Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

L1 : Moukandjo, l’indispensable Lion de Lorient

Camfoot

Pour sa deuxième saison avec les Merlus, l’attaquant international camerounais conserve son statut de joueur incontournable. Comme l’année dernière, son club compte encore sur lui pour se maintenir en Ligue 1 de France.

Le 19 avril 2017
commentaires

Il aurait pu partir à Crystal Palace, Séville ou encore au Qatar l’année passée. Mais il aurait laissé une équipe de Lorient désarmée et sans moyens pour exister dans une Ligue 1 de France où chaque année, son objectif se résume en deux mots : le maintien. En inscrivant 13 buts en 31 matchs de championnat la saison dernière, Benjamin Moukandjo (28 ans) a permis au Merlus d’atteindre cet objectif en terminant 15e du championnat. Et cette saison encore, les Lorientais comptent sur les qualités individuelles de l’attaquant camerounais pour récidiver l’exploit.

En seulement deux ans en effet, Benjamin Moukandjo commence à faire figure « d’institution » à Lorient. Efficace et souvent décisif au cours des rencontres capitales du championnat, le capitaine des Lions Indomptables s’est logiquement vu attribuer le statut de joueur indispensable pour le club. C’est notamment grâce à lui que le FCL est sorti de la zone de relégation où il a été lanterne rouge pendant plusieurs longs mois. Même s’il n’est pas loin d’y retourner. Le club occupe la 18e place au classement à l’issue de la 33e journée de Ligue 1 avec 31 points, juste devant Dijon (29 points) et Bastia (28 points). Lorient totalise 9 victoires, 4 nuls et 20 défaites en L1. Moukandjo lui, c’est 23 matchs, 12 réalisations et une passe décisive.

Prix Marc Vivien Foe

Buteur important, Benjamin Moukandjo a ouvert le score lors de 7 rencontres avec son équipe. L’international camerounais a été décisif au cours de 9 matchs soldés par quatre victoires et un nul notamment. Auteur de trois doublés précisément à Caen (3-2), à Metz (3-3) et à Lyon (1-4), de nombreux commentateurs de sports voient en lui, le candidat idéal au titre du Prix Marc Vivien Foe 2017, encore jamais remporté par un Camerounais. Ce ne serait que logique dit-on, pour le Camerounais, champion d’Afrique, 9e au classement des meilleurs buteurs du championnat de D1 de France.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches