Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

L’occasion est là, le temps est là et, avec un peu de bonne volonté et d’engagement citoyen, il est enfin possible de donner au football la place qu’il mérite réellement dans notre société. Pour l’heure, le football au Cameroun est caractérisé par la présence massive de l’État, l’indigence de sa gouvernance et la médiocrité de sa qualité.

Le réflexe de faire donner Etoudi, d’appeler Mvomeka à la rescousse ou, de plus en plus, de racoler des sympathies sur les ondes chaque fois que des (...)
Jeudi soir, au Point d’Achèvement, l’établissement le plus pittoresque de Mimboman où j’ai mes habitudes, l’ambiance n’est pas spécialement à la fête. (...)
Je faisais remarquer il y a quelque temps aux nombreux gogos qui infestent la scène footballistique camerounaise, au moment où mes compatriotes (...)
Victor Hugo conseillait déjà aux vedettes de son temps, il y a bien quelques siècles, de mourir tout de suite si elles tiennent tant que ça à avoir (...)
J’avais préparé ce témoignage pour te rendre un dernier hommage avant ton inhumation, dans le respect de ton testament maintes fois répétés, mais (...)
Face à quelques péronnelles passablement émoustillées par la présence du dieu des stades et du cadeau que Le Dieu du Ciel a fait au Cameroun et au (...)
You knew all along, I believe, that the Leonidas Ndogkoti bit was at best a nom-de-plume. Actually, it was a big humbug, and I am here to (...)
There is one thing to be said for Mr. Akono : unlike Madame Tussaud’s, the coach’s wax museum had some pulse in the Mfandena ravine. His ragtag bunch (...)
J’ai rencontré Samuel Eto’o pour la première fois dans un hôtel d’Accra, dans la cohue d’un hall surpeuplé, entre les marchands du temple et les (...)

0 | ... | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | 90

La Chronique de Léon