Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

Camfoot

Le directeur technique national souffre de problèmes cardiaques, et poursuit son traitement entamé il y a un an, en France. Son retour au Cameroun est prévu dès la fin de la première semaine de janvier 2018.

Le 31 décembre 2017

Il a fallu ce communiqué de la Direction technique nationale (DTN), rendu public la semaine dernière et portant la signature de Jean Paul Akono, deuxième personnalité sur le plan protocolaire au sein de cette institution, pour s’interroger sur la disponibilité de Jean Manga Onguéné, le patron de ce département de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Si le document informe les « participants au premier module des cours de formation des entraineurs de football pour l’obtention de la Licence A fédérale promotion 2017 que le stage aura lieu du 23 janvier au 5 février 2018 au Centre technique de la Fécafoot à Odza », c’est le terme « intérim » employé par le signataire qui a de suite soulever le débat.

Très vite en effet, certains scoliastes du sport ont conclu à une mise à l’écart de Jean Manga Onguéné par le Comité de normalisation, arguant que l’équipe conduite par Me Dieudonné Happi aurait jeté son dévolu sur son adjoint Akono, pour collaborer le temps de son bail au siège de Tsinga. Une thèse qui leur semblait plus plausible, d’autant que le 11 septembre dernier, le patron de la DTN n’avait pas pris part à la cérémonie de prise de fonction des normalisateurs, où seul Jean Paul Akono avait été aperçu. Quoi que d’aucuns eurent pensé, ils avaient tout faux. Jean Manga Onguéné, parti à l’époque pour « un check-up de son état de santé en France » y est retourné, a-t-on appris. « Il était en consultation en France au mois d’août, pour un suivi de ses soucis cardiaques. Il est même revenu et a passé tout le mois de novembre ici avant de repartir. Il ne sera de retour qu’en janvier », susurre une source à La Nouvelle Expression.

Le DTN a eu une santé chancelante ces dernières années, et depuis décembre 2016, aurait « obtenu du gouvernement une évacuation sanitaire en France, où il se rend régulièrement pour ses soins ». Ce qui pourrait expliquer son intermittence à son poste. En attendant son retour aux affaires, la structure reste dirigée par son premier adjoint, Jean Paul Akono, lui aussi convalescent après avoir été victime d’un AVC EN FIN MAI 2013.

S.A.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 2 janvier à 08:28, par Bamado En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

    @Bobill
    Je ne conteste pas du tout le travail de Jean Manga comme coach. J ai bien dit que c est l un des rares qui gagnait des titres (CAN U20 en 1995 avec les Djitap, Wome, etc.). A la CAN 1998, il nous saoulait avec les Djitap qu il mettait tout le temps au terrain. Mais au fond il voyait bien le talent de ce joueur qu il avait eu chez les U20 et qui devait signer quelques mois plus tard au Real Madrid. Son impact pour faire emerger certains jeunes est réel. Je ne parlerai pas de formation parce que ces gars venaient en majorité des ecoles de foot.
    C est à la DTN que je vois vraiment pas son impact. C etait un poste placard pour lui
    @Bobill quel impact Manga aurait-il sur la cuvée de Lions de 1988 ? Il occupait quel poste sous Claude Leroy ?

    • Le 2 janvier à 11:11, par Bobill En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

      Mon cher @ Ben, Manga était avant sa seconde formation à DFK de Leipzig co entraîneur de Canon. Après le fiasco de sa blessure en Allemagne en 1982, il s´était directement investi dans le coaching et passait son temps au stade Malien à entraîner une cuvée de nouveaux internationaux du Canon y compris Omam Biyik avant que ce dernier n’aille à Laval. Son impact dans le travail de base de certains internationaux Camerounais n’était pas négligeable. Même l´idée de créer une DTN avec les anciens cadres de la DFK de Leipzig n´était une mauvaise Idée, sauf que les querelles à la Fécafoot et un manque de structures et infrastructures n’ont jamais permis un travail efficient de cette DTN. Il ne revient quand même pas à ces vieux entraîneurs de bosser pratiquement toute une vie sur le terrain, pendant que les plus jeunes incompétents sont devant les plateaux de télévision pour ahurir le peuple de terme technique, qu´ils ne maîtrisent pas en application pratique. La formation de base de notre football est visiblement devenu médiocre, car les jeunes entraîneurs Camerounais sont de piètres formateurs. Nos succès du passé en catégories jeunes et consécutivement des seniors ont reposé sur le travail des vieux entraineurs comme Michel Kaham, Ndtoungou Mpilé, Jean Paul Akono, Manga Onguéné, Ndjili, Etienne Sockeng et Robert Atah, Bonaventure Djonkep...

    • Le 2 janvier à 11:22, par Bobill En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

      Fais un bilan des trophées Camerounais du début de nos succès jusqu’à nos jours et retrace le parcours de formation des joueurs et tu veras que leur évolution aura croisé le chemin de ces entraîneurs et certains comme Djonkep....mais tous de vieux entraîneurs. Enlèves de ton bilan les deux premières CAN du Cameroun parce que le mérite revenait plus aux premiers entraîneurs Camerounais des générations, qui ont précédé celle de Manga et Akono jean Paul. Où sont les jeunes entraîneurs Camerounais et quel est leur impact dans le développement de notre football ? Zéro...ils sont presque tous des commerçants ambulants, qui arnaquent les parents pour une sélection non méritée au détriment du talent et de la méritocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier à 14:16, par Lindeng En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

    Le commentaire de Bobill me rempli de joie car je vois que certains savent encore que le football au Cameroun n’a pas commencé en 1990. Il y a eu au Cameroun de très grands joueurs et il y en aura encore quoiqu’en disent certains joueurs ou sélectionneurs...
    Manga fut l’un des attaquants les plus forts et prolifiques que l’Afrique ait connu et il est camerounais. Il n’a pas connu a surmédiatisation actuelle et beaucoup de nos jeunes frères ne peuvent malheureusement pas le connaître et c’est bien dommage.
    Par contre ce qu’il a réalisé en tant que joueur et partiellement en tant que sélectionneur est pour moi terni par son passage à la DTN où je trouve qu’il n’a eu aucun impact significatif. Je pense que cette DTN était seulement un maroquin pour services rendus à la nation, alors que ça aurait dû être la pierre angulaire de notre football.
    Bon rétablissement quand même monsieur Manga.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier à 06:07, par Katchandouri En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

    En effet, MANGA ONGUENE fut un attaquant peu technique, mais doté d’un très bon jeu de tête. Mais comme coach, il fut mauvais.

    • Le 1er janvier à 13:31, par Bobill En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

      Attaquant peu technique ?!?! As-tu vraiment vu Jean Manga Onguéné jouer au football en 9 ? Manga reste l’un des attaquants le plus prolifique et adroit du Cameroun et des Lions indomptables. Il reste dans le top 5 des meilleurs attaquants Camerounais de tous les temps et pour te donner une orientation, Manga est le Drogba africain des années 70/80, à la seul différence que Manga était plus technique et plus prolifique que Didier Drogba. Sais-tu qui devait être au Mondial 1982 le 9 incontesté des Lions Indomptables, s´il ne s’était pas blessé ? Jean Vincent préférait Jean Manga à Roger Milla en Avant centre, car Roger Milla était pour lui son 10 et tu écris ce que tu ne connaissait peut-être pas ?
      Manga était un joueur phénoménal et un fantastique entraîneur, qui nous a formé les joueurs comme Oman Biyick. Avec Michel Kaham et Ndtoungou Mpilé, Jean Manga a formé presque toute la cuvé des Lions, qui a atteint son apogé en 2002. @Bamado, Abemo comment tu peux dire que tu ne vois pas son impact en tant qu’entraineur dans le football Camerounais ?!?! Maintenant que le travail de base des formateurs actuels du Cameroun est médiocre, nous crions tous au scandal et à la mort du foot, mais sachons donner aux Césars Camerounais ce qui leurs appartiennent et dans ce sens, le Cameroun a gagné au moins 3 CAN par l’impact direct du travail de Jean Manga Onguéné, formateur de base ou entraîneur des catégories inférieurs. 1988, 2000 et 2002

    • Le 1er janvier à 13:44, par Bobill En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

      Qui est le ballon d´Or africain 1980 ? Je te rappelle que les ballon d´or africains des années 1970 à la lueur du millénium étaient de vrais ballons d´or.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier à 07:48, par Bamado En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

    Manga bon joueur ? Je n en sais rien mais ceux qui l ont connu le trouvaient pas mal.
    Manga entraineur ? Je le trouvais pas mal. C est le seul au cameroun à avoir gagné la seule CAN des U20.
    Manga DTN ? Je ne vois aucun impact de son travail. Je suis tenté de dire qu il n y a rien foutu et il est temps qu il débarasse le plancher avec toute son équipe d ailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2017 à 22:16, par small lion En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

    « Pourquoi sommes-nous si viscéralement complexés vis à vis de ce qui se fait ailleurs, quand bien même chez nous, on trouverait facilement des équivalents ? »

    Hihihi des equivalents ? Si toi tu es pret a joue avec ta sante et bien saches que ceux qui appauvrissent ce pays sen foutent des autres et de tous mais 1 chose avec laquelle ils ne blaguent pas cest leur sante. Tu demandes a 1 faussaire qui sait comment les gens rentrent au CUSS et y sortent de se soigner au Cameroun ? Hihihihi. Ils sont mechants mais pas cons

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2017 à 19:36, par Rasta En réponse à : DTN : Jean Manga Onguéné en évacuation sanitaire

    Courage Jean Moni, courage. Tu as le soutien de tous ceux comme moi qui t’ont toujours apprécié en tant que footballeur (pour ceux qui ne le savent pas, Manga a été ballon d’or Africain en 1980), mais aussi en tant qu’entraîneur. Pour moi, il aura été le Cruijff Africain sans malheureusement avoir la reconnaissance de tous.

    Ceci ne m’empêche cependant pas de pauser la question que j’ai posé lors de l’évacuation sanitaire de Magnan : les centres hospitaliers du Cameroun, ils sont bons pour qui ? pour les sous camerounais ou pour le Camerounais lambda ? Comment est-ce qu’on veut que nos structures sanitaires aient bonne presse lorsque ceux qui « comptent » dans ce pays ne s’y hasardent jamais. Pourquoi sommes-nous si viscéralement complexés vis à vis de ce qui se fait ailleurs, quand bien même chez nous, on trouverait facilement des équivalents ? Ces des questions que je ne cesserais jamais de me poser.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches