Nkoudou sauve encore l’OM

La Provence

Consternant en première période, l’OM s’est relancé au retour des vestiaires et c’est une nouvelle fois « GK » Nkoudou qui a fait la différence. Cette saison, l’OM est très souvent exaspérant, capable d’alterner le pire et le meilleur en un seul match. Ce mardi soir à la Mosson, les hommes de Michel n’ont pas dérogé à cette règle, rendant une copie lamentable en première période avant de se ressaisir après la pause et s’imposer contre Montpellier grâce à un nouveau but de Georges-Kevin Nkoudou (0-1).

Le 3 février 2016
commentaires

Un deuxième acte d’une qualité supérieure qui a malheureusement été terni par l’expulsion de Florian Thauvin (69e), seulement dix minutes après son entrée en jeu.

Auteurs d’une entame poussive, les partenaires de Steve Mandanda n’ont pourtant pas été mis en danger par une équipe héraultaise combative mais victime de son incroyable manque de justesse technique. Plutôt solide derrière, « l’Olympique de Michel » s’est surtout illustré par sa médiocrité offensive comme en témoignent ses deux tirs non-cadrés – seulement – en 45 minutes. Titularisé à la pointe de l’attaque pour pallier à l’absence Michy Batshuayi, suspendu, Antoine Rabillard a fait preuve de volonté mais n’a pas pu faire la différence, ne recevant aucun ballon exploitable. Seule une perçée d’Alaixys Romao, qui aurait dû bénéficier d’un penalty, aura marqué la première période olympienne. Mais Tony Chapron a une nouvelle fois commis un impair et en a décidé autrement.

Conscient qu’il fallait impulser un nouveau souffle à une équipe bien morne, malgré un léger mieux au retour des vestiaires, Michel a alors choisi de faire rentrer Florian Thauvin et Romain Alessandrini à l’heure de jeu pour épauler « GK » Nkoudou. Repositionné à la pointe de l’attaque, l’ex-Nantais a fini par faire craquer le bloc défensif de Montpellier (68e, 0-1) sur le seul tir cadré olympien d’une rencontre qui aurait pu basculer après le carton rouge logique de Thauvin, coupable d’un tacle grossier sur Vitorino Hilton (69e). Il n’en sera rien grâce à un Mandanda impeccable sur les rares offensives des joueurs de Frédéric Hantz (24e, 82e, 89e).

Grâce à son sixième succès à l’extérieur depuis le mois d’août, l’OM se repositionne provisoirement à trois points du podium. Mieux, il se donne un peu de confiance avant le Clasico contre le Paris Saint-Germain, dimanche prochain au Vélodrome. Reste à savoir si cette équipe sera aussi solidaire qu’elle l’a été à la Mosson...


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches