Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Elite One

Aigle de la Menoua : deux prétendants au poste de président

Camfoot

Samuel Dongmo et Ghislain Nkenlifack viennent d’annoncer leur candidature. Chacun est porteur d’un projet pour permettre à cette équipe de jouer les premiers rôles au Cameroun.

Le 29 novembre 2017
commentaires

A quelques jours de la tenue de l’assemblée générale d’Aigle Royal de la Menoua, l’on en sait un peu sur les ambitions de certains supporters de cette équipe. Au début de la semaine en cours, deux d’entre eux, ont déclaré leur candidature au poste de président d’El Pacha. Le premier a pour nom, Samuel Dongmo. Arrivée à la tête de ce club de la région de l’Ouest il y a trois ans, il s’est battu comme un beau diable, mais n’a pas pu lui bâtir une notoriété. « J’ai fait monter l’équipe en Elite One et l’y maintenir pendant deux saisons », se targue-t-il. Hormis ce point non négligeable, le reste de son règne selon des supporters est à vite oublier. En effet, ceux-ci s’offusquent de ce que pendant trois ans, Aigle Royal a existé sans un siège. De plus, la popularité du club a drastiquement baissé à cause de sa « confiscation » par l’exécutif en place à qui on fait aussi le reproche d’avoir instauré une gestion floue, en excluant des affaires du club les membres importants de la communauté comme les chefs traditionnels. Les supporters s’opposent au fait que leur équipe créée en 1932 soit réduit « en animateur du championnat ». En annonçant sa candidature, Samuel Dongmo a promis de rectifier le tir. « J’ai pris du temps pour bien connaitre et les rouages du football. Maintenant je pense être bien aguerri pour rendre cette équipe professionnelle », indique-t-il. A court terme, il entend faire un recrutement conséquent qui permettra à Aigle de jouer les premiers rôles sur la scène nationale et internationale. De même, il compte créer une équipe junior d’Aigle. Il présente déjà comme acquis pour la saison prochaine, l’arrivée d’un nouvel équipementier à El Pacha.

L’ambitieux projet de Ghislain Nkenlifack

Le second candidat qui aspire au poste de président d’Aigle Royal de la Menoua se nomme Ghislain Nkenlifack. Ce prince de la cour royale Foréké-Dschang, opérateur économique spécialisé dans l’agro-industrie, basé en Belgique entend mettre en place les structures d’une équipe professionnelle. Notamment la création d’un site internet pour le club, l’ouverture d’un siège avec un personnel permanent, la construction d’un stade aux normes internationales pour l’équipe, la création d’une académie d’Aigle dénommé « Les Aiglons ». En plus de cela, il voudrait instaurer un mécanisme de gestion transparente qui permettra à tous les fils et filles de la Menoua aussi bien du Cameroun que de la diaspora d’être au fait de tous les mouvements autour de leur équipe. Le maintien d’Aigle Royal en Elite One a été fait en partie fait grâce à ses efforts. Revenu au Cameroun au moment où l’équipe battait de l’aile, Ghislain Nkenlifack a pu booster le moral des joueurs grâce à des primes spéciales. Il revendique également des connaissances dans l’administration du football pour avoir travaillé à la Kadji Sport Academy (KSA).

De ces deux candidats, le conseil d’administration d’Aigle Royal de la Menoua qui siège samedi 2 décembre prochain devra faire son choix. Mais ce choix devra être entériné par ou rejeté par l’assemblée générale qui se réunit le lendemain dès 11 heures au bâtiment annexe de la commune de Dschang situé près du palais de justice de cette ville.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches