camerounais devaient se faire face ce samedi au Stade de la Mosson à Montpellier. Le club local où Oyongo Bitolo, qui a signé récemment un prolongement contractuel et est un taulier, devait faire face à l’ogre du championnat, avec son capitaine en Lions indomptables Choupo-Moting. Si l’on savait que le premier serait titulaire, avec le retour sur blessure des grosses vedettes offensives du PSG, il était moins certain que Choupo soit aligné.

Le 8 décembre 2019
commentaires

Le match

Dans une ambiance survoltée, il n’y eut guère que 10 minutes d’observation : le temps pour Andy Delort, sur un coup-franc rapidement joué, de dégainer une frappe qui obligeait Navas à enlever le ballon de sa lucarne du bout des gants (10e). Si Mbappé lui répondait d’une frappe trop enlevée (20e) et que le coup franc de Neymar était détourné par Rulli (29e), les Pailladins montaient en puissance au fil des minutes. Le pressing était plus haut, les impacts plus forts, et voilà les Parisiens sur le reculoir et qui commençaient à déjouer. La Mosson se mettait alors à pousser avec son équipe et elle chavirait de bonheur lorsque, sur un corner de Teji Savanier, la tête de Daniel Congré était détournée dans ses propres filets par Paredes. Déjà impliqué sur le 3e but montpelliérain l’an passé, l’Argentin n’aime décidément pas La Mosson (1-0, 41e)

Au retour des vestiaires, les Parisiens, sans doute vexés, ne tardaient pas à repartir de l’avant mais c’est bien Gaëtan Laborde qui allumait la première mèche d’une frappe au-dessus (47e). Cependant, ce sont bien les visiteurs qui donnaient le tempo et privaient les Héraultais de ballon. Rulli (des poings, 56e et d’une sortie autoritaire dans les pieds d’Icardi, 67e), sauvait les siens à deux reprises et ses équipiers s’arc-boutaient pendant un bon quart d’heure. Au fil des minutes, les hommes de Michel Der Zakarian ressortaient de leur boite à l’instar de ce centre de Delort (encore auteur d’un match énorme) que Chotard ne pouvait conclure (58e), ou bien de cette magnifique transversale de Florent Mollet pour Laborde dont le centre tir fuyait le cadre (71e).

L’expulsion de Pedro Mendes pour un second carton jaune (72e) et le coup-franc lunaire de Neymar qui trouvait la lucarne dans la foulée (1-1, 73e) remettaient les compteurs à zéro en même temps qu’ils assenaient un sacré coup sur la tête des Montpelliérains… mais que dire de la suite : deux minutes plus tard, le Brésilien servait Mbappé qui doublait la mise (1-2, 75e). En deux minutes, le scénario étoilé est devenu cauchemardesque. A onze contre dix, tout est devenu plus simple pour le PSG et Icardi triplait la mise ensuite (1-3, 82e). Un score sévère mais qui ne doit en rien occulter la belle prestation des Montpelliérains, exemplaires d’abnégation et de courage. Désormais, place à Lille dans le Nord, dès vendredi prochain.

Choupo-Moting fera son apparition dans la rencontre en toute fin de match, à la 89e minute.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches