L1 : Moukandjo au paradis, Kana-Biyik revient de l’enfer

Camfoot

L’attaquant camerounais du FC Lorient a terminé la saison en inscrivant son treizième but samedi face au Gazélec Ajaccio de Jacques Zoua, pendant que Jean-Armel Kana-Biyik et Toulouse échappent à la relégation, grâce à leur succès (presque) inattendu à Angers (2-3).

Le 15 mai 2016
commentaires

Soirée pleine d’émotions, de records, et de rebondissements inattendus ce samedi, dans les stades du championnat de première division de France, la Ligue 1. Plusieurs club d’internationaux camerounais jouaient leur avenir. Et celui du Gazélec Ajaccio a été scellé pour un retour en Ligue 2. De retour en Elite l’année dernière, le club de Jacques Zoua dont la période de prêt tire bientôt à sa fin, termine avant-dernier de la saison suite à la défaite concédée sur la pelouse du FC Lorient. Les coéquipiers de l’international camerounais (rentré en jeu à la 82e) peuvent s’en mordre les doigts entre eux, mais aussi en vouloir à Benjamin Moukandjo qui a enfoncé le clou en inscrivant l’unique but de la partie (1-0, 27e), son treizième cette saison en 31 matchs de Ligue 1. Lui qui n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis le 13 février.

Kana-Biyik sauve sa peau

Si les Gaziers redescendent en Ligue 2, ce n’est pas le cas de Jean-Armel Kana-Biyik (26 ans, 18 matchs, 2 buts cette saison en championnat) et Toulouse, qui se maintiennent en L1, grâce à leur succès 2-3 sur la pelouse d’Angers. Le défenseur camerounais et ses coéquipiers reviennent de loin. Menés à deux reprises dans ce matchs, après avoir manqué un penalty, le Téfécé s’impose grâce à un but de Bodiger (80e), héros de la soirée. Pendant ce temps, un autre duel camerouno-camerounais se tenait au stade Geoffroy-Guichard, entre Benoît Assou-Ekotto (32 ans, 20 matchs en L1 cette saison) et Amadou (23 ans, 22 matchs, 1 but en L1 cette saison) dans le choc AS Saint-Etienne – Lille (0-1). Les deux défenseurs camerounais ont été impressionnants à leurs postes respectifs, surtout le Lillois qui surtout fait parler sa fraîcheur et sa technique dans les duels.

Bédimo a souffert, Nkoulou s’est reposé

Classé 13e de Ligue 1, Marseille a mis fin à une saison difficile. Avec un Nicolas Nkoulou admis à se reposer sur le banc de touche alors que Franck Zambo a foulé la pelouse à la 74e, l’OM n’a pas pu faire mieux qu’un match nul (1-1) face à la lanterne rouge, Troyes. Pendant que l’Olympique Lyonnais se faisait humilier (4-1) par Reims, autre club appelé à faire valoir ses droits en Ligue 2 la saison prochaine. A l’image d’un Henri Bédimo un peu brouillon, les hommes de Bruno Génésio ont totalement sombré. Heureusement pour eux, ce match n’avait aucun enjeu sur leur saison, puisque le club termine deuxième et donc, est qualifié pour la prochaine Ligue des champions.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches