Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

LFPC : plus de 4h pour un accord avec les clubs

Camfoot.com

La réunion tripartite entre : la fécafoot, la LFPC et les présidents de clubs qui s’est tenue mercredi dernier à l’hôtel sawa de Douala a débouchée sur un accord au sujet de la date du démarrage du championnat. En dépit de quelques signes de mécontentement, la date 26 janvier marquera le début de l’Elite one, tant dis que le 02 février permettra aux équipes de l’Elite two d’emboiter le pas.

Le 18 janvier 2013
commentaires

Annoncé pour 18h, c’est à 19h16 min que la réunion entre les responsables de clubs, le président de la LFPC, le président de la fécafoot et son secrétaire général a démarré. A 17h45, certains présidents des formations engagées à disputer la 2e édition de l’Elite one et two étaient déjà installés dans la salle de conférence de l’hôtel choisit pour abriter, cette réunion dont les amateurs du football redoutaient.

Par ailleurs, 19h12 soit avec 1h12 min de retard que le président de la fécafoot, Iya Mohammed, chargé de présider les travaux est arrivée dans la salle, laissant ainsi planer des inquiétudes et des interrogations au sujet de sa présence annoncée à l’avance. A son arrivée, après quelques empoignades, le président de la fécafoot a été accueilli par le général d’armée à la retraite Pierre Semengue, Président de LFPC.

La rencontre a débuté par quelques rectificatifs de certaines informations parues dans un quotidien camerounais par le patron de la LFPC : « La fécafoot a remis 75 millions à la ligue et non 100 millions comme j’ai lu dans les journaux ». Il a profité pour confirmer à la presse que la signature du contrat du sponsor officiel du championnat se fera lundi 21 janvier dans la même salle l’heure demeure mystérieuse. Après cette communication du président de la ligue, il a prié les journalismes de libérer les lieux pour le début des travaux.

Les présidents de clubs qui étaient pratiquement tous présents au sawa mercredi, ont mis plus de 4h de temps pour trouver un terrain d’entente. Malgré quelques suspicions aux sujet du lancement du championnat le 26 janvier évoquées par certains présidents de clubs dans les médias, la réunion de mercredi a permis aux esprits sceptiques de se raviser. Ceci en dépit des cris des responsables des équipes de l’Elite du Cameroun qui avouent n’avoir pas reçu l’intégralité des subventions octroyées par l’Etat du Cameroun la saison 2011 – 2012 qui a signé le coup d’essai de l’entrée du championnat au pays de Roger Milla dans le professionnalisme. Une information battue en brèche par le commandant de la LFPC à la fin de la réunion.

Pour cette 2e édition de l’Elite one et two, l’Etat pour son appui a remis 700 millions à la ligue pour son le bon déroulement du championnat. La répartition de cet argent a suscité quelques désapprobations. A la ligue, on souhaite utiliser 50% pour le fonctionnement de la structure et l’organisation des championnats. Dans les clubs, on réclame près 70% de ses fonds allouées pour améliorer la masse salariale des joueurs : « Avant cette réunion, on s’était entendu que l’argent devait revenir principalement aux clubs. Aujourd’hui ils disent qu’ils vont tout prendre pour l’organisation du championnat. Les choses ne peuvent pas fonctionner comme ça », lance un président de clubs mécontent, qui a décidé de prendre un peu d’air à l’extérieur. Comme lui, on pouvait remarquer les mouvements répétés de certains présidents de clubs qui faisaient des navettes dans la salle et hors. D’autres étaient en communication permanente au téléphone. Le président d’un club de l’Elite two qui a choisi de se faire représenter pour tant présent à l’hôtel s’indigne de l’amateurisme avec laquelle la réunion est dirigée : « On parle d’argent, sans aucun document. Tant tôt 1 milliard, tant tôt 700 millions, c’est quoi ça ? » Le mécontentement manifeste de certains présidents de clubs qui visiblement, n’étaient pas d’avis avec l’évolution de la tripartite, a laissé place à l’envie de jouer. D’où le consensus au sujet des dates de 26 et 02 pour le lancement officiel d’ l’Elite one et two. Lau terme de cette tripartie, le rapport final a été amendé et la rencontre s’est achevée autour d’un buffet.

C’est après insistance que le président de la ligue professionnelle de football a accepté donner quelques résolutions prises pendant la réunion :
- Première résolution : Le championnat commencera le 26 janvier.
- Deuxième résolution : Le respect de la répartition des recettes des stades entre les clubs et la LFPC
- Troisième résolution : La levée de la conditionnalité chez les clubs de se transformer en société anonyme à objet sportif avant leur affiliation à la ligue.

Maintenant les équipes peuvent s’affilier sans être société.
Le président de la LFPC pour sortir va à l’encontre des présidents de clubs, qui disent n’avoir pas reçu la totalité de la subvention octroyé aux clubs l’année dernière : « Qui vous dit que la subvention n’a pas été payée l’année dernière. Elle a été payée entièrement » Martèle le président de la ligue avant de sortir de la salle.

James Kapnang à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches