Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017

Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

Camfoot

Après une première mi-temps compliquée, les Lions Indomptables sont revenus de la pause avec un autre esprit. Ils se sont totalement métamorphisés et ont ajouté de l’envie et de la générosité à leurs actions. Portés par un Aboubakar Vincent dont l’aura portait, les hommes d’Hugo Broos ont réussi à prendre le contrôle d’un match que les Egyptiens croyaient avoir gagné dès la 22e. Retour sur les performances de la bande à Moukandjo, sacrée avec raison championne d’Afrique 2017 ce dimanche 5 février.

Le 6 février 2017

Fabrice Ondoa : 6/10

Peu sollicité, le gardien camerounais passé une soirée peu compliquée. Peut-être un peu surpris par l’action de l’Egypte qui le surprend à l’angle fermé. Il reprend confiance en lui après la pause, et fait un meilleur match.

Faï Collins : 6/10

Encore une fois, il a été impeccable dans son couloir droit. Il a brillé de mille feu dans les duels et lors des contres, même s’il a manqué de justesse dans ses centres, il a toujours répondu aux sollicitations égyptiennes et n’a rien donné sur son côté.

Adolph Teikeu : 5/10

On le sentait moins bien que d’habitude dès l’entame de la rencontre. Sa sérénité habituelle et son tranchant l’avaient quitté et a donné quelques ballons aux adversaires. Il aurait aussi pu rester avec son homme sur le but égyptien. Il cède sa place à la demi-heure, suite à des douleurs aux jambes.

Nicolas Nkoulou : 7.5/10

Rentré en jeu à la 31e à la place de Teikeu, c’est lui qui a changé le match. Non pas seulement à cause des duels remportés ou des ballons dangereux qu’il a coupé. Mais surtout avec ce but rageur qui a permis au Cameroun de niveler la marque, de croire que c’était possible de gagner, et d’imposer son rythme aux Egyptiens qui ont craqué en fin de match.

Michael Ngadeu : 7/10

Intelligent, travailleur, généreux, il est resté égal à lui-même. Propre défensivement, il a su repousser plusieurs balles dangereuses, permettant à son gardien de passer des moments tranquilles dans sa cage.

Ambroise Oyongo : 5/10

Il faut l’admettre. Ambroise Oyongo a souffert face à Mohamed Salah, surtout en première mi-temps. Mais quel défenseur-latéral au monde ne le serait pas ? Le milieu égyptien, qui est doté de talent à la pelle, comptait profiter de l’inexpérience du très haut niveau du sociétaire de Impact Montreal, pour faire marcher son gris-gris. Le plan de match des Égyptiens était d’ailleurs basé sur ce côté gauche à l’image de la passe du premier but. Heureusement, Oyongo a su se ressaisir en deuxième mi-temps.

Sébastien Siani : 6.5/10

Il a levé son jeu en seconde mi-temps et a contrôlé le départ de la majorité des actions offensives des Champion d’Afrique. La passe pour le but gagnant de Vincent Aboubakar est simplement de qualité, avec une précision de microscope.

Arnaud Djoum : 6/10

Comme l’ensemble du milieu de terrain camerounais, il a souffert en première mi-temps. Mais s’est révélé d’une utilité sournoise. Agressif et puissant, il a anéanti les quelques rares actions égyptiennes après la pause.

Benjamin Moukandjo : 6/10

Il a souvent été dans les bons coups ce dimanche soir. Passeur sur le but de Nicolas Nkoulou, Moukandjo s’est comporté en bon capitaine. Il n’a ménagé aucun effort pour tirer son équipe vers le haut. Elu homme du match, il a été récompensé pour sa belle prestation.

Jacques Zoua : 5/10

L’attaquant camerounais a pourtant bien commencé le travail, et est l’un des rares lions qui gagnait ses batailles au début du match. Mais son impact s’est effrité et ses choix de jeu pas toujours efficaces. Il aurait pu donner une balle de but à Bassogog en seconde période. Puissant physiquement, il a poussé la défense égyptienne à la faute. Et c’est en cela qu’il a été bien utile. Il est remplacé par Georges Mandjeck (non noté) dans les arrêts de jeu.

Christian Bassogog : 7/10

Un peu coincé en première mi-temps, il s’est métamorphosé après la pause. Infatigable dans le couloir droit, puis gauche, il a causé d’énormes problèmes à la défense égyptienne. C’est lui qui est au départ de l’action qui mène à l’égalisation.

Vincent Aboubakar : 8/10

L’on espérait, comme depuis le début de la compétition, qu’il soit dans le onze de départ. Et comme d’habitude, l’on s’est trompé. Il fera son entrée dès le début de la seconde mi-temps pour sonner la révolte. Il aura donc réussi. En 45 minutes, il a répondu présent et son impact s’est immédiatement fait sentir. Sa présence sur le terrain a obligé les Égyptiens à lui assurer une protection rapprochée. Et cela a créer les brèches nécessaires. Héros de la soirée, ses efforts sont récompensés par ce but hallucinant qu’il inscrit en fin de match (89e).

Ndip Tambe : 4/10

Son envie, son activité et sa générosité n’ont pas pu combler ses lacunes techniques. Il n’a pas assez pesé sur cette rencontre. Au cours des 45 minutes qu’il a passé sur la pelouse, il n’a pas réussi à tirer une seule fois en direction de la cage d’El Hadary. Il est remplacé à la mi-temps par Aboubakar.

Par Arthur Wandji, à Libreville


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 6 février 2017 à 11:21, par meilop En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    Bonjour,
    les notes sont dans l’ensemble bien distribuées, cependant donner 5/10 à Oyongo me fait bizzare. Ce gars a lutté comme un lion et la seule chose que je trouve de pas positif chez lui hier soir c’est la pression initiale car il ratait les controles, les passes et les temps de jeu pour les verticales mais dans la phase defensive il n’a jamais abdiqué(Il avait quand mème Salah de son coté et devait ètre aidé)
    Ceux qui ont dejoué pour moi ce sont Moukandjo et aussi Zoua sans oublier Tambeh cependant les deux premiers compensent leur jeu plein de dechet par un abattage constant dans les courses qu’ils font sans se menager. « Jouer au football est different de jouer au ballon » reste la chose plus complexe car de la prise de balle à la lecture du jeu il y’a du travail à fournir mais courage les gars.
    Tekeu ! hum...son erreur a faillit nous enterrer mais hier il fallait écrire une nouvelle page dans le scenario et il fallait que Nicolas Nkoulou merveilleux quand il est en jambe puisse apporter de la sureté car plus habitué au grand rendez-vous et surtout ce but liberateur qui nous a remis en piste et dans la fouler on a machiné du jeu sans toujours avoir les bons choix.

    Merci les lions et surtout Merci Mr Hugo Bross.
    Cameroun O Bosso !

    • Le 6 février 2017 à 11:22, par meilop En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

      (suite) Après Abou Vincent a tout fait seul car dans un collectif il y’a toujours celui qui peut inventer, Ici, il a fait taire tous les detracteurs car ce but est une merveille d’instinct de l’amortie à la conclusion. De l’art tout simplement...Merci garçon !(Tu es dans l’histoire)
      Pour finir, je parlerai du coaching. Ce Mr Hugo Bross avait en face un entraineur navigué qui sait faire défendre son équipe et a su distribuer les jokers. Groupe compact, souffrir quand il le faut surtout pas prendre un deuxième but et par la suite inserer le joueur technique et vivace qui crée les brèches qui peut marquer et aussi faire marquer. Changer de coté à Bassogog qui était attendu et ne reussissait pas à partir lancé.. Le contre qui amène le coner du premier but montre une force dans les jambes du bonhomme(waouh...)
      Et surtout le courage de recontruire en regardant dans les yeux les anciens qui sont souvent difficiles dans les changements.
      Merci les lions et surtout Merci Mr Hugo Bross.
      Cameroun O Bosso !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 10:27, par vipau82 En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    On a certes gagné mais il faut quand même que hugo broos revoit sa sélection et les bases sur lesquelles il choisit son 11 entrant. C’est par exemple l’équipe qui a joué en 2e mi-temps hier qui devait commencer le match et on aurait économisé 2 remplacements en fin de match. La preuve hugo broos essaie de faire entrer toko ekambi vers la fin à la place de bassogog mais il oublie qu’il a dejà effectué ses 3 remplacements.
    En commencant avec le 11 de la 2e mi-temps il fallait juste en 2e mi-temps faire entrer mandjeck (pour densifier le milieu et apporter plus de vitesse) et njié (pour profiter des espaces et permuter de temps en temps avec bassogog).
    Faire une bonne prestation aux entrainements n’est pas la seule variable pour etre titulaire à un match, il y a aussi le passé du joueur, le club dans lequel il evolue, ses qualités techniques, son mental etc ... Clinton Njié avait son mot à dire dans cette finale et Tambè (le ndolè du coach) n’avait rien à faire sur le terrain.
    Bravo aux lions ! Félicitations au capitaine moukandjo qui est exemplaire. L’année 2017 sera très chargée avec les eliminatoires pour la CM et la coupe des confederations. On aura besoin d’un groupe de 40 joueurs au moins pour tenir le rythme. Le renfort des traitres sera indispensable et la mise au repos de Tambè, Salli sera une bonne chose.

    • Le 6 février 2017 à 10:50, par julien En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

      @vipau82 ta philosophie la à été faite sa pas payer on faisait jouer par rapport au nom du club ou le passé mais le football c sur le terrain pas ailleurs sinon on rappel milla .La culture tactique c le domaine de broos il les a tous manger tactiquement il n’a rien à changer .le prochain match si ceux qui ont jouer ne sont pas bon en match il ne joueront pas les titres fonciers c fini tu es bon tu joues te pas bon tu attends c sa le football moderne c les jeunes la vitesse la puissance .La concurrence te fait avancer pas reculer tous savent que s’ils ne sont pas bon ils ne joueront pas

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 10:50, par david thadus En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    @vipau82 ne demandons pas a Dieu le sexe des anges, on a commencé avec une equipe puis on a été contraint a remplacer TEIKEU pour blessure, et apres ABOUBAKAR a la palce de TAMBE, es-tu sur QUE le HEMLE de NKULU n’est pas venu du fait que voyant son frere TEIKEU sortir les egyptiens jubiliaient deja et que c’est ce qui a poussé NKULU a sortir de ses gongs avec ce coup de tête rageur a la 59e minute ? Si Moukandjo n’avait pas placé cette balle de match en l’air, ABOUBAKAR aurait-il eu le culot de prendre la balle et sombreriser la defense egyptienne avant de katapulter la balle au fond des filets d’un ADHARI qui ne compenait plus rien de ce qui lui arrivait ? Tout cela pour dire que ce qui devait arrivée est arrivé qu’on se taise a jamais nous avons gagné.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 10:21, par alser En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    Mon cher @pat2lyon, je crois que jojo a compris qu’il est incredule et que dorénavant il ne s’hasardera plus sur cette discipline de pronostic surtout vis a vis des Lions, et puis qu’il comprenne qu’il ne sera jamais president de la FECAFOOT car il manque enormement de lucidité dans ses analyses

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 09:28, par pat2lyon En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    En exclusivité, le pronostic de JA Bell pour la coupe des confédérations, juste après le coup de sifflet final : « Je pense que le trophée de cette CAN est la limite de ce que cette équipe peut espérer. Compte tenu du peu de talent de cette équipe et du fait que je ne sois pas président de la FECAFOOT, je les vois sortir au premier tour de la coupe des confédérations avec zéro point et aucun but marqué ».

    • Le 6 février 2017 à 09:47, par julien En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

      Mdr @pat2lyon j’ai penser à toi au coup de sifflet finale à badoupassy à Pierre bassongue à smallion aussi stecsim bamado djanel bobolo xavi ceux avec qui pendant des années ont c parler on c discuter on c même parfois très mal parler mais tjrs dans le respect j oublis certainement beaucoup c aussi notre victoire à tous ici et parfois c rafraîchissant de parler football on peu ne pas être d accord parfois mais il ya tjrs se respect c aussi sa le Cameroun qui gagne .J espère qu’on va continuer à gagner et 1 jour pourquoi pas en 2019 chez nous encore

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 09:14, par pat2lyon En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    @david.
    Tu fais bien de remercier ces personnages. Leur aigreur, leur jalousie, leur amertume sont salutaires pour nous. Je note cependant que tu n’as pas évoqué un des rats du forum. C’est dire à quel point il est insignifiant et invisible.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 07:59, par badoupassy En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    @david thadeus , moi je dirais merci à ceux là qui ne croient jamais au Cameroun qui en parlent toujours négativement, faisant comme si tout ce qui est camerounais est mauvais, appréciant toujours les autres. Il suffit d’un petit dysfonctionnement pour dire que nous sommes le pays de l’improvisation où rien ne fonctionne, ils disent souvent qu’on ne remportera plus rien par ce que disent-ils c’est la chance qui nous a fait gagner plusieurs fois. Cette chance qui revient tout le temps là sappelle-t-elle encore chance ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2017 à 07:17, par david thadus En réponse à : Egypte – Cameroun : le jeu et les joueurs

    merci a small lion, merci a bell jojo, merci a tous les appélés qui ont refusés de venir, je verrai si dans leur memoire ils pourront écrire que être champion de france, ou d’allemagne etc... depasse être champion d’afrique.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches