Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Comité de Normalisation : une prorogation ? et pourtant Happi promettait « une (...)

Comité de Normalisation : une prorogation ? et pourtant Happi promettait « une obligation de résultat »

Camfoot

Que s’est-il passé entre septembre et janvier pour que tout indique que le Comité de Normalisation souhaite voir proroger son mandat à la tête de la fédération camerounaise de football ?. Et pourtant, toutes les parties prenantes avaient signé la paix des braves pour permettre au nouveau comité de réussir sa mission dans les délais impartis. Le président Dieudonné Happi, dans son discours de circonstance, avait insisté qu’il ne voudrait pas entendre parler de prorogation.

Le 24 janvier 2018
commentaires

Le président de la nouvelle équipe de normalisateurs, qui avait pris ses quartiers dans les locaux de la Fecafoot à Tsinga, avait été très clair dans son premier dialogue avec le personnel : « l’équipe qui vient se joindre à vous aujourd’hui a, avec vous, une obligation de résultat  ». Il s’était assuré que tout le monde comprenne bien l’importance de leur mission : « Notre pays nous regarde. Je devrais dire, le monde entier nous regarde... »

Voici ce qu’avait déclaré Dieudonné Happi lors de l’installation de son comité :

« Aujourd’hui, nous avons tous ensemble une très lourde responsabilité qui nécessite des sacrifices incommensurables de la part de tout le monde. Notre pays nous regarde. Je devrais dire, le monde entier nous regarde. Si nous nous sentons véritablement camerounais, si nous aimons vraiment le Cameroun, il n’y a rien que nous ne puissions pas faire. Ce n’est pas le travail d’une personne. Certes, c’est le Comité de Normalisation qui en a la responsabilité mais c’est le travail de tous. Personne au monde ne peut faire ce travail seul. C’est la raison pour laquelle je voudrais exhorter les uns et les autres au travail.

Nous aurons l’occasion de voir de manière un peu plus large comment nous organiserons le travail. Mais sachons que nous n’avons pas droit à l’erreur. L’équipe qui vient se joindre à vous aujourd’hui, a, avec vous, une obligation de résultat. Je suis un avocat. Les obligations auxquelles j’ai été habituées depuis que je travaille sont des obligations de moyens. Je suis aujourd’hui confronté à une situation où nous avons une obligation de résultat. Faisons tout ce qui est en notre possible. Allons au-delà de nous-mêmes pour réussir notre mission.

Je ne voudrais pas entendre parler de prorogation ici. Vous avez des personnes devant vous qui vont abandonner leur travail pendant six (06) mois.

Merci beaucoup pour cet accueil, nous comptons énormément sur vous. Nous sommes des personnes extrêmement ouvertes, et n’hésitez pas à nous approcher. On n’est jamais grand pour un conseil. »

Ce nouveau Comité de Normalisation a fonctionné sans avoir les bâtons dans les roues et a pris ses décisions sans aucune interférence.

Les deux parties qui se faisaient face ne peuvent non plus expliquer les raisons de ces retards dans le calendrier. Outre le fait que très peu d’articles étaient querellés, la majorité des autres points avait reçu le quasi-consensus lors de leur écriture par le précédent comité.

Gérer la CAN 2019 ?

Comme Joseph Owona avait souhaité gérer les retombées de la CM2014, les proches de Dieudonné Happi ne seraient pas contre une prorogation jusqu’après la CAN 2019, avec tout ce qui peut en découler en termes de retour sur investissement.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches