Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Ligue de football professionnel : les vérités de Pierre Semengue

Le président de la LPFC a tenu à rappeler les responsabilités des uns et des autres dans l’ajournement du démarrage du championnat.

Cameroon-Tribune

Las de lire, d’écouter et de suivre des contre-vérités relatives au non-démarrage du championnat national de football, le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LPFC), Pierre Semengue, a choisi de tenir un point de presse mercredi à son siège. « Le démarrage du championnat ne concerne pas uniquement la ligue. Nous avons besoin de la contribution de certains partenaires », a tenu à dire Pierre Semengue.

Le 1er février 2018
commentaires

Ainsi, sur le plan administratif, tous les clubs n’ont pas organisé leurs assemblées générales comme il leur avait été demandé. Car, ils doivent non seulement désigner les principaux interlocuteurs de la ligue, mais aussi créer l’association d’une part et la société d’autre part ; et les deux entités doivent être liées par une convention. « Il faut clairement identifier qui, du président de l’association ou du directeur de la société, a le droit de libérer un joueur », précise le président de la Lpfc.

Ensuite, la Fédération camerounaise de football n’a pu rendre opérationnel le nouveau système d’obtention de licence que le 12 janvier dernier. Enfin, les infrastructures sportives doivent être mises à leur disposition par le ministère des Sports et de l’Education physique. Quid du nerf de la guerre ? Sur le plan financier, la Lpfc est tributaire des contributions de l’Etat, de la Fecafoot et de son sponsor, Mtn.
A ce jour, aucune partie n’a encore rien mis à la disposition de la structure pour le démarrage effectif de la saison. La Fecafoot doit verser 410 millions de F pour la prise en charge de l’organisation des compétitions. L’Etat doit mobiliser 350 millions de F pour le fonctionnement de la ligue et 560 millions de F pour le paiement des salaires des joueurs et des encadreurs.

Tandis que le sponsor officiel apporte 910 millions de F. Etant donné que la trésorerie de la ligue est désespérément vide, Pierre Semengue s’est engagé à faire bouger les lignes.
Car, le championnat doit démarrer le 11 février à Limbe, au lendemain du match News Stars- Niefang Deportivo comptant pour le tour préliminaire de la Coupe de la Caf. La première journée intégrale suivra le lendemain 12 février, jour férié. « La Caf nous a enjoint de terminer le championnat en juin. Or, nous n’avons même pas commencé. On va faire comment ? On ne peut pas attendre éternellement », conclut Pierre Semengue.

Priscille G. Moadougou, Cameroon-Tribune


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

    • Le 1er février à 23:31, par Patrick En réponse à : Ligue de football professionnel : les vérités de Pierre Semengue

      Small
      Tu rêve toujours de CAN 2019 ?? Après avoir lu que le président Amba a été kidnappé par Tchiroma et son gang, vous pensez toujours que le peuple Amba va se détendre. C’est la guerre et tuer est normal. Peu importe qui vous êtes, peu importe combien vous êtes belle comme l’image ci-dessus de l’article tu nous cite montre. Ils tuent un à un deux par deux. Bientôt, s’ils entendent que leur chef que on appelle Tabe est mort, ils ne se reposeront pas jusqu’à ce qu’ils aient la tête de l’homme fort qui dort en Suisse. Ahmad va apprendre de ça et la CAN du Cameroun est finis. Je le dit et redit encore et je ne comprends pas pourquoi le LRC rdpc ne peut pas utiliser leur cerveau. (Construire un stade de 15 000 places à Sangmalima avec trois hotels 4 etoiles , ou utilisez le CAN 2019). Ou utilisez l’ancien stade Bepanda à douala pour sauver la CAN 2019. Je me demande même si Ahmad permettra l’utilisation de bepanda à douala puisque les règles stipulent qu’il doit y avoir 6 stades dans 6 villes. Utiliser bepanda ne fera que 6 stades dans 4 villes. Le Cameroun nest sera pas prêt. Utilisez Sangmalima c’est une ville magnifique. N’utilisez pas Limbe. Je ne veux pas voir ce qui est arrivé à Adebayor et à son gang togolais à Luanda se répète à Limbé par les soi-disant terroristes, que Tchiroma continue de parle. Hahahaahhaaha Vous avez arrêté le terroriste mais les terroristes pro ont encore tué vos hommes. Idiots

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 23:03, par Eltsafiri En réponse à : Ligue de football professionnel : les vérités de Pierre Semengue

    Vous vous attendez a quoi quand le president de la lfp est un ancien millitaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 22:13, par Pentium En réponse à : Ligue de football professionnel : les vérités de Pierre Semengue

    Les mêmes causes produisent les mêmes effets

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 17:54, par Footfootfoot En réponse à : Ligue de football professionnel : les vérités de Pierre Semengue

    Semengue fait ses justifications inutiles au public, mais en verite voici le vrai discour de Semengue qu’il tient a l’interieur de sa grosse tete.

    Semengue : "en ce qui concerne le demarage de la ligue vous savez vous meme que nos sponsors boudent ces derniers temps parceque les miliiards qu’ils ont deverser la saison passer moi et certains de mes proches nous avons tout fait pour tout bouffer, raison pour laquelle les joueurs se plaignent regulierement du non payement des salaires.
    Maintenant pour l’argent que l’etat doit deverser vous savez vous meme que c’est une petite somme donc c’est pour ca que je dois me rassurer que je bouffe cette somme toute seulle et ceux qui ne sont pas content peuvent aller pleurer ailleur parceque Semengue s’en fou.
    Je crois qu’il est temps de comprendre que le chef de l’Etat savait tres bien que moi et ma bande sont les plus incompetent dans ce pays. D’ailleur que lui meme est competent ? Notre chef de l’Etat aime bien nommer ceux qui lui ressemble en tout c’est a dire la corruption, le vole, la mechancete, l’incompetence, les sectes sataniste et surtout cette mentalite de mourir au pouvoir. C’est pour cela que moi Semengue je n’irais nullpart tant que je n’ais pas encore but tout les 33 de Yaounde. En ce qui concerne votre ligue, si vous voulez vous la demarez c’est votre probleme, Semengue s’en fou. Moi j’attend juste que l’argent tombe dans mes poches et c’est tout"

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 15:45, par Patrick En réponse à : Ligue de football professionnel : les vérités de Pierre Semengue

    « La Caf nous a enjoint de terminer le championnat en juin. Or, nous n’avons même pas commencé. On va faire comment ? On ne peut pas attendre éternellement », conclut Pierre Semengue.

    On va faire comment ?? Enlevez-vous didonc. Libéré le planche. Ce viellard ne semble pas comprendre que c’est lui le problème. Il y a quelques mois, il ouvrait la bouche pour dire que la ligue allait augmenter à 20 clubs. Regardez avec 16 clubs toi et ta bandes de Vieillard ne sont même pas capable de financer les clubs encore moins pour commencer la saison. J’espère qu’Ahmad connaîtra ce retard et interdira la ligue et suspendra les clubs Camerounais Eding et new star de la compétition Africain pour que vous, les vieux, sachiez votre vraie place et laissiez notre ligue tranquille.Cest même quoi ca. À mon avis, cette ligue doit même tomber à 12 équipes.
    Un pays qui rêve d’accueillir la Can 2019 n’a pas encore commencé sa ligue ??? Comment êtes-vous censé être compétitif ? Heureusement, nous avons les Européens. Toko, Abou, Njie pourb nous sauver de la honte.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches