Georges Mandjeck : "Je ne vais pas dormir sur mes lauriers"

Sport365.fr

Revenu en France la saison passée en L2, Georges Mandjeck est conscient de s’être relancé grâce au FC Metz. Le milieu défensif international camerounais a confié à Football365 que, malgré l’arrivée de plusieurs joueurs d’expérience, il comptait bien conserver sa place dans le onze de départ.

Le 25 juillet 2016
commentaires

Georges Mandjeck, comment voyez-vous l’arrivée de joueurs d’expérience au milieu de terrain comme Renaud Cohade ou Yann Jouffre ?

C’est positif. Par rapport aux problèmes qu’on avait la saison dernière, on a recruté des joueurs déjà bien rodés à la Ligue 1. Je ne vais pas citer leur nom, on les connaît déjà. Ils vont apporter un plus offensivement. On a envie de rester le plus longtemps possible en Ligue 1. Avec l’apport de ces joueurs d’expérience, il y a un mix intéressant dans l’équipe avec les jeunes et les vieux. La mayonnaise va prendre. D’autant qu’ils sont arrivés tôt, ce qui nous a permis de faire le stage tous ensemble. Tout s’est bien passé. On a bien accueilli les nouveaux et on a bien bossé. Il y a déjà certains automatismes en attaque.

Avez-vous déjà parlé avec le coach, Philippe Hinschberger, sur une éventuelle place de titulaire la saison prochaine ?

On n’en a pas encore parlé. Je ne me pose pas trop de questions. La saison passée, quand il est arrivé (ndlr : Philippe Hinschberger a remplacé José Riga fin décembre), j’ai joué tous les matchs. Mais je ne vais pas dormir sur mes lauriers. Je continue à beaucoup travailler, car la concurrence va être féroce. J’ai envie de garder de ma place car je veux faire une saison pleine en Ligue 1.

La Ligue 1 vous a-t-elle un peu manqué ?

Pas un peu, beaucoup. Quand j’ai quitté la Turquie (le Kayseri Erciyesspor), mon souhait était de revenir en France. J’avais bien évidemment quelques touches en Ligue 1, mais le but n’était pas de faire un ou deux matchs. Je me suis dit qu’il fallait reculer pour mieux sauter. Et le FC Metz m’a permis de me relancer. Au début, c’était difficile, mais le changement d’entraîneur a fait en sorte que les cartes soient redistribuées. J’ai fait tout ce qu’il fallait, j’ai bossé dur, j’ai gagné ma place et j’ai fait mes matchs donc, cette année, j’ai envie d’être dans la continuité de de ce que j’ai fait la saison passée.

Vous avez l’air en plus d’être apprécié par les supporters. C’est passé notamment par certains messages sur Twitter que vous avez postés en fin de saison passée…

Oui, cela a été apprécié. Je suis quelqu’un qui ne parle pas beaucoup, mais la communication est aussi importante. Les supporters ont l’air de m’apprécier, moi aussi je les apprécie car ils nous ont apporté leur soutien, notamment lors des matchs en fin de saison du côté de Dijon ou Bourg-en-Bresse. Je fais l’effort d’avoir le temps pour communiquer avec eux.

Comment appréhendez-vous le fait que votre entraîneur n’ait pas encore d’expérience en Ligue 1 ?

Franchement, ce n’est pas un souci. Comme les joueurs, il a envie de réussir pour sa première année en Ligue 1. C’est aussi mon but : de faire en sorte qu’il réussisse. S’il fait appel à moi, je ferai tous les efforts nécessaires, car j’ai envie de réussir ma saison en Ligue 1. On va tous se mettre au travail pour cela.

Dans votre contrat, vous aviez une année supplémentaire si le club parvenait à monter. Mais vous n’arrivez pas à vous entendre sur le plan salarial avec la direction. Où en est ce dossier ?

On est en train de discuter de ça en ce moment. Cela va se régler dans les prochains jours parce que le but pour moi, c’est que tout soit réglé avant la reprise. J’aurais aimé que cela se règle même avant le début de la préparation. Mais je ne suis pas le maître du temps et il y a quatre joueurs qui sont arrivés donc on va attendre tranquillement que mon tour arrive.

Cela peut-il être un motif de départ si les négociations venaient à ne pas aboutir ?

Je pense que cela va se concrétiser. Après, si cela n’est pas le cas, je suis professionnel et le plus important, c’est le jeu. Il faut penser au jeu et le reste va suivre.

Comme Yann Jouffre, espérez-vous que Yeni Ngbakoto reste malgré ses envies d’ailleurs ?

On comprend tous qu’il a envie d’ailleurs, mais c’est un bon joueur. Il est né ici. Il a fait une très bonne saison l’année dernière. Avec les joueurs offensifs qui sont arrivés, il peut encore exploser. On aimerait tous qu’il reste. Après, on ne décide pas.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches