Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Chantiers CAN2019 : Une étude d’impact social réalisée à Douala

Chantiers CAN2019 : Une étude d’impact social réalisée à Douala

Le cabinet en charge de la réalisation des études en vue de la réhabilitation et ou construction des voies d’accès aux stades, des équipements hospitaliers et hôteliers dans la ville de Douala, en prélude à la Can 2019, a restitué ses travaux , vendredi dernier à Douala.

Le 4 décembre 2017
commentaires

2019 approche et les différentes villes qui doivent abriter la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (Can) qu’organisera le Cameroun, subissent des réaménagements sociaux. C’est le cas de la ville de Douala, l’un des principaux sites d’accueil de ce grand rendez-vous du football africain. La capitale économique du Cameroun a fait l’objet d’une étude d’impact environnemental et social de près de deux mois, réalisé par le cabinet d’étude pluridisciplinaire, Cadek/Ice Cameroun.

Il était question pour ce bureau d’étude de faire une évaluation de l’état de lieux de la ville en vue de la réhabilitation et ou de la construction des voies d’accès aux stades, des équipements hospitaliers et hôteliers. Les résultats de cette évaluation ont été restitués, vendredi 1er décembre 2017 à Douala au cours d’une réunion entre les responsables régionaux des différents départements ministériels concernés. « Notre descente dans la ville de Douala entrait dans le cadre des consultations publiques pour la réalisation de l’étude d’impact environnemental et social dans le cadre des préparatifs de l’organisation de la Can 2019.

Conformément à la règlementation, la réalisation de ces infrastructures exige qu’on passe par cette étude pour évaluer les répercussions de ces projets sur l’environnement physique et biologique et sur la vie des populations. Nous avons à cet effet recueilli l’avis des riverains qui ont donné leur perception du projet, que nous avons transmis aujourd’hui aux autorités compétentes », explique Jérôme Nkouankou, ingénieur.

Il en ressort de cette étude, que certains quartiers et grands carrefours de la métropole économique subiront de grands changements. Pour ce qui est des voies d’accès, il est prévu d’aménager des chaussées, des bandes de stationnement, de planter des arbres le long des voiries, de construire des murs de séparation de sens physique de circulation, créer des giratoires au niveau des carrefours. La réalisation de certains travaux occasionnera le déguerpissement de certains riverains et espaces marchands de la ville de Douala, à l’instar probablement du marché Nkouloulou. A ce sujet, un moyen de compensation a été requis afin que ces victimes soient dédommagées. « Les travaux en prélude à la Can 2019 sont en train d’avancer. Il y a une programmation des travaux, les marchés sont lancés et il faut suivre leur progression », affirme Nga Otebela, le représentant du préfet du Wouri à cette rencontre. Outre la ville de Douala, ces études seront également réalisées dans les villes de Garoua, Bafoussam, Foumbam, Buea, Bandjoun et Mbouda.

L.M. 


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches