Coupe de la Ligue : c’est fini pour Goda, mais pas pour Teikeu

Camfoot

En matchs comptant pour le premier tour de la Coupe de la Ligue de France, Jules Goda et Ajaccio ont été éliminés après leur défaite (3-0) à Lens, tandis que Sochaux d’Adolph Teikeu se sont qualifiés pour la suite, en venant à bout du Gazélec Ajaccio aux tirs au but (4-2), après un nul 0-0.

Le 10 août 2016
commentaires

Transféré à l’AC Ajaccio au début du mercato en cours, Jules Goda a disputé son premier match de la saison 2016-2017, sous ses nouvelles couleurs. Titulaire mardi soir face à Lens, à l’occasion du premier tour de la Coupe de la Ligue, le gardien international camerounais n’a pas eu une soirée tranquille. Auteur d’un très bon début de match, la performance du Lion Indomptable est d’abord gâchée par John Bostock qui, d’un joli coup franc direct du gauche à 20 mètres, faisait trembler ses filets (27e). Ajaccio répond par Moussa Maazou, mais il est stoppé dans la surface par un solide Jérémy Vachoux, 5 minutes après l’ouverture du score (32e). Jules Goda lui, reprenait reprenait la maîtrise de sa surface de réparation, se montrant efficace lors des maigres tentatives lensoises.

Goda, un face-à-face gagné

Après la pause, le gardien camerounais s’est encore illustré avec une sortie excellente qui lui permettait de remporter un face-à-face avec Mathias Autret (47e). Mais lors du corner qui a suivi, les Lensois aggravaient le score grâce notamment à Kévin Fortuné qui profitait d’un mauvais marquage (2-0, 48e). Les mêmes causes ayant la fâcheuse habitude de produire les mêmes effets, Kévin Fortuné profitait encore d’une faille défensive pour surprendre une nouvelle fois le portier camerounais (3-0, 77e). Jules Goda et Ajaccio tombent, et ne se relèvent plus. La Coupe de la Ligue de France est terminée pour eux. Mais pas pour Sochaux qui, sans Adolph Teikeu, ménagé, a obtenu son ticket pour le second tour.

Au terme d’un match (0-0) face au Gazélec FC Ajaccio à l’issue du temps réglementaire, les coéquipiers du défenseur international camerounais se sont montrés plus forts et plus sereins à la phase des tirs au but (4-2). Dans les autres rencontres, Dona Ndoh (30 ans) a joué les 10 dernières minutes du choc avec Strasbourg, tombeur de son équipe, Niort (1-0).

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches