Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2019

Les inspecteurs de la CAF repartent sur la pointe des pieds

Camfoot

Alors que toute la presse nationale était mobilisée dans l’attente de la conférence de restitution de leur mission dans les chantiers de la CAN 2019 initialement prévue ce 23 janvier 2018, les inspecteurs de la CAF eux, ont quitté le Cameroun 3 jours plus tôt. En toute discrétion.

Le 24 janvier 2018
commentaires

Ecartés de la visite d‘inspection des chantiers de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 qui a débuté le 11 janvier dernier au Cameroun, les hommes et femmes de médias croyaient pouvoir avoir l’occasion de soutirer des informations aux émissaires de la CAF lors de la conférence de restitution des travaux initialement annoncée pour le 23 janvier dernier. Il n’en sera rien. Une fois encore, les inspecteurs ont driblé tout le monde. Ismail Wally et son équipe ont quitté le Cameroun trois jours plus tôt, en toute discrétion. « Les inspecteurs sont partis le 20 janvier. D’ailleurs trois de leurs membres sont partis la veille, le 19 janvier  », murmure un membre du Cocan, le Comité local d’organisation de la CAN 2019. Selon lui, le changement de programme de la mission de la CAF est principalement dû à une raison : « la mission a été éclatée en deux groupes, ce qui a permis d’accélérer les inspections ; pendant qu’un groupe inspectait les stades, l’autre inspectait les hôtels », confie-t-il.

Quid de la conférence de restitution ?

Quant à la conférence de restitution initialement annoncée, elle a finalement eu lieu loin des caméras et des micros. « Les inspecteurs ne pouvaient pas rendre compte de leur travail à la presse, apprend-on d’une source au ministère des Sports. La restitution s’est faite aux personnes de la partie camerounaise qui étaient avec eux dans la mission. Elle s’est faite avec la Direction du tournoi, le président du Comité de normalisation de la Fécafoot et quelques responsables du Cocan. C’est à eux que les observations ont été faites sur les différents sites. Ce sont des gens à qui les inspecteurs ont donné des observations sachant qu’ils ont la charge de les implémenter ». Mais dit-on, la restitution n’a pas seulement été l’occasion de faire des observations techniques au Cameroun. « Les inspecteurs de la CAF ont également dit leur appréciation générale, notamment Ismail Wally qui a dit être surpris par la volonté du Cameroun. Il a avoué qu’au moment où cette mission a débuté, ils pensaient ne rien trouver sur le sol camerounais puisqu’on leur avait dit qu’il n’y a rien, que le Cameroun n’est même pas capable d’organiser une CAN avec quatre nations ». De l’avis de certains membres du Cocan, le pays champion d’Afrique n’a pas à craindre pour le rapport qui sera présenté par les inspecteurs de la CAF à leur hiérarchie. « Globalement indique-t-on, il n’y a pas de quoi s’en faire. Au contraire, les inspecteurs ont assuré avoir été agréablement surpris par ce qu’ils ont vu en termes de préparation au Cameroun  ».

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 24 janvier à 14:59, par Kemet En réponse à : Les inspecteurs de la CAF repartent sur la pointe des pieds

    « Les inspecteurs de la CAF croyaient rien trouver au Cameroun », les gens se moquent même de qui ? Nont-ils pas vu les stades présentement en construction (Olembe et Japoma ) ? N’ont-ils pas aussi vu les stades déjà prêt (Ahmadou Ahidjo, Limbe et Bafoussam) ? N’ont-ils pas aussi vu les hôtels qui vont héberger les équipes et les touristes ? Le gros du travail est en train de se faire pour que le Cameroun soit prêt à temps pour la CAN 2019.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches