Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Challenge Geremi Njitap : L’apothéose en couleur

Camfoot

Le rideau est tombé sur la deuxième édition du Challenge Geremi Njitap ce samedi 28 juin à l’école de football, Brasseries du Cameroun. Deux finales de football s’y sont déroulées sous l’égide de l’ancien Lion Indomptable et parrain du tournoi, Geremi Njitap. En levée de rideau, l’Ajax de Maroua s’est incliné devant les jeunes des Brasseries, 0 – 3. Les deux équipes s’affrontaient dans la catégorie des moins de 15 ans (U15). Chez les U17, la formation de Maroua a perdu deux buts à zéro contre l’Union de Douala. Les deux buts de la partie portent l’estampille d’Achille Fonkeng et Abdoul Wahad.

Le 29 juin 2014
commentaires

Le gratin du football dans la région du Littoral ont investi l’enceinte de l’école de football, Brasseries du Cameroun l’après midi du samedi 28 juin. Les personnalités présentes étaient les privilégiés de la clôture de la deuxième édition du Challenge Geremi Njitap.

Deux équipes de Douala ont glané les deux trophées mis en jeu pour les vainqueurs dudit Challenge. Chez les U15, les Brasseries se sont facilement défaits des jeunes de l’Ajax de Maroua, 3 - 0. Ignatius Canogo a donné l’avantage aux siens. Ils ont doublé la mise suite à un but contre son camp d’Abdoul Abaji. Patrick Bassombeng a fermé le compteur but quelques minutes plus tard...

La finale des moins de 17 ans (U17) a vu la victoire de l’Union de Douala. Les Nassaras se sont montrés sans pitié pour leurs adversaires. Sous le regard du PCA du club, les jeunes unionistes se sont imposés deux buts contre zéro. Au bout d’une rencontre très équilibrée, Achille Fonkeng a ouvert le score dans la première minute du temps additionnel (45+1). Abdoul Wahed a scellé le sort des visiteurs en seconde période.

Au terme de la journée, le parrain du tournoi, Geremi Njitap n’a pas caché sa satisfaction : «  On a rassemblé les joueurs depuis plus d’une semaine. Il y a eu quelques cas de blessure. Vous savez, c’est le football. On espère qu’ils vont vite se remettre et qu’ils continueront à faire ce qu’ils aiment bien faire. La finale s’est bien déroulée. Le climat nous a permis d’assister à ce beau spectacle.  »

Le champion olympique 2000 et double champion 2000 et 2002 en a profité pour parler des objectifs du tournoi : « L’objectif pour moi est d’encourager ces jeunes. L’avenir du football doit passer par là. Depuis quelques années, il y a des jeunes qui viennent et s’en vont. Ils sont dispersés. On n’a plus leur trace. Voila pourquoi il n’y a plus d’ossature à l’équipe nationale du Cameroun aujourd’hui. Une bonne équipe nationale est un groupe de gamins qui ont commencé à jouer ensemble. Et se retrouve par la suite à l’équipe. Le temps passé ensemble permet qu’ils se connaissent très bien. Ce qui fait qu’ils développent des automatismes et n’auront plus besoin de se chercher lors des regroupements.  »

Le promoteur de la compétition, Jean Flaubert Nono évoque la genèse du Challenge. « C’est la deuxième édition. On a lancé ce tournoi l’année passée un peu comme un jeu et ça a pris. On s’est dit qu’on doit essayer de le pérenniser. On a le soutien de Geremi qui nous fait l’honneur d’être là, lors des finales chaque année. Il nous encourage également beaucoup. Il ne cache pas sa joie. C’est un sentiment de satisfaction.  » Le manager général de Brasseries établit la différence entre cette édition et la précédente. « L’année dernière comme c’était la première édition, on avait ciblé uniquement les équipes de Douala. On a voulu ouvrir cette année. C’est comme ça qu’on a invité des équipes de Maroua, Ebolowa, Limbe, Bandjoun… Ceci met une coloration particulière au tournoi. On espère pouvoir davantage développer ce volet lors des prochaines éditions. »

Par James Kapnang


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches