Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2021 en Algérie, le ministre des Sports persiste et signe

Le360.ma

Il y a quelques jours, le ministre algérien des Sports a déclenché une polémique sur la CAN 2021. Interrogé à nouveau le sujet, Raouf Salim Bernaoui est resté ferme, insistant sur le fait que la CAF a bien demandé à l’Algérie si elle était prête à remplacer le Cameroun. Lundi lors d’une conférence de presse, le ministre algérien des sports, Raouf Salim Bernaoui, est revenu sur les propos qu’il a tenus dernièrement au sujet de l’organisation de la CAN 2021 par l’Algérie.

Le 9 août 2019
commentaires

Il y a quelques jours, il avait lâché une bombe, affirmant que le CAF aurait demandé à l’Algérie de se tenir prête à remplacer le Cameroun au cas où ce dernier n’arriverait pas à assumer l’organisation du tournoi.

Des propos qui ont provoqué une grosse polémique surtout au Cameroun, qui s’est d’ailleurs déjà vu retirer l’édition de 2019. Depuis, le secrétaire général de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Saâd, a tenté de calmer le jeu en expliquant que la déclaration du ministre a été déformée. Mais Bernaoui vient d’en remettre une couche.

En conférence de presse ce lundi, Bernaoui a confirmé ses propos initiaux : “Il n’y a pas de polémique sur ce que j’ai dit. Oui, je le redis, il a été demandé à l’Algérie si elle pouvait organiser la CAN 2021. On a eu le feu vert des autorités et on a transmis cela à la FAF, qui a de son côté informé la CAF. On souhaite vraiment que le Cameroun organise cette CAN mais dans le cas contraire, l’Algérie sera prête. Notre pays est la grande maison des Africains. Tout le monde est le bienvenu”, a-t-il déclaré dans des propos relayés par Le Buteur.

L’homme politique estime qu’il est tout à fait normal que la CAF prévoit des solutions de rechange au cas ou. “Vous savez, la CAF ou même la FIFA pour la Coupe du Monde doivent avoir des plans B, C ou D pour parer à toutes les éventualités. Après, il n’est pas sûr qu’ils les utilisent. Ce qui est sûr, c’est que l’Algérie a les moyens d’organiser cette CAN sans même attendre la réception des quatre nouveaux stades qui sont actuellement en construction. Ça sera l’occasion pour réhabiliter nos stades actuels et remettre le gazon naturel dans certaines enceintes”, a-t-il ajouté.

Raouf Salim Bernaoui a également indiqué s’être entretenu avec son homologue camerounais. Les deux hommes ont éclairci la situation. “On s’est expliqué et je l’ai rassuré en lui disant que mes propos avaient été déformés. Je lui ai dit qu’il ne fallait pas se fier aux réseaux sociaux. Heureusement, la déclaration est là et on peut l’écouter”.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 10 août à 11:38, par small lion En réponse à : CAN 2021 en Algérie, le ministre des Sports persiste et signe

    Comment et pourquoi organiser la CAN au biyakistan ? Objectivement lalgerie devrait organiser cette competition vu ses infrastructures de loin superieur au biyakistan.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 16:14, par Patrick En réponse à : CAN 2021 en Algérie, le ministre des Sports persiste et signe

    Algerie va belle et bien organise la Can 2021. Ahmad va leur donne parceque le pere de mvomeka est incapable de resoudre les problems de son propre pays. La Crise anglophone va finis qué en 2025 quand le pere est morts ou chasse du pouvoire. Suivez mon egar.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août à 16:26, par bamyaben En réponse à : CAN 2021 en Algérie, le ministre des Sports persiste et signe

    Les autorités camerounaises sont averties, à bon entendeur salut !

    L’adage nous apprend que « l’appétit vient en mangeant ».

    L’Algérie a connu la guerre civile, le terrorisme islamique, et actuellement des mouvements sociaux réclamant l’instauration d’un régime démocratique. Ce pays là n’avait plus connu un moment d’euphorie nationale depuis 29 ans.

    - Après la victoire de leur équipe en finale de la Coupe d’Afrique des Nations en juillet, c’est tout un pays qui a soudain été pris d’une véritable euphorie et qui a fait la fête.
    - Quand on voit le bien-être ressenti par tout un peuple algérien avec toute sa diaspora, un moment de communion nationale, de joie populaire nationale unique qui unit tout un pays qui n’avait plus vécu ça depuis 29 ans et leur première grande victoire sportive à la CAN 1990, chez eux, il est clair que ça fait pousser les ailes et ça donne des idées aux hommes politiques habiles qui savent utiliser ces événements et ces moments pour retourner les situations les plus compromises.

    • Le 9 août à 16:30, par bamyaben En réponse à : CAN 2021 en Algérie, le ministre des Sports persiste et signe

      Non seulement les algériens ne se sentent et se reconnaissent pas être africains, mais l’Algérie n’était plus trop intéressée par la CAN à cause de leurs échecs répétitifs depuis 1990 et le calvaire que vivent chez eux les noirs africains qui veulent traverser l’Atlantique pour aller en Europe contraste avec les déclarations du ministre algérien des sports, Raouf Salim Bernaoui, selon lesquelles :"Notre pays est la grande maison des Africains. Tout le monde est le bienvenu”, mais elle souligne aussi l’envie et l’appétit aiguisés par leur victoire à la dernière CAN.

      Hormis les piètres dirigeants politiques et sportifs camerounais ! Qui d’autre, n’aimerait pas faire vivre le plus souvent ces moments de folie de bonheur collectif national à son peuple ?

      Si les autorités camerounaises ne font pas attention comme pour la CAN 2019 et continuent à tergiverser comme d’habitude, les autorités algériennes ne manqueront pas d’en profiter et ce sera de bonne guerre comme nous l’apprend la fable du "corbeau et du renard" de Jean de la Fontaine.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches