Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Fécafoot : Coup de bottes à Bafoussam ?

Camfoot

L’on est bien parti pour entendre des éclats de voix entre les acteurs du football dans la région de l’Ouest au soir du 4 novembre 2017. Ce jour-là, le comité de normalisation de l’instance faitière du football camerounais effectue une mission dans la région. Si officiellement, cette descente a pour but de rencontrer les acteurs du football dans cette partie du pays, dans les coulisses, l’on apprend qu’aura également lieu l’installation des nouveaux patrons de cette ligue régionale.

Le 31 octobre 2017
commentaires

De même, ces informations de coulisses indiquent que les commandes pourraient revenir au capitaine Joseph Feutcheu.

Certains acteurs rencontrés pensent cependant que son installation serait contraire à la décision du président du comité de normalisation de la fédération camerounaise (Fécafoot) de remettre le gouvernail aux exécutifs qui étaient en fonction en 2009. Or l’on sait qu’à l’Ouest cette année-là, seul Wamba Petit Michel (2e vice-président) avait survécu au déluge qui s’était abattu sur le bureau exécutif. Tandis que président et son 1er vice étaient carrément radiés des affaires liées au football, le secrétaire général et d’autres recevaient des suspensions pour une durée de 5 ans.

« Je dois d’emblée rappeler qu’une olympiade dure quatre ans. Après les vides qui se sont créés à la suite des suspensions intervenues en 2010, nous avons reçu une note du secrétaire général de la Fécafoot (Tombi A Roko, ndlr) nous enjoignant d’organiser une assemblée générale extraordinaire afin de pourvoir de dirigeants les postes laissés par les décédés et les suspendus. Ce que nous avons fait en 2012. Et à l’issue de cette assemblée générale extraordinaire, Joseph Feutcheu et Philippe Fodjo Tabopda ont fait rentrée respectivement comme président et secrétaire général  », explique Wamba Petit Michel. En ce qui le concerne, l’installation de Joseph Feutcheu ne serait pas contraire à la législation en vigueur.

Un autre acteur du football qui a requis l’anonymat pense tout le contraire : « Ce qui s’est passé à l’Ouest 2012 était tout sauf une élection. Plusieurs personnes invitées n’avaient pas qualité. C’est le cas de Joseph Feutcheu et Philippe Fodjo Tabopda. Pour le cas spécifique de ce dernier, nous apprenons qu’il y était en tant que représentant du corps des arbitres or celui qui avait été élu était bel et bien Pierre Sukam », réfute celui pour qui, seul le respect scrupuleux des mesures que le comité de normalisation de la Fécafoot a prises, peut remettre de l’ordre dans le football à l’Ouest.

Joint au téléphone pour s’exprimer sur sujet, le capitaine Joseph Feutcheu n’a pas souhaité s’exprimer.
L’existence de ces différentes positions antagonistes plante ainsi le décor d’un séjour bien tumultueux pour Me Dieudonné Happi et son équipe, à Bafoussam le 4 novembre prochain.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches