Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux  (...)

Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

Plusieurs heures après le premier match du Cameroun au Maroc dans le cadre du Championnat Africain de Football, l’on se pose la question à savoir ce qui s’est passé dans ce match oiseux. Mais à voir le score indiqué sur ce site et en le comparant au résultat affiché sur le site de la CAF, l’on comprend que ça ne fait pas partie d’un rêve.

Le 17 janvier 2018
commentaires

C’est qu’il est rare de voir un match aussi triste dans ce genre de compétition. Et même s’il faut chercher des points positifs, la deception du comportement de l’ensemble du groupe est ahurissante. L’emblématique capitaine Rigobert Song faisait espérer la mise en place d’un système de jeu à l’image des certitudes qu’il semblait avoir sur les terrains de foot. Et c’est là où tout a manqué.

L’équipe n’est pas capable d’aligner plus de cinq passes. Les balles sont systématiquement renvoyées vers l’arrière. Les passes sont imprécises. Et l’engagement n’a pas existé.

Le football est une suite de duels et les joueurs doivent y aller, provoquer, gagner, se déployer. Aucun de ces verbes n’a été mis en valeur sur le terrain contre une équipe du Congo qui a respecté jusqu’à la fin les coéquipiers de David Eto’o, mais qui n’est pas un foudre de guerre.

La performance a été à ce point décevante qu’il faille se questionner sur le niveau de compétence du sélectionneur national des A’, Rigobert Song. On commençait à espérer qu’il fasse ses classes pour se faire proposer un poste bien plus prestigieux. Au regard du rendu de mardi, même si l’on ne devrait pas juger sur une seule rencontre, la marge reste grande.

Mais il faut aussi être « fair » et indiquer qu’un match nul aurait au mieux reflété la réalité du terrain puisque le penalty a été accordé suite à une grossière erreur d’arbitrage, le gardien ayant d’abord sécuriser la balle avant de toucher le joueur congolais. La performance de cet arbitre a été bien misérable tout au long du match, et ses décisions prises contre la même équipe, Les lions A’.

Quoi maintenant ?

Remporter nos deux derniers matchs pour être certain d’avoir des possibilités. Sinon, le tournoi sera bien court. Mais pour anticiper les « grosses décla » des camerounais, on entendra bientôt ci et là que ce n’est pas fini, qu’on va facilement remporter nos deux derniers matchs, que l’on a très bien joué, et patati patata. Ce ne sera que de l’esbrouffe.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 17 janvier à 21:42, par Bobill En réponse à : Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

    Merci pour le commentaire et surtout sur la mise en garde contre ceux qui voit en notre Magnan national le future arbre, qui cachera la forêt des tares de formation de nos jeunes. Une équipe de football, qui ne peut pas aligner 5 passes avec succès est un aveux de médiocrité pour son entraîneur et pareil pour la qualité de son choix.

    "Mais pour anticiper les « grosses décla » des camerounais, on entendra bientôt ci et là que ce n’est pas fini, qu’on va facilement remporter nos deux derniers matchs, que l’on a très bien joué, et patati patata. Ce ne sera que de l’esbrouffe."

    Voici une conclusion, qui ne nécessite pas de commentaires superflus.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 18:24, par Johnny En réponse à : Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

    Je ne fustigerais pas Rigobert SONG. Je pense qu’il fait avec ce qu’il a sous la main. C’est plutôt la DTN, incapable d’exister et d’animer de véritables programmes de détection et de suivi des jeunes pousses locales, puis les Clubs locaux peu désireux d’offrir des conditions de travail se rapprochant du modernisme qu’il faudrait pointer du doigt.

    Je pense sincèrement que même MOURINHO, ZIDANE, GUARDIOLA réunis ne peuvent rien changer pour le Cameroun dans l’état actuel des choses. Il faudrait un vrai projet pour radicalement changer nos mentalités et définitivement remettre le pied à l’étrier.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 09:22, par david thadus En réponse à : Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

    On ne peut en aucun cas juger SONG pour ce premier match perdu devant le congo, alors que le cameroun a eu beaucoup de bonnes occasions pour tuer cette partie.
    de 2 ces joueurs qui depuis septembre n’ont plus joeués un seul match ; dans notre championnat qui a l’heure actuelle est l’un des derniers d’afrique, m’ont surpris agréablement hier, car vu les raclées que nos clubs sont habitués a ramasser en compétitions de club africains, je croyais que le congo n’allait qu’en faire une bouchée des lions A’, il ne faut donc pas que les dirigeants véreux qui sont déjà sur les traces du sorcier blanc pour remplacer BROSS et se partager son gros salaire, profite de la déconvenu d’hier pour écarter la piste d’un entraineur camerounais chez les lions.
    Je crois que si on donne une bonne équipe de nos meilleures professionels à SONG en 2019, la coupe restera à yaoundé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 08:33, par Bisso En réponse à : Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

    Un ami Congolais m’a expressément contacté sur un réseau social depuis le Congo pour se vanter de cette victoire Congolaise, le plus marrant c’est que tout heureux le gars m’a dit « ...comme à Yaoundé 72 on vous a encore battus... » Moi j’ai éclaté de rires car entre 72 et aujourd’hui il y’a un Monde qui sépare le Cameroun et le Congo au niveau du palmarès sur le plan footballistique. C’est bien dommage que cette équipe A’ du Cameroun soit bien faible. Mais le bon côté, ça donne de la joie au frères Congolais , on ne les a pas laissés ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 08:27, par blaiso En réponse à : Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

    J’ai l’impression qu’on n’a pas regardé le même match. J’ai plutôt tendance à être du même avis que les journalistes de A+ qui trouvent cette défaite est une surprise vu la physionomie du match. Mis à part les 15 premières minutes, les lions ont plutôt dominé la partie. Ils ont un problème d’efficacité, c’est vrai, mais en aucun cas on ne peut leur reprocher un problème d’attitude

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 08:24, par Patrick En réponse à : Analyse : Les lions A’ de Rigobert Song, une équipe de peureux ?

    Put Elimbi in. He will score the goals

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches