Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • CAN 2021 en janvier, une « catastrophe pour Liverpool » (Jurgen (...)

CAN 2021 en janvier, une « catastrophe pour Liverpool » (Jurgen Klopp)

BBC News Afrique

Pour Jurgen Klopp, le manager de Liverpool, le fait de ramener la Coupe d’Afrique des Nations en janvier « est, pour nous, une catastrophe ». Le tournoi de 2021 a été déplacé en raison des conditions climatiques « défavorables » du pays hôte, le Cameroun. Et les Reds risquent de perdre l’attaquant sénégalais Sadio Mane, l’ailier égyptien Mohamed Salah et le milieu de terrain guinéen Naby Keita pendant un mois à la mi-saison. « Si nous devons prendre une décision pour faire venir un joueur, c’est une décision importante », a déclaré le patron d’Anfield.

Le 17 janvier 2020
commentaires

« Vous savez que pendant quatre semaines, vous ne les avez pas. En tant que club, vous devez y réfléchir. Ça n’aide pas les joueurs africains ».

La Coupe des Nations 2019 en Egypte est la première à se dérouler l’été après que le tournoi a été traditionnellement organisé en janvier et février.

La décision, prise en 2017, de repousser le début de la compétition au mois de juin a été largement saluée, notamment par les grands clubs européens.

Le retour au mois de janvier signifie également que la compétition ne va pas empiéter sur le calendrier de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA élargie, qui aura lieu en Chine en juin 2021.

Mais Liverpool est l’un des nombreux clubs de Premier League qui perdront des joueurs de premier plan.

« Je ne pourrais pas respecter la Coupe d’Afrique des Nations plus que je ne le fais car j’aime cette compétition et je l’ai beaucoup regardée dans le passé. C’est un tournoi très intéressant », ajoute Klopp.

« Mais c’est un problème évident que de jouer un tournoi en milieu de saison, alors qu’il est plus logique pour l’Afrique de le jouer en hiver, quand le temps est meilleur pour eux. »Mais nous n’avons absolument aucun pouvoir. Si nous disons « Nous ne le laissons pas partir », le joueur serait suspendu« . »Si un joueur est blessé et ne peut pas jouer pour nous, nous devons l’envoyer en Afrique et ils font un examen et dans une ou deux semaines, ils sont de retour. Aujourd’hui, ça ne devrait pas se passer comme ça".


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches