Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

Camfoot

Réuni en session extraordinaire depuis hier mardi 24 octobre à Yaoundé, le Comité national de sûreté de l’aviation civile présidé par le ministre des Transport, entend arrimer les aéroports du Cameroun aux normes internationales.

Le 26 octobre 2017
commentaires

Pas de zones de turbulences dans le ciel de la Coupe d’Afrique des nations en 2019. Plus qu’un vœu, il s’agit d’une prescription d’Edgard Alain Mebe Ngo’o à l’ouverture des travaux de la session extraordinaire du Comité national de sûreté de l’aviation civile mardi dernier. Face aux experts et autres représentants des administrations membres de cet organe, le patron des Transports, soucieux des normes plus efficaces en matière de sûreté au sein de l’Autorité aéronautique, a rappelé l’urgence de « faire en sorte que le Cameroun qui accueille dans moins de deux ans une compétition sportive d’envergure, soit conforme aux normes édictées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) ». Pour ce rendez-vous continental, la conformité des aéroports aux normes de sécurité et de sûreté constitue donc de ce fait, un défi majeur à relever.

Réhabilitation du système de vidéosurveillance

Pour permettre au Cameroun gagner le pari de la sûreté sur ses aéroports, avec pour objectif d’en faire des pôles de référence, deux projets ont vu le jour. Il s’agit : du Projet intégré d’amélioration de la sûreté sur les aéroports du Cameroun (Piasac) et du Projet de développement du secteur des Transports avec l’appui de la Banque mondiale. A ce jour, apprend-t-on, « le recrutement et la formation de 158 agents chargés de la mise en œuvre des mesures de sûreté sur les aéroports ; la réhabilitation des routes de patrouilles de sûreté autour des aéroports internationaux de Douala (7 km) et de Yaoundé-Nsimalen (9 km) ; l’acquisition de 16 véhicules tout terrain pour les patrouilles dans le périmètre des aéroports internationaux de Douala et de Yaoundé-Nsimalen ; la réhabilitation du système de vidéosurveillance à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen ; la reconfiguration du carrefour donnant accès à l’aéroport international de Douala », énumère le Mintransports.

Sont également pris en compte dans ledit projet, les travaux d’installation de systèmes pour le contrôle d’accès en zones réservées à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen ; l’acquisition et l’installation des équipements de sûreté ; l’acquisition et l’installation des équipements de communication. Des chantiers à livrer avant la fin de l’année 2018. On attend !

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 26 octobre à 14:46, par Kemet En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

    Il faut construire un nouvel aéroport international à Douala et agrandir celui de Yaounde. L’aéroport actuel (Douala) est tellement vieux que la pluie rentre à l’intérieur et la plupart des salles ne sont pas climatisées. Douala devrait s’inspirer de Dakar où un nouvel aéroport sera bientôt opérationnel.
    Arrêtons de vivre dans le passé et modernisons notre pays pour les prochaines générations.

    • Le 26 octobre à 18:46, par Footfootfoot En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

      De quoi tu parle mon ami ? Si ces gens la utilisent une grosse somme d’argent pour construire un nouvel aeroport, toi meme dit moi ; ils vont trouver l’autre grosse somme d’argent ou pour voler ?

    • Le 26 octobre à 19:56, par Andre En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

      Construire un nouvelle aéroport sera deux fois plus compliqué qu’en organise une coupe du monde il faut réfléchir et celui de douala es mieux il faut p’us Toi rénover à Yaoundé l aéroport de douala est le plus grand prend l avion

    • Le 26 octobre à 21:05, par Kemet En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

      Si je te comprends bien, l’aéroport de Douala est moderne et fais la fierté des Camerounais ?
      Un nouvel aéroport est ce qu’il faut à Douala. Cet aéroport est tellement en mauvais état qu’aucun avion ne reste sur le tarmac.
      L’aéroport est généralement la toute première impression qu’à le voyageur lorsqu’il atterri dans un pays étranger. Un aéroport moderne et bien entretenu signifie que le pays fonctionne bien.

    • Le 27 octobre à 10:37, par Andre En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

      Donc si je suis ta Logic l aéroport de Yaoundé est le meilleur ???

    • Le 27 octobre à 14:01, par Kemet En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

      L’aéroport de Yaounde est un peu plus moderne que celui de Douala et il y a la possibilité de l’agrandir.
      L’aéroport de Douala est tout simplement dépassé.

    • Le 27 octobre à 18:39, par Andre En réponse à : Can2019 : Vers un ciel sans nuage ?

      Ah faut l agrandir .......

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches