Mandjeck garde la foi

Publié le 30 mars 2012
commentaires

Avec cinq points de retard sur le premier non-relégable à neuf journées de la fin, Auxerre se trouve confronté à une mission presqu’impossible. Mais le milieu international camerounais Georges Mandjeck veut y croire.

« Nos entraînements deviennent plus intenses, déclare Georges Mandjeck sur le site officiel de l’AJA. On travaille bien, tout le monde se donne à fond, chacun s’investit. Il se passe quelque chose dans le groupe. Aujourd’hui, on n’a pas le droit de se mentir, le temps file. Mais, je crois au miracle. On va donc aborder le match face à Valenciennes comme une finale de coupe. Et une finale, ça se joue pour être gagnée », a conclu l’ancien Rennais.

P.J, footsud


REAGIR

La Chronique de Léon
Les Depêches