Portugal : Djousse perd la finale de la Coupe de la Ligue

Camfoot

Donald Djousse et le FC Maritimo n’ont pas été capables de renverser la vapeur face au club champion du Portugal vendredi, lors de la finale de la Coupe de la Ligue. L’attaquant camerounais et son équipe sont tombés devant le Benfica (2-6), au terme d’un match de folie.

Le 21 mai 2016
commentaires

Les Aigles de Lisbonne n’ont rien volé au FC Maritimo. Lors de la finale de la Coupe de la Ligue du Portugal vendredi, les joueurs du Benfica se sont simplement baladés (6-2) devant un adversaire qui a manqué non seulement de concentration et d’agressivité sur le plan défensif, mais aussi d’inspiration et parfois de réalisme sur le plan offensif. Avec un Donald Djousse rentré en jeu à la 22e, les petits poucets, maladroits, ont galvaudé quatre belles occasions de but durant les dix premières minutes. Ils auraient dû concrétiser ces ballons, parce qu’ensuite, le jeu a tourné en faveur du club champion du Portugal. Et la saignée va débuter dès la 11e avec une belle inspiration de Jonas qui faisait sauter le verrou (1-0). Mitroglou enfonçait ensuite le clou avec un doublé (3-0, 38e).

Donald Djousse et ses coéquipiers réagissent dans le même temps, et João Diogo leur permet de réduire le score (3-1, 45e). Un but qui a redonné de l’espoir au Camerounais et ses partenaires qui ignoraient cependant que leur gardien avait encore trois buts à prendre suite à leurs multiples erreurs défensives. Rendu à 4-2 après le but sur penalty de Fransérgio (83e), le club classé 13e de Primeira Liga va offrir deux autres cadeaux à son adversaire en l’espace de quelques secondes. D’abord ce but de Jardel (5-2, 90e), puis ce penalty transformé par Jiménez (6-2, 90e). Au final, la défaite avait un goût encore plus amer encore.

« Je suis terriblement déçu par le score de cette rencontre. On avait l’occasion de terminer la saison en beauté, mais la victoire n’a pas été possible. Nous avons eu de nombreux ballons intéressants au début de la rencontre, mais l’efficacité n’était pas au rendez-vous. Ensuite, nous avons un peu paniqué, mais il faut quand même reconnaître qu’en face il y avait le Benfica qui n’est pas un enfant de cœur », a réagi Donald Djousse (10 matchs, 1 but en championnat cette saison) en fin de partie. Arrivé au Portugal en février, l’attaquant camerounais se dit tout de même satisfait de sa saison.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches