Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Elite One

Aigle de la Menoua : la succession du président est ouverte

Camfoot

L’Assemblée générale élective du club est annoncée pour le 3 décembre prochain. A l’ordre du jour, l’élection d’un nouvel exécutif.

Le 20 novembre 2017
commentaires

Longtemps revendiquée par les supporters, l’Assemblée générale d’Aigle Royal aura finalement lieu. Le président du conseil d’administration de cette équipe a décidé de son organisation le 3 décembre prochain. A l’ordre du jour des travaux prévus au bâtiment annexe de la Commune de Dschang, la désignation d’une nouvelle équipe dirigeante de cette association sportive. Dans un communiqué rendu public il y a quelques jours, Samuel Dongmo, président arrivé en fin de mandat, invite les natifs du département de la Menoua et autres sympathisants du club à prendre part massivement à cette rencontre.

Les candidatures attendues

Mise en place lors de la réunion bilan du club tenue peu après la fin de la saison sportive 2016 – 2017, le comité d’organisation de cette assemblée générale attend toujours de recevoir des candidatures d’aspirants au poste de président. « Tout fils de la Menoua qui croit avoir un projet pour Aigle doit nous le transmettre afin que nous le transmettions au conseil d’administration », invite Ghislain Nkenlifack, président de ce comité. Pour être président d’Aigle royal de la Menoua précise-t-il, il faut d’abord être fils de ce département. Ensuite, il faut avoir sa carte de membre et siéger au Conseil d’Administration qui implique le versement dans le compte du club, d’une somme de 500 000 Fcfa au cours des trois dernières saisons. Enfin, il ne faut jamais avoir été impliqué dans une affaire de distraction de fonds du club.

Tractations en cours

Si officiellement, aucune candidature n’a encore été enregistrée, quelques prétendants s’activent cependant en coulisse. En première place, le président sortant. Contesté par les supporters entre autres pour son arrogance, sa gestion opaque et le manque de résultat, Samuel Dongmo ne semble pas prêt à passer le témoin. Le fonctionnaire en service au ministère des Finances espère briguer un nouveau bail. Toutefois conscient de ce que sa présence dans le bureau exécutif pourrait comme c’est le cas depuis quelques saisons avec son arrivée, continuer à amenuiser la popularité d’El Pacha, il songerait placer l’un des siens afin de tirer les ficelles dans l’ombre. Mais surtout, l’aider à préserver sa position à la ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc).

En plus Samuel Dongmo, Didi Sobgoum serait au intéressé par le poste de président. Offusqué par la gestion de l’actuel occupant du poste, il récemment pondu une diatribe transmise aux autorités sportives nationales et à certaines élites du département de la Menoua, au nom des actionnaires, afin d’exprimer son indignation. Contacté par le président du comité d’organisation de l’assemblée générale du 3 décembre prochain, il serait prêt à lâcher du lest à la faveur du consensus prôné. Nonobstant, cette assemblée générale pourrait se dérouler dans un environnement tendu. Car des supporters en colère contre l’actuel exécutif envisagent se faire entendre de vive voix si l’un des membres du « clan Samuel Dongmo » était promu président. Or c’est le scénario le plus plausible.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches