Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • A la Une
  • Coupe de la confédération : Astres tombent à domicile devant Petro Atlético, 1- (...)

Coupes africaines des clubs

Coupe de la confédération : Astres tombent à domicile devant Petro Atlético, 1- 2

Champions league africaine : Saint Eloi de Lubumbashi 1 - Cotonsport de Garoua 0

Camfoot.com

Journée noire pour les clubs camerounais engagés en compétitions africaines ! Ces deux plénipotentiaires ont été battus en matches des 16es de finales ce dimanche, à Douala et à Lubumbashi. Si les chances de qualification sont réduites pour les Astres, Cotonsport de Garoua peut renverser la vapeur dans deux semaines à Garoua...

Le 19 mars 2006
commentaires

« Ce n’est pas un problème de coaching. Des supporteurs s’en prennent à l’entraîneur pour rien. On n’a pas de primes d’entraînements depuis deux semaines, ni de salaires. Avec ça on ne peut pas bien jouer ». L’attaquant Eric Bassombeng est totalement déçu, un brin remonté contre ces jeunes gens qui grognaient au stade de la Réunification ce dimanche, après la défaite concédée par son équipe devant les « pétroliers » de Petro Athlético de Luanda.

Celui-ci était sorti de l’aire de jeu cinq minutes après la reprise, après des percées offensives vaines dans le camp des Angolais. Il en veut même à la pelouse bosselée du stade de la Réunification, qu’il foulait alors pour la deuxième fois, en compétitions africaines. Il dit préférer la latérite du stade annexe, puisque c’est où ils ont tenu le pseudo stage bloqué préparatoire à ce match international, comptant pour les 16es de finales de la coupe de Confédération. Une rencontre que les Astres de Douala avaient déjà perdue sans avoir joué, au vu de l’aisance (matérielle et pécuniaire) et la décrispation qu’affichaient le capitaine zambien Elijah Tana de Petro Athlético de Luanda et ses coéquipiers.

Entrée des deux équipes

Sur le terrain de la Réunification ce dimanche, les choses sont allées vite. Très vite même. Et, ce sont les visiteurs qui, dès la 1re minute, donnent le ton : N’simba Paulo Baptista perce sur le flanc droit et rabat un centre en retrait sur lequel le portier des Astres se montre bien sur ses appuis. Puis vint cette sordide dispute entre les différentes équipes pour une histoire de ’qualité’ du ballon dont l’arbitre central Mibuy Ngueme obtient le changement. On y a perdu plus d’une minute, mais ceci ne temporise en rien l’ardeur des Angolais, qui gardent toujours le contrôle du ballon.

À la 13e minute, les poulains du coach Carlos Alhinho voient leurs efforts récompensés. L’ouverture du score porte l’estampille de Mateus Contreiras Alberto. Ce dernier avait redressé d’une tête piquée le centre en retrait de Antonio Lebo-Lebo, pour Petro Athlético 1 - Astres 0. Un but qui met les « pétroliers » en confiance et leur font croire, sur le coup, qu’ils peuvent prendre une bonne option en déplacement. À juste titre, puisque, sur le terrain, ils sont plus robustes, plus physiques, plus entreprenants et dominent la rencontre.

Les joueurs de Astres instant au près de l’arbitre
Le joueur angolais gagne du temps en se faisant soigner sur le terrain, ce qui n’est pas du goût des gars de Douala qui demandent à l’homme en noir de l’envoyer se soigner sur la touche.

Mais, l’égalisation des locaux vient mettre fin à une domination, finalement courte. À la 30e minute, Paul Ncha bénéficie d’une balle mal repoussée par le portier angolais, et propulse le ballon dans les filets. C’est l’égalisation, 1-1. Comme dopés par le maigre public qui a fait le déplacement de la Réunification en cet après-midi très ensoleillé, le capitaine Narcisse Ekanga et ses compagnons prennent le match à leur compte. Offensive après offensive, ils mettent la panique dans le camp angolais. À la 31e minute, le même Ncha Paul a la balle du doublé, mais son tir est repoussé en corner par le gardien angolais, Luis Mamona Joao. Cinq minutes après, l’attaquant Jean Vauclin Bikima double la mise d’un retourné non moins spectaculaire, mais on but est refusé par le central de la rencontre. Il prétexte une charge sur le dernier rempart angolais.

Deux minutes après, une contre-attaque angolaise est amorcée. Acculée, la défense des locaux concède une faute. Coup franc, à la lisière des 18 mètres. Il est dangereux. Le gardien Nelson Lukong place son mur. Un mur que Mateus Contreira Alberto perce avec sa puissante frappe qui va loger le ballon au fond des filets. L’avantage est de nouveau angolais, 2-1. Contre le cours du jeu, il faut le dire. La mi-temps intervient sur ce score.

But refusé de Bekima de Astres : Retournée acrobatique !

À la reprise, le coach angolais semble avoir trouvé la bonne formule : se concentrer en défense et procéder par des contres. Une stratégie qui va mettre les Astres en pleine difficulté. Tous leurs assauts offensifs sont repoussés par la défense angolaise, bien repliée. Même cette petite reprise de balle du capitaine Narcisse Ekanga qui joue son premier officiel sous les couleurs d’Astres cette saison, n’inquiétera pas le porter angolais. Le coup de sifflet du central intervient sur cette victoire de Petro Athlético de Luanda, qui compromet les chances de qualification pour les 8es de finales de l’unique représentant camerounais en coupe de la Confédération.

Ce qui n’est pas le cas de Cotonsport de Garoua, qui est tombé à Lubumbashi face à St-Eloi Lupopo sur le score de 1 but contre 0. C’était en match aller des 16es de la Champions league. Dans deux semaines, le champion du Cameroun en titre aura l’avantage d’évoluer sur ses installations de Roumde Adjia. L’année dernière, les Cotonniers avaient été éliminés à cette étape de la compétition et, au sein du club, on compte aller plus loin.

Kisito NGALAMOU à Douala

Réactions d’après-match :

Carlos Alhinho, coach de Petro Athletico Luanda :
"Nous avons gagné le match aller ici à Douala et c’est une bonne chose. On tenait absolument à faire la différence et ne pas encaisser de but. Là, nous prenons un but, mais l’essentiel c’est la victoire. Les joueurs des Astres n’ont pas démérité. Ils sont très mobiles et ont un bon regroupement défensif. Je ne suis pas d’avis de ceux qui pensent que nous sommes déjà qualifiés. Ici à Douala, nous avons gagné 2-1. Il est aussi possible que les Camerounais nous gagnent sur le même score à Luanda. Donc, le match qui va se jouer dans deux semaines sera très ouvert."

le capitaine zambien Elijah Tana de Petro Athlético de Luanda

Antonio Lebo-Lebo, international angolais de Petro Atletico de Luanda :
"Nous avons joué contre une bonne équipe des Astres. Ils sont très techniques, mais nous avons été plus forts que les Camerounais. Ce qui a fait notre force aujourd’hui, c’est l’union. Nous jouons dans un système où tout le monde attaque, tout le monde défend. Nous allons travailler davantage pour remporter le match retour à Luanda."

Etienne Sockeng, coach des Astres de Douala :
"Quand les structures ne sont pas bien organisées, on ne peut pas faire du miracle. Pour un match international comme celui-ci, on l’a préparé comme une rencontre de championnat parce qu’on n’a pas de moyens. On faisait juste une séance d’entraînement par jour. Pourtant, on aurait aimé avoir les gars en stage bloqué pendant quelques jours avant le match. Malheureusement, ça n’a pas été possible. Au tour préliminaire contre les Centrafricains, on a demandé un stage bloqué, on ne l’a pas fait. Idem pour le match retour et ce match contre Petro Athletico. On ne sait pas si ce sera possible pour le match retour dans deux semaines. Ce match d’aujourd’hui a été perdu d’entrée parce que deux de nos défenseurs sont complètement passés à côté. Au moment où les Angolais inscrivent leur premier but, c’est nous qui avions le match en main. Et c’est le même libero qui cause le second but. C’est tout simplement regrettable. On va continuer à travailler pour remporter le match retour."

Jean Claude Mbom Ndedi, vice capitaine des Astres :
"C’est dommage que nous perdons ici à domicile. Nous avons commis des erreurs en première mi-temps qui nous ont coûté deux buts. Nous avons même inscrit un but. En seconde mi-temps, nous avons mi la pression mais les Angolais se sont repliés en défense pour procéder par contre-attaque, c’est une équipe professionnelle. Le match retour sera une autre paire de manche. D’après le jeu que Petro Atlhetico nous a montré ici à Douala, je pense que le match sera prenable à Luanda. Ils nous ont inscrits deux buts, pourquoi on ne peut pas les refiler la même pièce chez eux ?"

Narcisse Ekanga, capitaine des Astres :
"Le match retour sera très difficile parce que nous aurons deux buts à remonter. Nous allons suivre les consignes de l’encadrement technique pendant les deux semaines de préparation. Il serait souhaitable que nos dirigeants nous motivent un peu plus. C’est mon premier match de la saison [il revient d’une aventure professionnelle en Europe, ndlr], ici donc, j’ai eu beaucoup de problèmes de cohésion et de compréhension avec mes coéquipiers. Mais je crois que nous avons deux semaines devant nous pour faire les derniers réglages. Nous pouvons renverser la vapeur à Luanda."

Propos recueillis par Eric Roland KONGOU, à Douala

Fiche du match

- Stade : Réunification Bépanda à Douala
- Climat : ensoleillé
- Durée : 90 +3
- Spectateurs : 3 000 environ

- Officiels : Arbitre : Ngueme Mibuy (Guinée équatoriale) ; assistant n°1 : Essono Makina (Guinée équatoriale) ; Assistant n°2 : Essono Ondo Nchame (Guinée équatoriale) ; 4e officiel : Njike Gilbert (Cameroun) ; Commissaire : Mounguegui Pierre Alain (Gabon)

- Buteurs : Ncha Paul Ncha 20e (Astres) ; Mateus Contreiras Alberto, 13e et 37e (Petro Athlético).

- Avertissements : Roger Mog Un Ngock, 28e et Narcisse Ekanga Amia, 35e (Astres) ; N’simba Paulo Baptista, 65e (Petro Athlético).

- Expulsion : Renato Baptista Campos, 77e (Petro Athlético)

Les équipes

Astres FC de Douala

- Astres de Douala : Fridolin Boyomo, Roger Mog Un, Osée Djankeu Nana puis Isaac Bille Bille (60e), Jean Vauclin Bikima, Jean Claude Mbom, Ncha Paul Ncha, Narcisse Ekanga (capitaine), Léopold Bertrand Bagnack puis Jules Eric Nlend (45e), Nelson Lukong (gardien), Eric Bassombeng puis Thiery Fodjeu (50e), Jean Fréderick Nguimbous. Autres listés : Philippe Ebonde, Franklin Takang, Benjamin Kilama (gardien), Collince Tchouadem. Coach : Etienne Sockeng.

Petro Atletico de Luanda

- Petro Athlético de Luanda : Luis Mamona Joao, Helder De Jesus, Elijah Tana (capitaine), Fernando Agostinho Da Costa, Osvaldo Roque Gonçalves, Renato Baptista, Belmiro Da Conceiçao puis Domingos Celestino (35e), N’simba Paulo puis Mateus Henrique (72e), Mateus Contreiras, Edson Filipe Santana, Luis Manuel Ferreira puis Helder De Jesus (33e). Autres listés : David Dinis, Jose Pedro.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches