Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Hommage à Patou Manga

Les anciens Lions et la famille parisienne du football ont rendu hommage à Patou Manga

Camfoot

Samedi, le stade Charles Peguy de Colombes a accueilli les footballeurs camerounais en hommage à Patou Manga. Amateurs et anciens pros ont animé une journée où le football et la mode, ses passions ont été à l’honneur avant une messe au souvenir de l’ancien international chez les Lionceaux.

Le 23 juillet 2017
commentaires

Il est environ 21h ce samedi lorsque le prêtre demande à toute l’assistance de se donner la main en signe de la paix de Christ. Une manifestation habituelle, mais devenue symbole de la journée qui venait de se dérouler en l’honneur de Patou Manga, dont l’épouse voulait qu’elle se termine par cette communion de la famille sportive. Si Solange avait annoncé sa volonté d’accompagner l’âme de son époux, ce dernier a semblé accompagner ce moment, une fine pluie s’abattant au moment de la cérémonie cultuelle. « Il a voulu manifester qu’il sait qu’on est là pour l’un », « c’est Canto qui pleure », pour un autre, pendant que toutes les personnes présentes vont au-delà de la poignée de main, s’adonnant à de longues accolades.

Le clou d’une journée que la famille du football a tenu à honorer. Si les équipes où il avait ses habitudes ont répondu présentes et se sont livrées un combat fraternel, le match de gala opposant les anciens Lions Indomptables aux anciens internationaux algériens a fait le plein. Champions d’Afrique, champions olympiques, et les joueurs ayant porté le maillot « vert-rouge-jaune » étaient si nombreux que le responsable Emmanuel Maboang a choisi de faire deux équipes distinctes, avec comme capitaines Bernard Tchoutang et Alain Nkong, chacun devant assurer une mi-temps. La première équipe alignait entre autres Dorette Elangué, Moukoko Mozer, Serge Mimpo, Ernest Epané, Moke, Serge-Alain Maguy, Thierry Modo, Emile Eyidi et Bernard Tchoutang. Dans la seconde, on trouvait entre autres Constantin Etot, Rogers Epassy, Serge Yofor, Jean Kima, Mbida Messi, Basile Essa, Samuel Kwelleng, Prési Amot et le capitaine Alain Nkong. Tous prêts à en découdre, au point de faire une mi-temps supplémentaire entre les deux équipes camerounaises en fin de match.

"Google" fait le buzz avec Mboma

Resté sur le bord de touche en raison d’une blessure contractée à Rabat lors du Congrès de la CAF, Patrick Mboma, très populaire s’est fait voler la vedette par la nouvelle star camerounaise du Net, Cesar Tchaaga, alias Google, en raison de sa connaissance livresque du football, qui a dressé un portrait de l’ancien goleador des Lions, au point de lui donner des informations sur le palmarès de son père, nouvelle vidéo faisant le buzz. L’invité surprise était le président de la Fecafoot, M. Tombi A Roko, qui a choisi de faire une escale plus longue pour honorer de sa présence un monsieur qui avait joué dans le championnat camerounais.

Soutenus par la famille du football

Dans une ambiance détendue, ils ont accompagné la famille dans ce moment du souvenir et le maillot à l’effigie de Patou qu’ils arboraient tous a donné à ce moment une espèce de communion que les seules photos ne suffiraient pas à exprimer. Tout ce monde s’est ensuite rendu pour suivre la messe de commémoration. Un défilé de jeunes enfants effectué devant le parterre des invités bouclait la boucle des passions de l’ancien joueur de Caïman. A l’image des Algériens qui avaient choisi d’y assister jusqu’au bout, prolongeant volontairement un moment prévu pour être plus court, les convives avaient du mal à quitter le lieu de célébration. Malgré la fin de la cérémonie et la tombée de la nuit, les sportifs auxquels s’étaient rajoutés des personnes venues du monde du spectacle restaient sur place avec la complicité active du gardien des lieux qui avait pourtant annoncé sa volonté de le fermer. Ce qui fit dire à Guy Martial Amogou, le grand frère de Solange, en guise de conclusion, que « c’est réconfortant de se sentir soutenu par toute la famille du football camerounais. »


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches