Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN2015 : La Côte d’Ivoire en puissance

Avec Sport24.fr

Cette Coupe d’Afrique des Nations n’est pas du tout ennuyante. La première demi finale de la compétition qui a eu lieu ce mercredi à Bata a offert au monde un spectacle inouï. Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a une fois de plus utilisé avec intelligence son personnel de joueur et a conduit son groupe à la troisième finale de la compétition dans les six dernières éditions.

Le 5 février 2015
commentaires

Donnée pour outsider par les parieurs, l’équipe s’est soudé autour des deux Touré, de Serge Aurier, Gervinho et Bony. Et ils commencent à entre apercevoir leur possibilité.

Ceci dit, la RDC n’a pas démérité. Elle aurait pu prendre largement les devants dans les dix premières minutes de la partie si les joueurs avaient concretisé leurs multiples occasions.

La Côte d’Ivoire a une nouvelle fois fait parler son réalisme. Bousculés par une République démocratique du Congo décomplexée et offensive, les Eléphants ont exploité leurs temps forts pour se hisser en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (3-1). Ils viseront dimanche, face à la Guinée Equatoriale ou le Ghana, un second sacre continental après leur titre de 1992.

Comme en quarts de finale face à l’Algérie (3-1), les Ivoiriens ont souffert d’entrée face au pressing adverse. L’alternance jeu long/jeu court proposée par la République démocratique du Congo a malmené les hommes d’Hervé Renard, qui ouvraient le score contre le cours du jeu grâce à un missile de Yaya Touré à l’entrée de la surface (1-0, 20e). Cet avantage d’un but était très rapidement gaspillé puisque Mbokani plaçait parfaitement son penalty suite à une main flagrante de Bailly (1-1, 24e). Le relâchement coupable touchait aussi les Congolais, Bolasie manquant totalement sa passe au milieu de terrain. Une aubaine pour Gervinho, lancé parfaitement dans la profondeur par Bony. L’ailier de l’AS Rome, qui avait vu Zakuani repousser sa tête sur sa propre transversale (40e), ajustait parfaitement son plat du pied pour redonner l’avantage à son pays (2-1, 41e).

Kanon plombe la RDC

La République démocratique du Congo aurait pu revenir dans le match mais Gbohouo se montrait impeccable à deux reprises devant Bolasie (47e, 53e). Rassurée par son gardien, la Côte d’Ivoire pouvait appuyer sur l’accélérateur en seconde période grâce à son duo explosif Gervinho-Bony. Parfois limite défensivement, Aurier continuait, comme depuis le début de la CAN, de débouler dans le couloir droit. Sa tête sur un corner de Yaya Touré était repoussée difficilement par Kidiaba, qui ne pouvait ensuite rien faire sur la demi-volée du genou de Kanon (3-1, 68e). Emoussée et parfois résignée, la RDC laissait la Côte d’Ivoire se diriger tout droit vers sa quatrième finale. Les Eléphants ont perdu les deux dernières aux tirs au but, contre l’Egypte en 2006 et la Zambie six ans plus tard. Ils espèrent désormais éviter une terrible passe de trois dans le mauvais sens.

Le joueur du match

Inconnu du grand public, Sylvain Gbohouo fait le bonheur des Sewé Sports et de … sa sélection. Le gardien ivoirien a de nouveau sorti des arrêts décisifs, notamment dès la 6e minute alors que Bokila avait frappé à bout portant. Il sera plus que précieux dimanche prochain lors de la finale.

On n’a pas aimé

La République démocratique du Congo a pris un sérieux coup sur la tête après le but de Kanon. Les Léopards n’ont pu outrepasser la sortie sur blessure de Dieumerci Mbokani.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 5 février 2015 à 08:45, par dony En réponse à : CAN2015 : La Côte d’Ivoire en puissance

    quand vous parlez de Finke, je dois partager avec vous ceci.

    Les délires de Volker Finke

    1- 17 Mai 2014 (explication de sa liste pour le Mondial) :
    « Je suis responsable des choix… Il existe déjà un noyau de joueurs avec un esprit de gagneurs. »
    — > avec ce premier noyau-là tu n’as rien pu faire, et ils sont devenus tes boucs émissaires, non ?

    2- 15 Juillet 2014 (de retour du Brésil) :
    « c’est moi qui ai tout organisé. Le match en Allemagne, c’était moi. Et après, les choses ont dégringolé. Il n’y avait aucune organisation. Chaque jour il y avait des problèmes logistiques. »
    — > oui, tout ce qui est bien c’est toi, et là où ça commence à être mal ce sont les autres. mais après, tu acceptes de te débarrasser de certains joueurs, au lieu d’exiger le départ de ceux qui avaient posé des problèmes logistiques avant de continuer l’aventure.

    3- 03 Septembre 2014 (au sujet de Matip) :
    « Il a demandé un « time out », parce qu’il y a des difficultés avec son équipe. »
    — > depuis, plus personne n’en parle. hein grand menteur ?

    • Le 5 février 2015 à 08:49, par dony En réponse à : CAN2015 : La Côte d’Ivoire en puissance

      4- 20 Janvier 2015 :
      « C’est clair, c’est plus facile de confirmer que de réussir la première fois »
      — > voilaaaaaaaaaaaaaaa, c’est toi qui as dit, non ?

      5- 04 Février 2015 (de retour de Guinée Equatoriale) :
      « Après des matchs en nationale, il y a plusieurs agents qui veulent ensuite travailler avec toi. Il y a aussi parfois la famille. Tout ça peut changer le comportement d’un joueur dans le groupe. Il y a toujours des joueurs qui ne suivent pas la voie parce que les choses ont changé. C’est normal et il faut travailler avec. Certains joueurs ont bien joué avec l’équipe, mais sont remplaçants en club. Et après, en équipe, ça ne marche plus. »
      — > blablabla, tu parles beaucoup comme un perroquet oh ! ça c’est la totale. Quand tu parlais le 20 Janvier, et avec tous les signes que nous révélaient les matches amicaux comme un match nul contre une équipe qui ne vaut pas notre Coton Sport (dont les joueurs n’ont pas de niveau, d’après toi), tu ne savais pas que des choses avaient changé chez tes joueurs ? qui les a sélectionnés à ta place ? c’est toujours au lendemain des échecs que tu découvres que des choses n’allaient pas avant, et tu veux nous embarquer dans l’avenir. Quel avenir avec toi ?
      CAMEROUN (peut-être pas Fecafoot) CHERCHE ENTRAINEUR.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 08:34, par Johnny En réponse à : CAN2015 : La Côte d’Ivoire en puissance

    Tedh, je suis d’accord avec toi, FINKE fait honte à l’Allemagne, mais nous ne sommes pas en Allemagne !!! Ce qui est choquant c’est que depuis des décennies, des Camerounais s’acharnent à piller, spolier, dégrader, souiller leur propre pays comme de vulgaires mercenaires qui ne seraient que de passage.

    Regardons attentivement les sélections qui ont fini dans le dernier carré, le point commun que trois d’entre elles (Ghana, Côte d’Ivoire, RDC) ont est que la Formation et le Suivi des Jeunes Joueurs locaux sont rigoureusement pris en compte par leurs Fédérations respectives. De même, leurs Clubs ont de meilleures structures et le joueurs y sont mieux traités que chez nous (c’est aussi le cas de la Guinée Equatoriale), sans oublier des championnats très bien organisés et plus compétitifs.

    Que celui qui veut dire le contraire me cite 1 joueur de ces pays respectifs qui évolue dans notre Championnat d’Elite ! Par contre l’inverse...

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2015 à 01:37, par Tedh En réponse à : CAN2015 : La Côte d’Ivoire en puissance

    Finke parlant des Lions : « On ne peut pas parler de reconstruire et dire qu’on va gagner la CAN ».

    Finke à la place de Hervé Renard aurait dit « On ne peut pas dire qu’on va gagner la CAN, alors qu’on a perdu 4:1 contre, et fini 2e en phase de poule avec 4 points derrière une équipe des Lions en reconstruction »

    FINKE, vous faites honte à l’Allemagne.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon