Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

France Football

L’ancien milieu de terrain du FC Metz, aujourd’hui au Sparta Prague en République Tchèque, fait le récit de la finale remportée par les Lions Indomptables le 5 février dernier à Libreville.

Le 11 décembre 2017
commentaires

« Mon plus beau souvenir, c’est quand on a remporté la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) avec le Cameroun. Déjà, jouer la finale contre l’Egypte, ce n’est pas anodin. On savait que ça allait être dur parce que c’est une équipe qui n’était pas forcément attendue et qui s’était battue pour être en finale. J’avais commencé le match sur le banc. En plus, j’avais lu un article avant la rencontre qui disait que le gardien égyptien rentrait toujours dans le stade avec une bouteille d’eau qu’il mettait dans les cages. C’était son grigri, ça l’empêchait de prendre des buts. Quand je l’ai vu rentrer avec cette bouteille, j’ai été touché psychologiquement. Et quand l’Egypte a commencé à mener 1-0, je me suis vraiment dit que c’était fini, qu’on allait perdre la finale.

« C’était inimaginable »

Sur le banc, j’étais le troisième coach. J’étais debout la plupart du temps, je replaçais mes coéquipiers, je les encourageais. Puis, en deuxième période, on a commencé à mieux jouer, à se procurer des occasions et on a réussi à prendre l’avantage. Je suis allé m’échauffer derrière les cages du gardien égyptien, puis je suis entré en jeu. La victoire, personne n’y croyait. Déjà, pour nous, arriver en quarts de finale, c’était déjà énorme. Alors remporter la compétition, c’était inimaginable. À la fin du match, on a pas mal chambré Nicolas Nkoulou parce qu’il avait commencé sur le banc avant d’entrer en jeu à la place de Teikeu et de marquer le but de l’égalisation. Du coup, on lui a dit qu’il fallait qu’il soit plus souvent remplaçant (rires).

« On a réussi à apaiser les tensions dans le pays »

À la base, on devait rentrer au Cameroun directement, tard dans la nuit. Mais la Fédération a changé de programme pour qu’on puisse arriver en journée et pour qu’on soit bien accueillis. Du coup, on a quitté Libreville vers midi et quand on est arrivé au Cameroun, tout le pays était dans la rue. C’était incroyable. On a vu des trucs comme ça qu’à la télé, mais là, ça se passait en vrai. Ce jour-là, on s’est vraiment rendus compte que faire ce métier, c’était fantastique. Tu ne joues que pour vivre des moments comme ça.

Au Cameroun, il y a eu tellement de problèmes avec l’équipe nationale. Souvent, quand on arrivait dans une compétition, c’était un fiasco. Et là, on est allés à la CAN avec une équipe tellement jeune que pour nous, l’objectif était juste d’aller au second tour. Revenir avec le trophée à créer une effervescence dans tout le pays. Quelques semaines avant, beaucoup nous crachaient dessus. Quand on allait à l’entraînement, on recevait des insultes. Mais le peuple camerounais aime la victoire, il ne connaît pas la défaite. L’équipe nationale doit gagner à chaque fois.

Vu les discordes qu’il y a encore actuellement au Cameroun avec les Anglophones, en ramenant la coupe au pays, on a réussi à apaiser un peu les tensions dans le sud-ouest. On a vraiment été accueillis comme des héros. »

Repris par A.W.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 11 décembre 2017 à 17:58, par Patrick En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

    Mandjeck tes noyaux. Lavez les culottes parce que chaque fois que je te voire jouez pour les lions, vous courez comme s’il y avait un problème dans votre aine. Oubliez la CAN 2017. Jouez sur le terrain comme le fait votre compatriote Aboubakar, puis commencez à parler. Prenez votre retraite même moulleurs.

    • Le 11 décembre 2017 à 22:24, par camerondiazz En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

      @ Patrick,Mandjeck est loin d’être le meilleur joueur camerounais mais il a tout de même fait partie de ceux qui nous ont ramené cette coupe d’afrique je te trouve un peu méchant avec lui avec par tes insultes.
      Surtout qu’il est en train d’expliquer qu’il a eu une joie inoubliable quand il a ramené le trophée au Cameroun, et qu’il a été touché par le rassemblement du peuple camerounais. Lui au moins n’est pas aller en Chine comme certains !

    • Le 12 décembre 2017 à 01:46, par Patrick En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

      Il y a deux semaines, ce moulleur avait des offres de Hambourg et de Bologne. Pourquoi ne parle-t-il pas de cette offre ? C’est parce qu’il attend simplement sa chance de déménager en Chine. Casse toi Mandjeck. Si la coupe n’est pas gagnée à la maison en 2019. C’est ta tête que le public va demander maintenant que tous les moulleurs sauf toi partent.

    • Le 12 décembre 2017 à 09:49, par julien En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

      @patrick tu fais partie des petits footix sur le site sérieux tu racontes tellement de conneries que je me demande si te pas payet par camfoot pour dire autant d inepties. Même à tes 6 ans tu n’as pas toucher à une orange avec tes pieds .Parle de femme de politique d autres choses mais laisse le football tu n’y connais pas grand chose

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2017 à 08:59, par Bamado En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

    Mandjeck est l un des maillons faibles de cette équipe. L image ci-dessus le montre justement accompagner le guineen PIQUETI traverser tout le stade pour aller marquer contre le Cameroun. Il est l un des eternels espoirs du foot camerounais. S il fallait compter sur lui on aurait pas gagné cette CAN

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2017 à 21:01, par Footfootfoot En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

    Camfoot ca fait maintenant un bon moment qu’on ne fait que bloquer la majorite de mes commentaires, je voulais juste savoir si c’est Biya qui vous a donner l’ordre de me bloquer ou alors c’est un glitch dans votre system. Bon de tous les cas si ce message est publier sachez que j’ais compris je ne vais plus perdre mon temps a poster sur camfoot.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2017 à 16:53, par Kemet En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

    Il est temps d’oublier la victoire de 2017 et de commencer à préparer celle de 2019. On ne doit pas louper cette CAN qui aura lieu en sol camerounais.
    Il faut que d’ici là fin de l’année que l’équipe nationale ait un nouveau sélectionneur, de préférence un Camerounais.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2017 à 11:45, par julien En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

    Mrs Broos ce héros ce mrs la aime le Cameroun plus que beaucoup de camerounais .Jusqu’à ce jour sa victoire dérange pendant 15 ans j’ai plus jamais eu autant d émotions que se dimanche après midi à travers le football. Le football n’a vraiment pas de mémoire .A travers son travail broos et son groupe on gagner cette can .

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2017 à 11:24, par pat2lyon En réponse à : CAN 2017 : Mandjeck raconte la victoire du Cameroun

    « Quelques semaines avant, beaucoup nous crachaient dessus. Quand on allait à l’entraînement, on recevait des insultes ».
    Mon cher Mandjeck, à qui le dis-tu ? Nous avons combattu ces énergumènes au quotidien et ils se sont cachés depuis lors en attendant que ça tourne mal à nouveau. Et comme ils ne se nourrissent que de la merde, nos rats sont sortis depuis quelques temps de leurs égouts. A vous de les y renvoyer rapidement en remportant la prochaine CAN dont, faut-il le rappeler, vous êtes encore les détenteurs. Pour la plus grande douleur de nos rats bouffeurs de merde.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches