L1 : sans Njie, Toko freine Bédimo et Anguissa

Camfoot

Sous le regard d’un Clinton Njie déclaré forfait, l’Olympique de Marseille d’Henri Bédimo et Franck Anguissa, titulaires, a perdu des points précieux ce dimanche à Angers (1-1). La faute à Karl Toko, l’un des joueurs à l’origine du but angevin, dans les dernières secondes de la rencontre.

Le 2 octobre 2016
commentaires

Sans un Clinton Njie indisponible pour blessure, l’Olympique de Marseille a trébuché à Angers ce dimanche (1-1), à l’occasion de la huitième journée de Ligue 1 de France. Avec un Henri Bédimo plus concentré sur son rôle défensif et un Franck Zambo Anguissa précieux à la récupération avec de bonnes interventions, le club phocéen tenait pourtant une deuxième victoire consécutive au bout des doigts, après ce but de Thauvin à la 64e. Mais c’était sans compter sur un Karl Toko Ekambi qui a fait mal à la défense phocéenne en repiquant dans l’axe.

Première d’Assou, Mandjeck à genou

Auteur d’un gros match en effet, l’attaquant camerounais est au départ du but de l’égalisation dans les derniers instants de la rencontre : à l’issue d’une partie de billard, le ballon est prolongé de la tête par trois Angevins dans la surface, puis sur Doria. A la lutte avec Karl Toko Ekambi, le Brésilien remet involontairement sur Capelle qui fusille ensuite le gardien marseillais (1-1, 90e+3). L’OM aurait pu gagner, mais Angers n’a pas non plus volé ce point du match nul. C’est en tout cas mieux que l’humiliation infligée par l’AS Monaco au FC Metz. Pour la première de Benoît Assou-Ekotto (rentré en jeu à la 46e), et malgré un Georges Mandjeck auteur d’un match acceptable, les Grenats ont été balayés (0-7) devant leur public mécontent et dépité.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches