Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions Indomptables

Le baume au coeur

Le Cameroun bat le Sénégal, 1-0 en amical à Créteil...

Camfoot.com

Mercredi soir, au Stade Duvauchelle de Créteil, dans la région parisienne, les Lions indomptables ont, par leur victoire, redonné du plaisir à leurs supporters. Entrés sur le terrain dans une configuration en 4-4-2, les Lions indomptables ont paru gêné aux entournures par des Lions de la Teranga plus remuants et plus au faite de leur potentialité.

Le 10 février 2005

C’est ainsi que Diouf, profitant de cette lenteur camerounaise, arrive à deux doigts d’ouvrir le score au tout début du match. Cependant, dès la 10e minute, les Lions indomptables se sont mis à dérouler leurs enchaînements et leurs combinaisons triangulaires, dans l’axe comme dans le couloir gauche.

Si, dans l’ensemble l’attaque camerounaise manque de percussion, c’est surtout parce qu’en première mi-temps, le milieu de terrain des Lions indomptables est étouffé par les Lions de la Teranga. Seuls surnagent alors Djemba-Djemba et un Olembe transfiguré, tout en finesse et en élégance. Ce duo sera l’une des plus grandes satisfactions de cette rencontre. Geremi Njitap, manquant à l’évidence de compétition et Emana, qui s’est certainement mis de la pression, passent une première mi-temps de cauchemar, l’étau sénégalais les acculant à des ratés de toutes sortes.

Job sous la surveillance de So. Diawara

Dès l’entame de la deuxième mi-temps, les Lions indomptables haussent le ton avec les slaloms de Samuel Eto’o qui mettent le feu dans le camp sénégalais. A la 54e minute, le feu follet du Barça fait une ouverture sublime sur Job qui manque l’immanquable. Il lance d’autres raids fulgurants à la 68è et à la 71è minute.

Outre le jeu à une touche de balle orientée, les Lions indomptables gênent la relance sénégalaise par un pressing haut exercé par Angbwa, Djemba Djemba et Olembe, qui contraint les Lions de la Teranga, pris ainsi à la gorge et incapables d’organiser leur jeu, à remiser sur leur cerbère Tony silva.

La révélation de la soirée, côté camerounais, a sans aucun doute été Angbwa qui a tenu son couloir avec une grande maîtrise. Son jeu offensif est un atout de taille pour les Lions indomptables. Quand Geremi se cherchait, il était présent. Pour quelqu’un qui en est à sa
première sélection, il a signé un bail avec les Lions indomptables. Quand Geremi s’est retrouvé, il était encore là pour coordonner les relances et les ouvertures en profondeur. Ainsi mis en confiance, Geremi a fini par sauver la soirée en marquant sur une lourde frappe à la 87è minute.

Il a manqué tout de même aux Lions indomptables un milieu créatif et autoritaire, qui devait ouvrir des espaces pour permettre au duo d’attaque de s’y engouffrer. Emana est encore très timoré pour jouer ce rôle et Olembe n’a pas encore tout à fait retrouvé ses pointes d’accélération, même si les atermoiements et les louvoiements ont cédé le pas à des passes millimétrées.

En défense, nous avons retrouvé le grand Song Bahanag qui a fait un match sans bavure, épaulé par un Mettomo plus calme, mais qui n’a pas encore tout à fait corrigé son positionnement dans l’axe central. A gauche, Atouba a bien tenu son couloir et la transmission avec le milieu a bien fonctionné, tant à gauche qu’à droite, les deux joueurs de couloir étant aussi offensifs l’un que l’autre.

Enfin, Kameni n’a pas failli à sa réputation comme le montre sa parade sur le tir de Camara à la 67è minute. Il devrait, cependant, faire attention. Les risques inutiles qu’il a pris avec Diouf n’ont pas été du goût de tout le monde.

En l’espace d’un match, les Lions Indomptables d’Artur Jorge nous ont remis le baume au coeur. Ils ont retrouvé des gestes qui avaient disparu et surtout ils ont renoué avec la victoire ; cette petite victoire psychologique qui nous permet d’envisager la suite avec optimisme. Le pari est gagné. Les Lions indomptables sont bel et bien encore en course pour la Coupe du monde 2006.

De notre envoyé spécial Sanga Titi, à Créteil


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 13 février 2005 à 13:47, par CHRIM de Douala En réponse à : > Le baume au coeur

    C’est beau tout ça, mais n’oubliez pas une chose, nous on veut aller en Allemagne. J’évite une autosatisfaction très rapide, surtout après une première victoire à l’issu d’un match amical assez terne, il faut le reconnaître. J’attend de voir les performances des gars dans des matchs avec réel enjeu, surtout le premier qui s’annonce face au Soudan. Somme toute, ce match a eu le mérite de nous montrer que nos Lions ne sont pas encore à point. Des joueurs comme NJITAP et EMANA ont été assez décevant. OLEMBE peut être considéré comme le meilleur Lion de la partie. Je suis d’accord avec celui qui fait la remarque selon laquelle, même si ETO’O marque 40 buts avec le Barça, pour nous fans des Lions cela à une moindre signification que s’il marquait 1 ou 2 buts à chaque fois en sélection, car on serait porté logiquement à croire qu’il n’y a que Ronaldhino ou Xavi qui le font marquer. On l’a encore vu hier Samedi face à Saragosse. Auquel cas il nous faudra des Ronaldhino et des Xavi dans Lions. Qu’il fasse dont des efforts pour nous marquer des buts. Pour moi, il reste le meilleur attaquant du monde actuellement, mais sans but à la Nat, ça ne vaut rien pour nous.J e constate aussi que SONG a fait de gros progrès en défence ; mais tout ceci n’est que l’arbre qui cache la forêt ; wait and see pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2005 à 19:25, par Bobill En réponse à : > Le baume au coeur

    À Ntih M. Sanga.
    Je suis vraiment content du fait que vous avez pris la peine de nous donner des éclaircissements sur une situation qui nous fait mal au cœur. Nous parcourons des kilomètres de Berlin à Paris et Dieu sait que vous avez pleinement raison sur la fragilité du bagage moral des lions, mais nous ne pouvons pas aider des gens, qui ne prennent pas conscience des enjeux sportifs. Sans ambages, nous constatons que le manque de compétition a nuit à Géremi. Et avec un franc-parlé, ce garçon est un grand technicien, qui perd actuellement ses capacités par manque de confiance personnelle et surtout par baisse de régime du côté de sa condition physique. Quand je leurs faisais des reproches Djemba et lui, Djemba a compris le message et il a travaillé sa condition physique très indispensable pour des joueurs du milieu de terrain, et le résultat ne s´est pas fait attendre, car il a livré l´un de ses plus beaux machts chez les lions le 9.02.2005 et c´est très positif, qu´il ne prenne pas des reproches de ce genre à la légère, car ce Djemba du 9.02.2005 aurait eu plus de chances à Manu que l´homme nonchalant jouant parfois pour la galerie.
    Les grandes misères des lions partaient du milieu de terrain et moins de la défense, que de l´attaque. Ce milieu n´était pas créatif avec Schäfer et manquait de condition physique. Vous savez vous-même M. Sanga, qu´une équipe qui évolue avec un ou 2 joueurs du milieu en méforme est contrainte à subir défensivement un macht. L´expérience du 17.11.2004 à Leipzig est encore présente dans nos têtes, et l´Allemagne qui nous donne deux fois la fessée n´est aucunement meilleur au Cameroun, mais les Allemands ont toujours une condition physique de fer ; marquent rigoureusement les espaces et les rendent petit pour détruire toute explosion de l´adversaire. Un garçon comme Bill Tchato a eu 2 saisons très rudes au FCK et s´est usé pendant deux années consécutives pour empêcher à son équipe d´être reléguée en deuxième division allemande. Lucien Mettomo c´est blessé dans la même équipe et reprend maintenant de la compétition. C´est des joueurs, qui avaient besoin d´un repos bien mérité, qu´ils n´avaient pas eu de Schäfer des suites de craintes bidons de faire confiance à de nouveaux joueurs. Tout le monde dit que Mettomo est lent, mais une déchirure de la cuisse ne se remet pas du jour au lendemain et on lui fait des tors, alors que c´est un garçon, tout comme Bill Tchato, qui nous rendra encore de très précieux services.

    Le vent d´Arthur Jorge fera mal à ces joueurs dont la suffisance se permettait impunément et successivement des machts affreux. Les Camerounais accusaient les victimes de cette suffisance de vieillissement ( Rigobert Song et Geremi) Est-ce vrai ? Certains joueurs comme Mbami ont perdu l´envie de jouer ! Pourquoi cette perte de servire la nation ? On ne peut pas jouer successivement des machts, que l´on subit défensivement et être content. Emana parlait des tricheurs. Il faut apprendre à être honnête en communauté et savoir dire non à un entraîneur, quand on sait que les répercussions d´une mauvaise gamme retombera sur le joueur. Geremi est l´un des meilleurs milieux de terrain de cette planète foot, mais il doit retravailler sa condition physique pour être incontestable, car ce garçon a un immense talent, qu´il ne veut pas additionner au travail.
    Bref M. Sanga, nous n´aiderons pas les lions sur de fausses bases, et c´est déplorable que vos collègues se prêtent à un jeu de sujétion, car la presse n´a pas le devoir de leurrer, mais d´informer véridiquement. Le Minsep, Mbarga Mboa est un parent éloigné, mais il ne me convaincra jamais de changer d´opinion pour servir des causes douteuses ( Si on se croise), car cette attitude mirifique est la parfaite épée de Damoclès. Soit ses gars sont sportivement à la hauteur de leur mission et se qualifient par la prise de conscience, soit, ils ne le sont pas et on recommence à bâtir une nouvelle équipe pour les échéances futures.
    Une fois de plus, merci pour l´information et surtout pour cette autodétermination, car nous ne changerons rien au Cameroun dans la servitude et la malhonnêteté intellectuelle. Votre plume est si belle que nous voulons la lire, sans baume de révérence pour nos propres médecins et pharmaciens ; car c´est à eux de trouver les remèdes adéquats à notre malaise généralisé. Une fois de plus, désolé pour la diatribe non mérité, car vous ne pouvez pas convaincre les doungourous des fausses causes du contraire. L´honnêteté doit être le lien commun entre supporteurs et supportés,dirigeants et dirigés et pas le contraire. Il n´a jamais de roi sans peuple, mais des peuples sans rois.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2005 à 15:12, par yetnaleba En réponse à : > Le baume au coeur

    @Sanga Titi,

    merci de ta reponse. La communication est une chose tres tres difficile. Lorqu’on est habitue de tes mervellieux articles d’antant, on est etonne de voir ce dernier. Cela ressemble fort a une beaume vers les Lions. J’avoue que c’est l’impression que ton article a laisse dans mon esprit.
    Ma conception de l’equipe Lions Indomptables est qu’elle ne doit pas etre liee a des personnes, mais ouverte a tous les Kamers qui ont la forme du jour. Ce n’est pas l’administration. Ca doit bouger. J’ai vu le match a la tele. Malgre la victoire, certains joueurs n’ont plus leurs place dans cette equipe. Toute personne depourvu de partie-pris le reconnait. D’ailleurs le ministre lui-meme l’a dit : « certains compartiments sont a revoir ».
    Ta plume me rappelle celle d’un certain Eyoum’a Ntoh et la verve d’un Abel Mbengue. Bon travail et merci pour l’eclaicissement. Pour plagier le frere Abel Eyinga, la partie non encore corrompue du « Berceau de nos ancêtres » doit resister. Le Cameroun mérite mieux que la mediocrite que les autres etalent.

    Hotep
    ntulala@aol.com

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2005 à 13:20, par Sanga Titi En réponse à : > Le baume au coeur

    @Bobill +Yetnaleba

    Permettez-moi de réagir à votre diatribe. Vous me demandez où est passé l’article « De Charybde en Scylla ». Ma réponse est simple. Je l’ai écrit, il a été posté sur le site, d’aucuns l’ont lu et sans que l’on ait sollicité mon avis, il a été censuré par l’équipe de direction. Comme vous, j’ai appris en lisant l’article du 8 au matin que Geremi Njitap Fotso était furieux en raison de cet article. Par la suite, des collègues m’ont informé que les Lions, dans leur ensemble, refusaient de leur parler à cause de cet article.

    Ces menaces ne sont pas nouvelles. Je les avais déjà dénoncées dans mon article intitulé « Communication, indépendance et image de marque ». Sans vous le cacher, je suis déçu que la direction de Camfoot.com ait cédé devant des menaces de ce type au point de retirer un article qui avait d’ailleurs été soumis à l’appréciation de toute l’équipe de rédaction trois jours avant sa publication. La prochaine censure de ce type sera la dernière car je ne peux pas travailler à la tête du client. J’ai des principes déontologiques inaliénables et inébranlables.

    Cela dit, la censure qui a frappé « De Charybde en Scylla » n’a pas influé sur « Le baume en coeur ». Je suis un fan des Lions indomptables. Cette équipe traverse une mauvaisse passe. Elle était envahie par un doute paralysant. Il faut, parfois, un facteur déclenchant pour ouvrir les vannes. Ce facteur, pour une équipe sportive, c’est la victoire, quelle que courte soit-elle ou alors une prestation extraordinaire. La prestation de mercredi soir n’avait rien d’extraordinaire mais il n’avait rien avoir avec les trois piètres performances contre l’Egypte, le Soudan et l’Allemagne. Rien du tout. Par contre, la victoire m’a mis le baume au coeur. Je ne sais pas si vous étiez au stade mais cet petit but de Gérémi a vraiment tout changé. A la sortie, tous les drapeaux sénégalais étaient dans les poches. Un seul lion... Un seul lion... Ce n’était plus celui de la Teranga.

    « De Charybde en Scylla » anticipait sur ce que nous devions attendre de ce match. Après avoir indiqué que la situation de certains de nos Lions avait empiré en club, je disais que ce match amical, qui est le baptême de feu d’Artur Jorge, devait être pour lui l’occasion de la revue de la totalité des effectifs. Je disais que si nos héros d’antan n’assurent pas, ils seront jetés aux orties, sans gloire. Ils ne pourraient pas alors dire qu’ils n’avaient pas été avertis. J’attirais l’attention sur certains éléments-tests à suivre : la percussion de Samuel Eto’o en attaque, le dynamisme du milieu de terrain avec la résurrection d’Olembe, l’éventualité d’une défense indédite avec l’arrivée de Tchuisse et d’Angbwa, le nouveau visage de Kameni, et la nouvelel allure du Sénégal qui, lui aussi, change. Je concluais que si Eto’o fait trembler les filets, si Diouf et Fadiga sont tenus en échec, si Kameni sort le grand jeu comme en Espagne et que les Lions l’emportent même par 1 petit but à 0, pourvu que ce ne soit pas dans les arrêts de jeu, alors Artur Jorge aura jeté les bases de la refondation.

    Eto’o n’a pas fait trembler les filets mais il a sorti des gammes extraordianires. Les spectateurs ont apprécié sa virtuousité. C’est positif. Angbwa a assuré pendant que Tchato et Perrier étaient sur le banc. Webo a assuré, de même que Tchuissé ; C’est positif. Olembe et Djemba ont été trè bons. C’est positif. Kameni a sorti une parade de tonnerre de Dieu quand il le fallait. C’était positif. Song Bahanag a assuré un sans faute. Il faut savoir le reconnaître. C’est positif. La victoire a été assuré, un petit but à 0 à la 87e minute. ce n’était pas tout à fait pendant les arrêts de jeu. C’est positif.

    Voilà ce que j’ai voulu dire dans ce dernier article. Vous savez, il y a des matches où ce qui compte c’est la victoire psychologique. C’est comme le match nul de l’Algérie contre nous à Sousse. Pendant que nous pleurions, eux ils dansaient. C’est cet état d’âme que j’ai voulu exprimer. A Créteil, je n’ai adressé la parole à aucun joueur. Je ne comprends donc pas que vous m’accusiez de corruption lors même que ce sont mes collaborateurs qui m’ont censuré. Ma plume est en acier trempé. Elle résiste à toute forme de corrosion.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2005 à 10:36, par yetnaleba En réponse à : > Le baume au coeur

    Cher Bobill,

    Je suis en parfait accord avec ton analyse. Il faut eviter le griotisme et etre plus realiste. C’est ainsi que les erreurs peuvent etre corrigees dans l’avenir.
    Mais tu parles de « benevolat » et je ne comprends pas la relation avec le theme. Priere de m’envoyer un email a : ntulala@yahoo.com

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2005 à 22:31, par Bobill En réponse à : > Le baume au coeur

    Le Macht avait certes un enjeu de bas calibre aux yeux de certains, mais il n´existe plus de macht amicaux, car c´est la course à la comptabilité des bons rendements continentaux et internationaux et je crois que le classement Fifa est un garant de l´esprit de compétition de chaque rencontre. Le macht, il fut moche et décousu de toute fluidité technique. À croire que le Cameroun veut à tout prix copier un football germanique de mauvaise qualité, qui fait mal aux yeux des amoureux des beaux gestes techniques. Il me rappelle les laids machts de la Can 2004 et vraiment, je ne sais pas avec quelle dioptrie M. Sanga Titi, qui se transforme en Koeum Avoué dépourvu de Sucre fait ce bilan falsifié. Ou est passé l´article de Charybde en scylla ? M. Koeum Avoué, vous êtes corruptible et ce n´est pas en faisant une analyse à la hausse de ce que nous avons tous vus, que vous aiderez les Lions à sortir des ténèbres : Il y a des critiques constructives, qui aident plus qu´un consentement coupable de non-véracitéé, et de plus, la beauté d´une plume s´épanouit plus dans la valeur de l´homme moral, que dans le politicien raté. Il faut aider et encourager les lions, mais pas dans le mensonge, le favoritisme et le népotisme moral.
    En dehors de la brillante combinaison ( Djemba- Géremi, Geremi- Emana), qui a ficelé 3 joueurs sénégalais, pour ouvrir l´ultime brèche d´un macht ou les Camerounais étaient curieusement immobiles et lourds à l´exception de certains, on s´aperçoit que certains professionnels camerounais ne sont pas vraiment pas en jambe et qu´il n´ont pas compris la leçon de l´allemand ( football germanique de bonne qualité) : Cette dernière est très simple ; quand on n´est pas techniquement meilleur à une équipe, on joue un football physique en appuyant sur le champignon avec un pressing et une touche de ball. Ce football nécessite une condition physique de fer à la Éboue Jean Daniel ou Émile Mbouh des beaux jours. Djemba et Olembe ont compris le message : On a beau être technique et fin, mais sans condition physique, on est réduit. La forme d´un professionnel est sa condition physique en sports individuels et collectifs. Un boxeur de haut niveau ne va pas à un grand challenge en étant mal préparé : Il en est de même pour un footballeur, et les athlètes comme le grand Milla, Georges Foreman, Ivan Lendl, Martina Navratilova et même un Svonomir Soldo de VFB Stuttgart on démontré qu´il n´y a pas de vieux sportifs, mais de bons ou de mauvais. Et on n´a pas besoin des « épinards » de Popey, mais des entraînements individuels de condition physique même sans entraîneur pour éviter que des analphabètes du premier degré ne nous qualifient de vieillards.
    Mes amis Olembe peut vous dire ce qu´est une bonne condition physique quand Vicente Lizarazu
    quitte l´ OM pour retourner au Bayern de Munich, cela dit tout. Un come back mérité. La victoire est certes bonne pour le moral, mais elle ne doit aucunement nous voiler les yeux d´une équipe dans l´ensemble fébrile, dont le dernier rempart joue les René Iguitta, alors que son capitaine et Lucien Mettomo étaient bien démarqué pour faire circuler le ballon sans danger. Si tu veux être gardien de cirque, tu es dans la mauvaise équipe, car cette bêtise insolente te fera te faire boursoufler par tes aînés dans le cas ou ça tourne au vinaigre.
    On peut concevoir pour des débutants des oscillations de nerfs et pour une fois on comprend votre nervosité, car elle en résulte de toute compétions ou épreuve de vie, mais les compétitions et épreuves de vie connues se préparent. Il n´y a donc pas de raisons d´avoir des lacunes physiques. Merci néanmoins pour la volonté, que je ne peux pas qualifier de bonne, car l´échéance du 9 février 2005 était connue d´avance. Le bénévolat doit s´accompagner de sérieux pour être les meilleurs. On vous notera à l´image de Guych der Kribi prochainement, car ce test était vraiment un test.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2005 à 21:46, par don(bologna) En réponse à : > Le baume au coeur

    Pour qui n’a pas vu le match coe moi il est difficile de reagir.Seulement c’est assez curieux de constater ke bcp pensent ke foot est si facile.je ne comprends pas ke l’on veulent mettre autant de pression sur le staff.il faut appeler Ngom,Epalle,...Dis donc laissos les coatch le faire.Je m’interroge encore sur la nommination de Songo’O ke j’aprouve au passage.Est- il tjrs sous contrat avec la Corrogne ?Va -t- il cumuler ?Ne travaillera- t- il ke lors des regroupements de 3 jrs coe celui de Creteil ?Qu’en sera -t-il de la prospection des autres gardiens notament ceux du cham de D1 ?
    j’espere ke le Quatro vera et revera les cassettes et etudiera la strategie a adopter et un programme clairement fixè.Je me demande commant en 3 jrs de stage on peut asseoir efficacement une tactique convaicante.A++++++

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2005 à 14:22, par turque En réponse à : > Le baume au coeur

    song ta mere pond !chanvreux

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2005 à 14:21, par Hugues de Lyon En réponse à : > Le baume au coeur

    où es ngom kome ?les gards repondez moi svp, merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2005 à 12:18, par un passant En réponse à : > Le baume au coeur

    vous êtes trop marrant
    vu les commentaires d’avant match ou certains dans leur préparation psychologique face à la défaite disaient que le résultat final importait très peu vu que ce n’était qu’un match amical et que c’était plus un événement pour le sénégal que pour le cameroun

    je suis surpris de constater cette auto congratulation au terme d’un match terne ennuyeux et haché ou finalement on ne peut que retenir le résultat
    et donc finalement le pauvre but de gérémi devient objet d’espoir .... comprend plus rien
    heureusement que les écrits restent !!!!!

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon