Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions Indomptables

Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

Camfoot

Dans les colonnes de Cameroon Tribune de ce matin, le sélectionneur national s’est longuement exprimé sur plusieurs dossiers brûlants. Son contrat, le « problème » Clinton Njié, l’élimination du Cameroun au premier tour de la 30e Coupe d’Afrique des Nations ... tout y passé. Entretien !

Le 4 février 2015

Les Lions ont été éliminés au premier tour de la CAN 2015. Qu’est-ce qui n’a pas marché en Guinée équatoriale ?

Sur le plan sportif, on a vu lors des trois matchs disputés, des rencontres équilibrées, avec des équipes à chaque fois au même niveau. Contre la Guinée, nous avons eu beaucoup d’occasions. La tête de Mbia et celle d’Aboubakar auraient dû être des buts. On savait que leur joueur le plus dangereux était Ibrahim Traoré. C’est pourquoi j’étais fâché qu’il y ait trois joueurs autour de lui et qu’il marque. Ce but a été décisif. Avec une victoire contre la Guinée, les choses auraient été différentes. Il n’y avait que quelques joueurs avec l’expérience de la CAN dans le groupe. Les jeunes ont le droit de faire des erreurs. Il y a eu des manquements en raison de l’inexpérience. J’étais d’accord avec cette décision, après la coupe du monde, de couper et préparer une équipe pour 2017 et 2019. Ce groupe n’était pas forcément le meilleur actuellement. On aurait pu avoir Song. On ne peut pas parler de reconstruire et dire qu’on va gagner la CAN. Ce n’était pas impossible. Malheureusement, l’équipe n’est pas passée parce qu’il a manqué une victoire.

Dans le jeu, on a vu un Cameroun collectif pendant les éliminatoires et à la CAN, des individualités plus en avant. D’où vient la cassure ?

Ce n’est pas une cassure. Pour chaque réussite individuelle d’un joueur, il faut garder la tête froide. Après des matchs en nationale, il y a plusieurs agents qui veulent ensuite travailler avec toi. Il y a aussi parfois la famille. Tout ça peut changer le comportement d’un joueur dans le groupe. Il y a toujours des joueurs qui ne suivent pas la voie parce que les choses ont changé. C’est normal et il faut travailler avec. Certains joueurs ont bien joué avec l’équipe, mais sont remplaçants en club. Et après, en équipe, ça ne marche plus. Tout est dans la tête et ça influe sur l’équipe. On essaye de les aider. C’est notre travail. Et ça prend un peu de temps. Surtout qu’on est avec des jeunes.

Quelle est votre part de responsabilité, avec vos choix tactiques très critiqués ?

On a vu une équipe-type lors des éliminatoires et trois autres équipes durant la compétition. Lors du premier match contre le Mali, Mbia était suspendu et ne pouvait donc pas être aligné. C’est pour cela que j’ai insisté pour travailler avec Chedjou. C’était une bonne décision car il a fait une bonne CAN. Après, il y a eu la blessure de Enoh. J’ai touché deux ou trois postes en fonction de la forme des joueurs. Salli était meilleur que Moukandjo et Njie lors de la préparation. Je souhaite de tout mon cœur qu’on arrête d’utiliser un jeune joueur pour tuer l’entraîneur. Ça fait mal aux Lions et ce n’est pas bien pour les joueurs.

La méforme seule explique-t-elle que vous n’ayez pas titularisé Njie ? Existe-t-il un problème Njie ?

Sincèrement, il n’y avait pas de problème. Il était juste en dessous de Salli et de Moukandjo à ce moment là. C’est la seule raison. Pour toutes les autres histoires autour d’un conflit avec Mbia, j’ai lu ça. J’ai demandé à Clinton et Mbia s’il y a eu quelque chose. Ils m’ont répondu qu’il n’y a rien du tout. Qui a lancé la rumeur ? Je ne sais pas. Pendant les qualifications, il n’y avait pas tout ça. Cette histoire selon laquelle Clinton n’a pas joué parce qu’il devait me verser de l’argent est fausse. On s’est parlé hier et on ne sait pas d’où sort cette histoire.

Quelle a été l’influence des agents de joueurs qu’on voit souvent autour de l’équipe ?

Je n’ai jamais parlé avec un agent avant de faire une liste. Jamais dans ma vie, je n’ai reçu de l’argent. C’est normal ici que chacun demande de l’argent pour un service. Moi, je ne le fais pas. Il y a eu des personnes qui ont voulu imposer des joueurs. Mais j’ai une réputation. Ça fait bizarre qu’on parle de moi dans ce contexte. Il y a eu beaucoup de mensonges. Comme sur mon salaire qui n’a pas été payé. Il y avait un retard de paiement, c’est vrai, mais c’était déjà réglé avant la CAN. J’aurais aussi été agressé ici et je me serais refugié à l’ambassade. Ce n’est pas vrai. Il faut que les journalistes demandent la bonne information. Personne ne me demande rien. On contourne la bonne information pour continuer de déstabiliser.

Vous décidez dans l’équipe. Mais quelle est la place de vos adjoints et du capitaine ?

On a normalisé toutes les relations dans l’équipe. C’est vrai que le rôle d’un capitaine en Afrique est différent de ce qu’on a l’habitude de voir en Europe. Mais ces joueurs sont aussi habitués à autre chose, vu qu’ils évoluent ailleurs. C’est pourquoi on a décidé de faire la même chose, c’est-à-dire créer un relais entre le coach et les joueurs. Stéphane Mbia n’a jamais imposé personne. Il y a des rumeurs, comme sur Etoundi. J’ai fait des scouting à Zurich. Je ne savais pas que c’était son frère. Je l’ai découvert lors du stage parce qu’un média a écrit que le capitaine a fait convoquer son frère. Etoundi a fait une bonne saison à Zurich. C’est pour cela que je l’ai convoqué. Lors des matchs amicaux, il a bien travaillé. Contre la Côte d’Ivoire, on devait se créer des occasions. On a discuté de ça avec le staff. On était tous d’accord sur la valeur d’Etoundi qui donne beaucoup pour l’équipe. Dans le travail, on discute ensemble, mais ce n’est pas un rituel où chacun vote pour un joueur. C’est toujours l’entraîneur principal qui décide. Je demande leur avis, je les écoute mais c’est moi qui décide.

On parle du retour des clans au sein de la tanière

Vraiment, il n’y en a pas. Il y a vraiment une bonne mentalité, la discipline. De temps en temps, il y a un ou deux jeunes pour qui ça va trop vite. Notre travail est de donner confiance aux joueurs. Après, il faut faire attention parce que ça peut déraper. Quand on réussit, il y a les médias, de nouveaux amis. Il faut savoir garder les pieds sur terre.

Votre contrat de deux ans s’achève dans quelques mois, dans un contexte où les Camerounais sont en colère. Comment entrevoyez-vous votre avenir à la tête des Lions ?

C’est un groupe stable avec une bonne mentalité. Autour du noyau, on peut trouver des joueurs. J’ai déjà fait une note pour qu’on négocie deux matchs amicaux en mars pour continuer le travail. Chaque match fait du bien aux jeunes. J’ai un contrat. Dans toute ma carrière, je suis toujours allé au bout de mon contrat. J’attends. Je ne suis pas du genre à démissionner ou à vouloir prolonger coûte que coûte parce que je ne travaille pas pour des raisons financières.

Propos recueillis par Josiane R. MATIA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 5 février 2015 à 10:06, par NON RFA En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    Bonjour a tous.
    Remarques sur vos ecrits assez recents sur ce forum :
    1- Quand SEF etait la cest lui qui empechait Aboubakar et imposait Webo.
    2- Kameni, Alex Song, SEF, Webo, Ekoto, Makoun, Ngemo, Chedjou, Enoh... Doivent partir et Tant Que SEF sera la il jouera, car les Coachs n ont pas assez de « .... » pour le/les chasses.
    3- Pour ceux disant ne pas conaitre Frank Etoundi :
    Est ce VF lentraineur de Zurich, ou Frank Etoundi y est Titulaire a fond depuis 2,5ans et lequipe est assez stable et joue continuellement la coupe de l´UEFA ?
    4- Hier le Werder de Bremen jouait avec une equipe dont la moyenne d age au Terrain etait de 24,17 ans et on parlait de la plus jeune equipe du Werder depuis plusieurs decenies. Avec des joueurs comme Selmke qui sorte du centre de formation du Werder academie et concedere depuis la victoire du trophee de champion du monde des U21 avec la RFA et meilleur buteur de lequipe, ses premieres titularisation a 21 ans. Et ici vous osez parlez de joeurs matures pour une equipe nationnale qui n a pas de temps de jeux ? ou de 21 ou meme 23 ans sans vraiment maitriser les bases ? pour quelle raisons eccepte celle de non competence sont ils sur les bancs dans leurs clubs ? est ce le DTN qui y met du sables aux moulins ?
    Soyez objectifs dans vos Critiques ou d apprendre avant de dire du nimporte quoi. SVP
    Merci et bonne journee

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 09:20, par Johnny En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    Autre chose et non des moindres, les erreurs de Casting permanentes que je note depuis 2010 dans la tanière m’écœurent !! En 2010 déjà Paul LEGUEN s’était payé le luxe de ne sélectionner aucun milieu de couloir pour la Coupe du Monde alors que lui même nous avait fait découvrir Marcel NDJENG (aujourd’hui au Hertha Berlin en Bundesliga svp) et un seul Arrière Latéral droit (en la personne de GEREMI) sous prétexte qu’il avait des joueurs polyvalents qui pouvaient évoluer à plusieurs postes !!!

    Après, tous les entraîneurs qui ont suivi ont persisté dans ce déséquilibre, tantôt on avait un groupe sans milieu offensif (subitement SONG ou MAKOUN seraient devenus des ZIDANE), ou sans Arrières Droits (après la retraite du N° 8)... Mieux encore, aucun de ces cancres n’a su trouver le système de jeu qui conviendrait aux Lions avec les joueurs actuels, ou même eu l’intelligence de convoquer des joueurs qui conviendraient au système de jeu qu’ils avaient en tête !!! De LEGUEN à FINKE, tous ont rendu la même copie, un pâle 4-3-3 insipide et facilement prévisible avec des joueurs immobiles et sans génie.

    • Le 5 février 2015 à 09:32, par Johnny En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

      Tout s’articulait autour de la grande star du moment (Samuel ETO’O que même ses fervents fans voyaient comme le « N° 10 » dépositaire du jeu des Lions ! A quel moment avons nous (je parle de nous Camerounais) imaginé que notre star planétaire serait elle aussi un jour amoindrie par le poids de l’âge ??? Qu’il aurait fallu dénicher et former un attaquant capable de faire le « sale boulot » pour que lui il vienne juste « finir » le travail ??? Sans vouloir offenser quiconque, est ce que c’est dégradant d’admettre que les meilleures années et performances de Samuel ETO’O dans les Lions étaient celles de son association avec Patrick MBOMA ??? Regardez un peu la Guinée Equatoriale, le rôle que joue BOSIO (le grand N° 9), il épuise la défense adverse dans les duels pour permettre aux NSUE et BALBOA de briller ! C’est uniquement pour ça qu’il est là. Si au passage il peut marquer un but, ce n’est pas de refus. C’est pour illustrer ce que j’appelle « Casting », sélectionner des hommes par rapport à un plan A, mais aussi un plan B.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 09:09, par Johnny En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    Volker FINKE est un phénomène et les prétendus journalistes à qui il accorde des interviews le sont encore plus !!!

    Ma première remarque est qu’aucune question n’a mis V.F en difficulté alors que les arguments foisonnent pour que ce comédien la boucle.

    Il parle de « jeunes », en dehors du gardien ONDOUA, qui a moins de 21 ans dans ce groupe ??? Comme le relevait un autre intervenant, ce n’est pas à 20 ans q’on forme encore des joueurs de nos jours !!! Regardez le Football International, la plupart des joueurs se font remarquer à 17 - 18 ans !!! Et en plus, 10 joueurs étaient à la Coupe du Monde 2014, et 8 étaient déjà en Afrique du Sud en 2010 !!! Le simple fait d’avoir voyagé, d’avoir croisé des joueurs de classe mondiale dans les vestiaires ou lors de l’échauffement vous confère déjà de l’expérience des « grands » événements.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 08:37, par shabani En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    @ tedh

    tu a l’analyse la plus pointu mon frere. vraiment tu touche du doigt le fétichisme que ce golaron est venu nous amené ici au pays. je te remercie pour ce post.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 08:33, par shabani En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    dans notre groupe des qualifs, nous avons deux demi finalistes de la CAN.groupe ou nous etions premier. dans notre groupe de phase de poule, nous avons un demi-finaliste et un quart de finaliste.une équipe invaincu. nous sortons bon dernier, seul equipe ayant eu une defaite, alors qu’en phase éliminatoire, seul équipe n’ayant eu aucune défaite.coach dite moi clairement d’ou vient cette terrible contradiction. qui est le responsable. quels sont les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 00:22, par bamyaben En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    Finke est un homme sans caractère !
    Il est nul alors qu’il est l’un des rares sélectionneurs camerounais qui n’est pas sous influence des dirigeants camerounais qui lui ont donné carte blanche pour diriger comme il veut cette sélection.
    Il n’a pas su saisir cette opportunité et se laisse influencer dans ses choix par ses prétendus joueurs cadres.
    C’est Nkoulou qui lui avait imposé Chedjou au mondial brésilien !
    C’est Mbia qui lui a imposé Etoundi et l’exclusion de Njie !
    Il est incapable de choisir lui-même les joueurs qu’il estime capables d’animer son système de jeu.
    En plus d’être nul, il n’a pas les couilles, il doit partir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 00:03, par bamyaben En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    Finke est une imposture !
    Il symbolise aussi bien le dictat de Puma sur le management du football camerounais que l’incompétence de Iya et Tombi.
    Fait-il rappeler les conditions dans lesquelles Akono avait été remercié ?
    Peut-on aujourd’hui comparer le bilan d’Akono à celui de Finke ?
    Puma peut-il imposer un sélectionneur à d’autres équipes nationales qu’il habille (la Squadra azzurra par exemple ou certaines équipes nationale africaines) ?
    Puma est-il le seul équipementier sur le marché qui fasse une offre intéressante aux LIC ?
    Iya et Tombi ont complètement détruit le football camerounais qui nous produit aujourd’hui des tocards comme Aboubacar, Salli ou Moukandjo :
    - Des joueurs d’un niveau médiocre voire même nul, loin derrière des joueurs comme Ndang ou Eyobo qui à l’époque n’étaient même pas des remplaçants au sein des Lions.
    - Des joueurs incapables de contrôler un ballon ou de cadrer deux tirs dans un match de football (lorsqu’ils osent accidentellement frapper dans le but adverse).

    • Le 5 février 2015 à 00:04, par bamyaben En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

      Finke qui prétend être psychologue mais qui n’avait pas su concrétiser l’ascendant psychologique pris grâce à NJIE à Yaoundé contre la Côte d’ivoire.
      Finke doit partir le plus rapidement possible ! Finke must go as quick as possible !
      Il est inadmissible de maintenir ce truand après deux cuisants échecs dans deux grandes compétitions : Deux fois dernier, même un simple citoyen camerounais ne connaissant rien au football ne ferait pas pire que Finke à la tête de cette sélection.
      Le gang des criminels qui dirigent piètrement comme une propriété privée ou une chasse gardée cette République qu’ils ont déguisé en république bananière depuis plus de trois décennies n’apprend rien de ses échecs monumentaux répétés et fait ramer ce beau et riche pays aux enfants extraordinairement doués et talentueux à contre-courant de la marche vers le progrès et l’évolution :
      Où sont les résultats, la conclusion et les décisions conséquentes prises par rapport à l’enquête diligentée après le mondial brésilien ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2015 à 18:26, par jdaniel En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    VOLKER FINKE on lui posent des questions il repond autrement dommage, gagner la Cote d’ivoire 4-1 aux eliminatooire ne signifie pas etre fort,pour ma part FINKE n’as pas le niveau requis pour entrainer cette equipe ,il vat vers 2 ans ,on ne voit toujours rien ,cette equipe n’as aucun fond de jeu c’est du tatonnement , FINKE manqué d’imagination offensivement on l’ a Remarque lors de cette can, FINKE n’est pas un entraineurs des tournois, il echoue toujours lors des moments decisif,pour entrainer les lions indomptables il faut un entraineur qui a de la gnac genre MARCELO BIELSA ,PIERRE LECHANTRE ,CLAUDE LEROY,HERVE RENARD,autrement avec FINKE nous aurons toujours des resultats de dernier, FINKE n’as pas un problem de temps , mais il ne comprend pas le football modern de hauts niveau , lorsqu’une equipe eleve le niveau de jeu il devient impuissant,on l’as vu contre LE MEXIQUE au mondiale, contre LA COTE D’IVOIRE a la can ,FINKE ne comprend rien au football mondiale, football afriquain,football Camerounais , de ce fait donnez a FINKE le CANON DE YAOUNDE au championnat camerounais il sortira dernier de la ligue, c’est un fait FINKE est tout simplement un incompetent.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2015 à 16:51, par small lion En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    Votre BIYA PAUL n’a pas demissione depuis +33 ans malgre un bilan mediocre/que dis-je totalement negatif, mais c’est FINKE que vous emmerdez ??? Quand sagit d’1 loisir qui n’a jamais construis ni develope de pays vous pouvez utiliser la logique ’’des resultats’’ mais BIYA PAUL JAMAIS ! La ca deviens ’’c’est mon frere du village’’, ’’c’est son entourage qui est mauvais sinon lui meme est bon’’, ’’c’est boko haram qui lui met les bations dans les roues’’ etc.... MOUF FAINEANTS QUE VOUS ETES. LAISSEZ FINKE TRANKIL VOUS AVEZ COMPRIS ....

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2015 à 16:48, par bobolo En réponse à : Volker Finke : « Je suis toujours allé au bout de mon contrat. »

    « je les écoute mais c’est moi qui décide. »
    Vu les résultats apparemment vous décidez très mal
    Le moins qu’on puisse dire est que les promesses de qq qui parle comme un homme politique n’engagent que ceux qui le croient, mais ils verront en 2017 et 2019 on n’aura pas avancer d’un iota dans ces conditions et avec ces gens aussi peu fiables ceci est autant valable pour les dirigeant, entraineurs et joueurs BAS DE GAMME qui sont à des années lumières d’êtres des génies si ce n’est des génies de l’incompétence

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon