Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Interview
  • Michel Tadoun : « mettre de côté la rivalité avec Union de Douala  (...)

Michel Tadoun : « mettre de côté la rivalité avec Union de Douala »

Camfoot

Ancien joueur de football devenu président d’une Académie à Yaoundé, il exerce depuis quelques semaines au poste de manager général de New Stars de Douala. Nous l’avons rencontré dans la capitale camerounaise. Avec nous, il parle de ce nouveau challenge qui se présente à lui et expose les objectifs du club pour la saison qui s’annonce.

Le 8 décembre 2016
commentaires

En quoi consistent vos nouvelles fonctions de manager général de New Stars de Douala ?

Mon travail à New Stars consiste à mettre en place une feuille de route qui, elle, a commencé par la mise sur pied d’un staff technique dont le patron s’appelle Adolph Ekeh, ancien entraîneur d’UMS de Loum, le club champion du Cameroun. Cela démontre la volonté du club de se hisser toujours plus haut. Il aura à ses côtés trois autres entraîneurs, tandis que je serai à la supervision générale. En fait, c’est une nouvelle façon de faire dans le monde du football. Avec la construction des nouveaux stades au Cameroun, les clubs commencent aussi à se doter d’un sérieux qu’on rencontre uniquement en Europe. Neuvième l’année dernière, New Stars a comme premier objectif de faire mieux que ce classement. C’est vrai que le fait d’avoir souvent été africain a obligé le club à faire des recrutements XXL, mais cette année, nous repartons dans la stabilité. J’ai proposé au président de marquer les esprits en recrutant le maximum d’internationaux juniors possible. Ça va donner un autre visage au club.

Comment jugez-vous le challenge qui s’offre à vous ?

Michel Tadoun est d’abord président d’une Académie à Yaoundé, avec une équipe qui dispute la Ligue du Mfoundi. Je suis également un ancien joueur, et un agent de jouer. Donc, ce monde, je le connais parfaitement ; j’ai travaillé en Europe avec des structures professionnelles. Je trouve que c’est un bon challenge. On repart sur un nouveau cycle. L’année dernière, l’effectif de New Stars était de 29 joueurs dont 17 nouveaux. Nous allons réduire l’effectif à 25 joueurs au maximum, et garder au moins 16 joueurs d’ici à la fin de la saison. Nous allons mettre de côté la rivalité avec Union de Douala et se concentrer sur nous d’abord.

Qu’est-ce que votre patron attend de vous ?

Le président, Faustin Domkeu et par ailleurs vice-président de la Ligue de football professionnel est quelqu’un qui milite pour une organisation professionnelle de nos clubs au Cameroun. En ce qui me concerne à New Stars, il est question de faire mieux que par le passé. On sait ce qu’on a, on sait d’où on vient et où nous voulons aller. Nous allons cesser de faire rêver les gens en disant que nous serons champions cette année. Nous allons commencer par calculer les cinq meilleures places et après, on fera un bilan. Nous allons essayer d’avoir une équipe compétitive dès le début de la saison.

Propos recueillis par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches