Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Panthère du Ndé : Silence, on corrompt

Les grands clubs de football européens sont pour la plupart des clubs centenaires. Au Cameroun, la majorité, sinon la quasi totalité des clubs mythiques ont pratiquement disparu, sinon leur existence ne tient plus qu’à des inscriptions sur des papiers à lettre. Quand on pense à Oryx, à Caïman, Dihep Di Nkam, Aigle de Nkongsamba et plus recemment Tonnerre et Canon, les luttes de positionnement ont précipité dans les abimes les meilleures réalisations du football de chez nous. Panthère du Ndé sera t-il le suivant ?

Le 14 février 2018
commentaires

Des jeux de positionnement en vue des échéances politiques ont cours comme à chaque cycle électif à Bangangté où les sympathisants du même parti se déchirent sans relâche. Et comme 2018 annonce des élections à plusieurs niveaux, les manœuvres les plus vils ne font que commencer.

Après le tremblement de terre qui a failli précipiter le club du Ndé dans le gouffre, et vu ce qui s’est passé lors de l’assemblée générale extraordinaire, Jules-François Famawa a recompensé les têtes de proue parmi les chefs traditionnels qui se sont mouillés en sa faveur lors de l’AG. Le chef supérieur Bazou, fidèle parmi les fidèles, a reçu une rutilante voiture 4X4 en guise de remerciement. Camfoot.com était au cœur de l’action.

En images...

<span class="caps">JPEG</span> - 372.6 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 200 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 254.6 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 157.2 ko

Après l’assemblée générale, les populations se sont organisées et une pression de certaines élites a failli broyer certains des chefs traditionnels impliqués dans la magouille. Des révélations surprenantes ont été faites. Le coupable ? L’argent. Et plus précisément 15 millions de francs CFA. Ce serait le montant que se seraient partagés les différents monarques pour jouer leur gamme, de l’organisation des rencontres avec la Ligue et la fédération au dénouement de l’assemblée. Affaire à suivre.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 15 février à 14:05, par Kamerunobosso En réponse à : Panthère du Ndé : Silence, on corrompt

    Mon cher Winner, avec tout le respect que je vous dois, je vais oser déclarer que vous faites preuve de naïveté dans votre post. Filmer une voiture et quelques personnes tout autour suffisent amplement à crier sur tous les toits qu’on détient une preuve irréfutable de corruption d’après vous ! Décidément ! Vous ne faites mieux que ces plaisantins qui écument les réseaux sociaux et dont la spécialité est de ventiler des informations autant fausses que ridicules sur des personnes qu’ils n’aiment pas. J’ai horreur de la corruption et de l’injustice, certes, mais j’ai encore plus mal quand on se lance dans des accusations sans preuves contre des personnes qui pourraient être innocentes. Pour finir, vous êtes-vous posé la question de savoir pourquoi l’auteur de l’article ne l’a pas signé ? Ce serait peut-être un début de réponse à ma question. Je vous souhaite, toutefois, une excellente journée !

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 01:54, par Kamerunobosso En réponse à : Panthère du Ndé : Silence, on corrompt

    Mon cher journaliste, pour être respecté, il faut au préalable accepter de respecter les lecteurs en suivant à la lettre la déontologie journalistique. Vous crachez votre venin sur ce site sans en aucun moment signer vos articles. Qui en est l’auteur ? De plus, vous versez dans le dilatoire et les ragots de quartiers populeux, de grâce, élevez le niveau, voyons donc ! C’est facile de déclarer qu’on a corrompu un tel ou un tel, mais auriez-vous des preuves ? Des preuves, des preuves, c’est tout ce que veut le lecteur. Avant de produire de tels articles, assurez-vous d’avoir des preuves tangibles de vos allégations, c’est ce que fait tout journaliste qui se respecte. Pour finir, je partagerai avec vous cette sagesse populaire qui sied bien à cette situation : « Si le mot que tu veux dire n’est pas plus beau que le silence, ne le dis pas ! »

    • Le 15 février à 08:23, par winner En réponse à : Panthère du Ndé : Silence, on corrompt

      A vous lire, on peut imaginer que vous frictionnez avec la corruption. Le journaliste a fait mieux que les preuve, il a publié des photos des personnes concernées avec l’objet de corruption. A ces personnes d’apporter.
      Si on avait écrit dans un journal que tel fonctionnaire a détourné de l’argent vous vous seriez mis à le faire circuler. Le Cameroun est unique et tout voleur est égal à un autre !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 23:25, par winner En réponse à : Panthère du Ndé : Silence, on corrompt

    J’attends les nains intellectuels qui se sont sentis morveux lorsque j’ai dit ici qu’il fallait demander l’origine de cette richesse. Eh voilà. Je le répète, une fois qu’on aura fini avec la mal gouvernance au Cameroun, on s’attaquera à l’enrichissement illicite. Et les plus riches actuels au Cameroun sont ceux qui ont le plus bénéficié des largesses de la corruption. Quelque soit leur métier !

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches