Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Champions league Africaine

Ligue des champions : Cotonsport s’incline au Caire

Camfoot.com

Face au National Al-Ahly, le meilleur club africain du siècle, les Camerounais se sont inclinés ce dimanche, 0-2, en finale aller de la champions league africaine. Fébriles en début de rencontre, Ousmailia Baba, Jacques Zoua, Daouda Kamilou, Sébastien Ndzana Kana… ont vu leurs efforts récompensés en seconde période par un but malheureusement refusé par l’arbitre sud-africain Jérôme Damon. Le match retour à Garoua s’annonce explosif.

Le 3 novembre 2008
commentaires

Le match a à peine commencé que Coton sport de Garoua montre des signes de faiblesse. Un gardien de but hésitant dans ses sorties, une défense fébrile, un milieu de terrain moribond, une attaque inexistante. Le stade international du Caire vibre. Les 80 mille spectateurs en délire donnent de la voix. Les supporters, mieux des fanatiques, brandissent écharpes, t-shirts, drapeaux et bandeaux rouges, les couleurs traditionnelles de Al-Ahly. Deux à trois cents Camerounais et ressortissants des pays africains au sud du Sahara sont noyés dans cette marée humaine surchauffée et prête à tout pour remporter la partie.

Ils essayent tant bien que mal de galvaniser leurs compatriotes malmenés sur la pelouse. En effet, le club égyptien marche sur son adversaire. Abou Trika et ses coéquipiers déroulent. C’est la panique dans le camp camerounais. Au bout de trois minutes, les cotonculteurs craquent. Waer Goma, arrière droit de Al-Ahly, aidé par le mauvais placement des défenseurs, ouvre le score de la tête. Le gardien de but nigérien de Coton sport, Daouda Kassali, masqué, n’a pas vu filer le ballon piqué au premier poteau.

Les Cairotes ne pouvaient espérer une meilleure entame de la partie, ce d’autant plus que les attaquants de ce club jouent de malchance en championnat local. Le jeu se durcit et se stabilise durant une dizaine de minutes, le temps pour Al-Ahly de préparer soigneusement une autre offensive fatale. Le capitaine Ahmed seddick se heurte à N’Nouck Minka, le défenseur central de Coton sport. Celui-ci écope, au passage d’un carton jaune. Un coup franc joué en deux temps permet à Flavio Da Silva de surprendre le portier Daouda Kassali. C’est grâce au but de ce joueur angolais que le National Al-Ahly du Caire est venu à bout d’Enyimba du Nigeria, en demi-finale. Il l’avait inscrit dans les mêmes circonstances. Malgré sa taille et son gabarit, Flavio Da Silva, comme Jean II Makoun, est redouté pour ses jaillissements et ses coups de têtes spectaculaires.

Deux balles arrêtées auront ainsi mis à nu les carences de la défense des verts et blancs : hésitation et manque de concentration comme il y a une semaine, lors de la coupe du Cameroun contre Aigle de la Menoua, achevée sur le score de 4-2. Pourtant, la veille du coup d’envoi, le coach adjoint Gabriel Haman a annoncé que la clé du succès contre Al-Ahly résiderait dans la bataille du milieu de terrain. Les Egyptiens durant la première manche, ont été les plus forts, les mieux inspirés, les plus intraitables, agressifs, vifs, physiques, techniques et adroits. Le capitaine Ahmadou Ngomna, Kingue Mpondo et Marcellin Gaha étant tout simplement absents. Al-Ahly a pris d’entrée de jeu le contrôle du milieu de terrain. Evitant la robustesse des arrières centraux, les joueurs locaux, galvanisés par l’ambiance électrique et les chants de ralliement d’une foule en délire, ont pu alors s’infiltrer par les ailes.

La deuxième mi-temps sonne le réveil de Coton sport. Ousmailia Baba, meilleur joueur de la finale de coupe du Cameroun 2008 donne l’impression d’avoir mangé du lion pendant la pause. Cet international espoir fait sensation sur le flanc droit. Il multiplie débordements et centres. Al-Ahly se montre vulnérable, recule et doute. Les défenseurs multiplient des fautes.

A la 55e minute, Coton sport revendique un penalty suite à une action confuse dans la surface de réparation. Difficile de savoir si la main de Ahmed Sayed était volontaire ou non. En tout cas, l’arbitre n’a pas bronché. Le banc de touche des cotonculteurs est aux abois. Debout, Alain Oumbléon, le coach principal passe la main et repasse sur son crâne chauve. Le central sud africain Jérôme Damon s’attirera davantage les foudres des Camerounais en refusant de valider un but de Daouda Kamilou, pour un hors-jeu imaginaire, à la 59e minute. C’était le tournant du match, qui aurait pu relancer la partie. Et pour clôturer sa série, l’officiel anéantit les efforts et espoirs de Coton sport, par un carton jaune adressé à son capitaine à la 63e minute. Une sanction très lourde de conséquence, car Ahmadou Ngomna sera suspendu pour la finale retour prévue dans deux semaines à Garoua.

Jean Robert Frédéric Fouda, envoyé spécial au Caire

Fiche technique

- Score : Al-Ahly – Coton sport : 2-0
- Stade : Stade international du Caire
- Spectateurs : 70.000
- Buts : Waer Goma (3’), Flavio Da Silva (15’)
- Officiels : AC : Jérôme Damon. A1 : Malebo Toko. A2 :Rezeers Andrew
- Equipes :

  • Al-Ahly : 27-Ami Hamid (Gk), 3- Ahmed Hakim (puis Osama Hosny) ; 5- Ahmed Sayed, 6- Ahmed Seddick (puis Anis Bouy), 7- Shady Mohamed (Cap), 8- Mohamed Barakat, 12- Sebastio Gilberto, 15- Al Moataz, 16- Ahmed Hassan, 22- Mohamed Mohamed, 25- Hossan Mohamed, 26- Waer Goma. Remplaçants : 3-Ahmed Al Mohamed, 11-Said Mohamed, 13-Mohamed Thalat. Coach : Manuel Jose
  • Coton Sport : 1- Daouda Kassali, 2- Lassina Abdoul Karim, 3- Ndzana Kana, 4- Makadji Boukar, 6- Ahmadou Ngomna (puis Ndame), 9- Daouda Kamilou, 11- Ousmailia Baba, 15- N’nouck Minka, 17- Kingue Mpondo, 19- Zoua Jacques (puis Sanda Oumarou), 30- Marcelin Ngaha. Remplaçants : 23-Joseph Atang, 24- Mendoua Jean, 27- Brice Owona. Coach : Alain Oumbléon.

REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon