Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Portrait

Benjamin Moukandjo : Un académicien chez les Lions Juniors

Portrait d’un jeune attaquant international, grande révélation de la Kadji sport academy (Ksa) qui vient d’être reléguée en D2.

Camfoot.com

Sa physionomie a souvent dérouté les gardiens de but. On est loin d’imaginer que derrière ce corps frêle et cette démarche nonchalante, se cache un redoutable attaquant. Une réincarnation de Joseph Désiré Job en quelque sorte. Une fois balle au pied, le jeune prodige de 17 ans devient le bourreau des défenses et des gardiens adverses.

Le 14 septembre 2006
commentaires

C’est la raison pour laquelle Benjamin Moukandjo fait partie des quatre joueurs de la Ksa retenus pour l’expédition nigérienne, en août dernier, où les Lions indomptables Juniors avaient affronté l’équipe nationale, les ‘’Mena’’ du Niger. Bien que les Lions étaient battus 2-1, ils furent qualifiés pour le tour suivant des éliminatoires de la Can 2007 de cette catégorie. Ceci grâce à leur courte victoire à Yaoundé, 1-0, deux semaines auparavant. Une qualification obtenue sur le fil de rasoir grâce à Moukandjo, le véritable héros de l’expédition de Niamey (la capitale du Niger).

Buteur décisif

L’attaquant de la Kadji sport academy se souvient comme si c’était hier : « alors que les Nigériens nous menaient 2-0 [Un score qui éliminait déjà le Cameroun qui devait inscrire au moins un but, ndlr], le gardien fait une longue relance de la main à la 92è minute. Je dévie le ballon de la tête pour un co-équipier qui entre en profondeur, fait une percussion sur le flanc gauche et me remet le ballon dans l’axe. Je fais un contrôle et frappe le ballon à plus de 30 mètres des buts. Le ballon se logea dans les filets. Après le coup de sifflet final, le public est entré au stade pour nous menacer. Nous serons bloqués dans les vestiaires pour au moins une heure ». Un exploit que réalise Benjamin juste pour sa deuxième sélection en équipe nationale Junior.

L’année passée, Benjamin fait partie de la délégation Camerounaise constituée des Lions Minimes qui a pris part au Tournoi de Montaigu en France. Une compétition qui lui a permis de se frotter à d’autres joueurs de son gabarit et par là même, ajouter une ligne supplémentaire à sa carte de visite qu’il a commencé à confectionner depuis 2000, l’année où le jeune prodige entre à la Kadji sport academy. Le Centre formateur de ses illustres prédécesseurs tels que Rigobert Song (Galatassaray), Idriss Carlos Kameni (Espanyol Barcelone), Modeste Mbami (Marseille), Eric Djemba Djemba (Aston Villa)... et bien sûr le porte-étendard du football camerounais du moment, Samuel Eto’o (Fc Barcelone). L’un des premiers Centre de formation qui allie sport et étude. « Au début, ce n’était pas facile, raconte l’attaquant l’international Camerounais. Le rêve de tout parent est de voir son enfant réussir à l’école. Mes parents ne voulaient pas que je joue au foot. Ils m’ont finalement laissé aller à la Ksa parce qu’ils ont appris que ce Centre allie sport et étude ».

Benjamin Moukandjo, le jeune prodige de 17 ans
Ses talents de footballeur prennent le dessus sur les études arrêtées en classe de 1re A4.

‘‘Moukandjo est un futur...Samuel Eto’o !’’

Après cinq ans d’étude et de formation sportive, la vie de Moukandjo atteint le point décisif en 2005. « L’entraîneur Belge Patrick Hussens, a préféré faire confiance aux jeunes. C’est ainsi que j’ai eu ma chance d’aller jouer en équipe première de la Ksa ». Lors de la saison 2006 qui vient de s’achever, Moukandjo se révèle finalement comme un maillon essentiel de la Ksa. Michel Kaham, l’ex international Camerounais et par ailleurs manager Général de la Kadji sport academy lui promet un avenir radieux. « À mon avis, Benjamin est un futur Samuel Eto’o. Son style de jeu correspondant à l’attaquant du football moderne. Vif, incisif, technique, imprévisible, avec une pointe de vitesse qui surprend les gardiens de but ».

Troisième d’une famille qui compte six enfants, Moukandjo avoue se trouver aujourd’hui à la croisée des chemins. « Je suis arrivé à un niveau où il faut choisir entre le foot et l’école. Pour le moment, je privilégie le foot en espérant que si je suis déçu, je pourrais toujours rentrer à l’école » argue le jeune attaquant qui rêve de connaître une carrière comme son idole Thierry Henry. Pourquoi ? « Parce que Tity (Henri) a un jeu simple, vivace, très technique et très réaliste devant les buts ».

Entre le football et les études, Moukandjo a déjà son choix. C’est la raison pour laquelle il a ‘’suspendu’’ ses études en 1re A4 option espagnole, « parce qu’on on s’entraîne matin et soir et le temps pour les études diminuait. C’est vrai qu’on avait les cours de rattrapage, mais je n’étais plus régulier à l’école et il fallait choisir ». Maintenant, Benjamin (qui est dans le viseur de Valence selon une source introduite à la Ksa) sait qu’il doit travailler dur pour espérer jouer un jour à la Liga et au Fc Barcelone qui est le club de ses rêves. C’est tout le mal qu’on puisse lui souhaiter.

Eric Roland KONGOU, à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 14 septembre 2006 à 18:45, par passant En réponse à : Benjamin Moukandjo : Un académicien chez les Lions Juniors

    oh nos pigistes, vous ecrivez « Maintenant, Benjamin (qui est dans le viseur de Valence selon une source introduite à la Ksa) sait qu’il doit travailler dur pour espérer jouer un jour à la Liga et au Fc Barcelone qui est le club de ses rêves. C’est tout le mal qu’on puisse lui souhaiter. »

    VOUS AURIEZ DU ECRIRE C’EST TOUT LE BIEN QUON PUISSE LUI SOUHAITER...

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2006 à 13:23, par Silk En réponse à : Benjamin Moukandjo : Un académicien chez les Lions Juniors

    Votre petit a 17 ans, il est entré à l’academie de football en 2000 donc qd il avait 11 ou 12 ans et vous nous dites aujourd’hui qu’il a arrêté ses études en 1re A4...Je demande juste s’il n’est pas aussi un surdoué de l’école, pcq faire la première à 11ans c’est jamais arrivé il me semble au Cameroun. Redonnez lui donc un âge normal. Où alors enlevez la référence sur l’école, pcq ça sonne faux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2006 à 12:25, par Dayas En réponse à : Benjamin Moukandjo : Un académicien chez les Lions Juniors

    Eto’o dit toujours que son idole c’est Roger Milla. Vous nous sortez celui la d’ou ? Ne voit-il pas Eto’o pr dire que son idole c Thierrry Henry ? C’est la ou il a tout gate. J’ai cesse de lire.
    Vraiment les Africains.
    Mon frere Eto’o est le meilleur du monde. Si tu vx reussir tu devrais prendre exemple sur eux. Sans oublier les Omans, Mboma et Milla. Tu suffisamment de references

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2006 à 10:38, par Silk En réponse à : Benjamin Moukandjo : Un académicien chez les Lions Juniors

    Hum...je veux bien qu’on découvre des prodiges tous les jours au Cameroun, mais cela ne vous empêche pas de faire attention à la langue française quand vous nous relatez leurs exploits : pourquoi parler de réincarnation de Joseph Désiré Job alors que ce dernier est encore en vie ? Cherchez un peu dans votre dico ce mot de réincarnation et vous constaterez qu’il s’applique aux êtres disparus. Pour le reste,je me pose aussi des questions sur tous ces grands centres de formations qui ne sortent que tous les 5 ans, un seul bon joueur ; depuis la cuvée 2000 avec Samuel Etoo, geremi, Mbami et autres, on n’a plus eu l’occasion de voir un vrai lion sortir de ces écoles ; à moins que je me trompe, dites moi...

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2006 à 10:12, par alain belgique En réponse à : Benjamin Moukandjo : Un académicien chez les Lions Juniors

    Petit un conseil,va a lecole, obtient au moins ton bac.Ne suspend pas lecole,ne te concentre pas seulement au foot,car il nassure aucune garantie de reussite.bonne chance

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon