Allan Nyom : Feux d’artifice sur Watford

Avec RDS

Sa venue à Liverpool avait pourtant débuté sous de bons auspices. Le technicien allemand Jurgen Klopp alignait succès sur succès. Mais depuis quelques semaines, rien ne va plus. Ce dimanche, c’est Allan Nyom et Watford qui ont pu profiter du cadeau de Noël que leur a offert Liverpool qui a encaissé pas moins que 3 buts. L’adversaire ne leur a fait aucun cadeau, gardant sa cage inviolée.

Le 21 décembre 2015
commentaires

Les fondements de la Premier League sont bien en train d’être chamboulés. Un bleu, Leicester, mène désormais le classement. Le "Big Four" tire la patte, son dauphin, Arsenal suit à une lointaine distance, avec 5 points de retard, Manchester City un point plus loin.

Avec ses 24 points, Liverpool reste à une inconfortable 9e place, quatre points de moins que Watford, ce pétillant promu (7e) qui est même à quatre points du podium.

Avec Chelsea largué au classement (15e), malgré sa première victoire samedi contre Sunderland (3-1) de l’après Mourinho, et Manchester United (5e) en plein doute après son cauchemar face Norwich (2-1) qui fragilise un peu plus la position de Louis van Gaal, le championnat se jouera donc vraisemblablement sans deux, voire trois, acteurs historiques.

À Vicarage Road, Liverpool s’est sont tiré tout seul une balle dans le pied.

Remplaçant au pied levé d’un Mignolet critiqué, Bogdan a été encore plus inquiétant dans la cage que le Belge, en témoigne le but-casquette inscrit dès la 2e minute par Ake sur corner qui a précipité la chute des Reds.

Ensuite, au milieu d’une défense aux abois qui retrouvait pourtant Sakho, Ighalo a inscrit ses 11e et 12e but en championnat (15e, 85e), marquant même à l’occasion d’un 4e match d’affilée.

Liverpool, qui restait sur cinq victoires contre Watford, vient de prendre un point sur neuf. Après des débuts hésitants symbolisés par un triste bilan de 12 points en neuf rencontres, Klopp n’avait lui jamais subi l’infamie de quatre matches d’affilée sans succès.

Les fêtes seront donc assurément plus joyeuses à Watford, qui attendait depuis 1987 une série de quatre victoires dans l’élite. Il fallait même remonter à 1986 pour trouver trace du dernier succès de l’équipe de Quique Sanchez Flores chez elle contre Liverpool.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches