Bekamenga et le FC Metz font l’affaire en or face au Red Star

Luxemburger Wort

Timide puis franchement entreprenant, le FC Metz a su distancer le Red Star (2-0) grâce à l’adresse et la présence de Christian Bekamenga, auteur d’un doublé. Les Messins réussissent une opération comptable exceptionnelle avant d’aller à Dijon le dimanche 1er mai !

Le 23 avril 2016
commentaires

Le match et sa note. Une première période trop timide de la part FC Metz et puis Christian Bekamenga a sorti son pistolet ! Les hommes de Philippe Hinschberger ont, par choix ou par obligation, laissé le monopole du ballon à une formation du Red Star bien organisée et totalement décomplexée. Résultat : une tête fébrile de Ngbakoto (12e) et un centre-tir de Candeias (45e), qui a trouvé la barre du but adverse, sont venus égayer 45 minutes cadenassées.

Mais, le meilleur est venu ensuite : « Beka » a profité d’une grosse erreur de Balijon mais aussi de sa blessure pour inscrire le but, pour le moment, le plus important de la saison mosellane (1-0, 73e). Une délivrance, un énorme bonheur pour les 15 374 cœurs grenat. Souverains et dominateurs, les Messins vont même doubler la mise de très belle manière par le même Bekamenga, sur une chevauchée de Ngbakoto (2-0, 85e). Des frissons dans tout le stade, un match plein de bonnes volontés et un résultat aux petits oignons.

Un 18/20 qui couronne une prestation de qualité et une opération comptable de première !

Les joueurs et leur note. Didillon (6/10) a passé une première période calme et la suite a été du même tonneau malgré une superbe opportunité adverse (64e). En défense, Balliu (5,5) a eu beaucoup de mal dans ses gestes défensifs et son apport offensif a été trop faible en première période mais il s’est très bien repris ensuite. Milan (6) s’est montré serein et sûr dans toutes ses interventions. Son compère, Rivierez (6) a été très solide, se positionnant avec intelligence et défendant avec application. Udol (6) apprend vite et bien, son énergie et sa détermination font chaud au cœur.

Au milieu, Mandjeck (7) a été grand, avec une présence totale du début à la fin et ses nombreux duels gagnés ont guidé la formation mosellane. Reis (6) ne fait ni des étincelles ni de bruit mais sa présence est rassurante et équilibre l’échiquier messin. Le capitaine Lejeune était trop juste physiquement et a été fort logiquement remplacé (42e) par Diallo (5,5) qui a œuvré avec justesse en attaque. Candeias (5) n’a pas assez pesé sur le jeu car il a été trop timide dans ses actions.

Ngbakoto (6) avait du jus et une grosse envie de mener les siens au succès : c’est ainsi qu’on l’aime !

L’homme du match. Christian Bekamenga (9/10), bien évidemment. « Beka » a bénéficié de circonstances malheureuses (blessure de Balijon) sur son premier but puis a fait admirer son talent sur le second. Un doublé qui n’a pas de prix ! Présent, adroit, physique et astucieux. La panoplie du parfait buteur. Saint-Symphorien l’adore et il le lui rend bien. Un match étincelant pour un garçon attachant et vrai. On l’adore !

Le classement. Ce n’est pas encore le paradis, mais le FC Metz vient de réaliser une incroyable opération au classement général de la Ligue 2 ! Les hommes de Philippe Hinschberger occupent seuls la troisième place (59 points) et distancent Le Havre (4e, 56) et surtout Lens (5e, 55) défait à Nîmes (2-4). Auxerre - Dijon se joue ce samedi (les Dijonnais sont déjà en L2) et Nancy - Sochaux se déroulera lundi prochain.

Par Hervé Kuc


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches