Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Turquie : Aboubakar redonne le sourire aux fans de Besiktas

Camfoot

Quatre jours après le double attentat à la bombe qui a secoué Besiktas notamment dans les alentours du Vodafone Arena, Vincent Aboubakar a permis aux supporters du club de célébrer une victoire ce mercredi en Coupe de Turquie grâce à un but libérateur face à Kayserispor (2-1).

Le 15 décembre 2016
commentaires

Visé par un double attentat à la bombe qui a coûté la vie à 38 personnes samedi après la victoire du Besiktas (2-1) sur Bursaspor en match comptant pour la 14e journée de Süper Lig turque, le Vodafone Arena a accueilli ce mercredi un autre adversaire du championnat, mais cette fois, à l’occasion du second tour de la Coupe de Turquie. Pour la réception de Kayserispor, club classé avant-dernier du championnat, l’entraîneur des Aigles noirs a aligné près de 80% de son onze type, avec un Vincent Aboubakar à la pointe de l’attaque. Dans une ambiance de deuil parfois étouffée par des chants de victoire, la première heure de la rencontre semblait interminable. Tant le public local était impatient de célébrer le premier but de la partie.

Finalement, leur vœu a été exaucé à la 71e, quand Frei parvenait à fusiller Yildirim, le portier adverse (1-0, 71e). Les compagnons de Vincent Aboubakar, volontaire mais en panne de réussite, croient se diriger vers la victoire, lorsque, soudain, une minute après son entrée en jeu, Yaman égalisait (1-1, 83e). Deux minutes plus tard, Vincent Aboubakar trouvait lui-aussi la faille (2-1, 85e). Pour son premier match de Coupe, il ne pouvait pas espérer mieux qu’un but qui permet à son équipe de gagner. C’est grâce à lui que les habitants de Besiktas passeront une nuit paisible. Autres fans gâtés par leur équipe, ceux d’Osmanlispor qui est allé dominer (1-3) Kırklarelispor, le club classé premier relégable du championnat de D3. Déjà très peu en vue en championnat le week-end dernier, Achille Wébo a été ménagé par son entraîneur.

Un nul pour Nguémo et Chedjou

A l’Adnan Menderes, Aydinspor, club de troisième division a brûlé la politesse à Landry Nguémo et son équipe, l’Akhisar Belediyespor, en lui imposant un nul de 2 buts partout. Blessé le 19 novembre à Bursaspor (0-0) où il n’a passé que 35 minutes sur la pelouse avant d’être contraint de céder sa place, le milieu international camerounais (31 ans, 11 matchs en championnat cette saison) fêtait pourtant son retour en compétition lors de ce match au cours duquel il a brillé de par sa générosité dans la transmission du ballon. Il est remplacé à la 64e par l’entraîneur qui ne voulait certainement pas trop le bousculer après sa sortie de l’infirmerie. Autre match nul, celui entre le 24 Erzincanspor, un club de quatrième division et Galatasaray (1-1). Un match difficile pour le club stambouliote qui a récupéré Aurélien Chedjou, invisible des feuilles matchs depuis le 27 novembre.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches