Portugal : week-end à oublier pour Aboubakar et Djousse

Camfoot

La 32e journée du championnat de première division du Portugal s’est mal terminée pour Vincent Aboubakar et Donald Djousse. Les deux internationaux camerounais étaient respectivement titulaires avec Porto et Maritimo, mais la victoire n’était pas au rendez-vous de leurs matchs.

Le 2 mai 2016
commentaires

L’attaquant camerounais qui en est à près de quatre mois seulement en première division du Portugal fait parler de lui dans son club, le FC Maritimo, au fil des matchs qu’il dispute. Nouveau dans le rang des marqueurs du championnat depuis trois semaines quand il a ouvert son compteur lors de la victoire 3-0 sur Vitória Guimarães, Donald Djousse a en effet gagné la confiance de son entraîneur. Depuis, il a gagné sa place dans le onze entrant de son équipe. Dimanche, le Camerounais a fêté sa cinquième titularisation, à l’occasion du déplacement à Estoril, pour la 32e journée de Primeira Liga. Atout important du jeu offensif de son équipe, Donald Djousse a fait circuler la plupart des ballons, mettant le nez plusieurs fois dans la surface adverse. Dommage qu’il ne puisse pas faire la différence tout seul. Son club est battu 2-1.

Une défaite, c’est également ce qu’a récolté Vincent Aboubakar (27 matchs, 13 buts en championnat cette saison). Le vice capitaine des Lions Indomptables et ses coéquipiers n’ont vu que du feu face au dauphin, Sporting CP (1-3). Auteur d’un match décevant dans l’ensemble, l’attaquant international camerounais de 24 ans a eu du mal à exister offensivement. Même s’il a montré de la volonté et, souvent prêté main forte à son milieu de terrain, il a pêché là où son équipe l’attendait : devant les filets adverses.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches