Kom : « j’aimerais être titulaire chez les Lions »

Camfoot

Le milieu de terrain de l’Etoile Sportive du Sahel, champion de Tunisie 2016 était l’invité de l’émission Camer Football Club. Dans cet entretien avec nos confrères du programme divisé sur Soleil FM, l’international camerounais évoque la nouvelle ambiance qu’il fait dans la tanière des Lions, et parle de son statut au sein de cette équipe. Lui qui espère s’adjuger un jour, un rôle de joueur incontournable en sélection.

Le 14 juin 2016
commentaires

Qu’est-ce que ça vous fait d’être l’étranger le plus titré de l’histoire du championnat tunisien ?

Je viens de très loin. Et je dois tout ce parcours à l’ancien sélectionneur national, Roger Lemerre, qui m’a énormément façonné ici au sein de l’Etoile Sportive du Sahel du temps où il était mon entraîneur. Par la grâce de l’Eternel j’ai beaucoup travaillé, et j’ai aussi beaucoup évolué dans un environnement qui n’est pas facile. Je suis fier d’être parmi ces joueurs qui sont en train d’écrire ces belles pages du club. Pour revenir à votre question, disons simplement que c’est un honneur pour moi de faire partie de l’histoire du football tunisien. Un Camerounais titulaire depuis quatre ans, et capitaine cette saison au milieu de grands joueurs tunisiens et Algériens, il faut le mériter. Et j’en suis fier.

Est-ce que vous ne dites pas après tous ces titres, qu’il est peut-être temps de voler vers un nouveau challenge ?

C’est vrai qu’après quatre belles saisons, c’est vraiment le moment de rêver d’autre chose. En tant que jeune joueur j’ai vraiment envie de découvrir un autre championnat, et me donner un nouveau challenge à relever. Cependant, je suis quelqu’un qui ne force pas les choses. Je crois que ça se fera en temps opportun. C’est le bon Dieu qui décide. J’attends de voir comment le mercato va se terminer, parce qu’il est vrai qu’il y a des offres à l’étranger. C’est important d’y penser, mais pour le moment je préfère me concentrer sur les prochains matchs ; car nous sommes encore en compétition notamment, à la Coupe de la Confédération africaine où notre titre est en jeu.

Parlons à présent de la sélection nationale. Avez-vous remarqué quelque chose de nouveau dans l’ambiance au sein de la tanière ou alors, c’était du déjà-vu ?

Disons que le gros effectif du groupe est là depuis un bon moment déjà. Et donc la majorité des joueurs se connaissent assez. Maintenant, il y a un nouvel entraîneur qui donne l’occasion à plusieurs d’avoir leur chance, que ce soit du côté local, ou de l’étranger. L’entraîneur a instauré une manière d’être et de se comporter quand on est en sélection, et cela facile le travail : tout le monde est content, concentré, engagé, tourné vers le même objectif. Il y a une nouvelle méthode c’est vrai. Et ça fait que les joueurs ont aussi une nouvelle énergie et plus d’envie. Sincèrement, nous sommes satisfaits.

Vous êtes régulier en sélection, mais ne pensez-vous pas qu’il est temps pour vous de vous approprier un statut de titulaire incontesté dans cette équipe ?

Tout footballeur aimerait toujours être titulaire partout où il est appelé à jouer. Et donc, en tant que footballeur, j’aimerais vraiment être titulaire chez les Lions, mais j’ai eu une éducation qui m’a appris que dans la vie, on ne se presse pas. Mon temps viendra, et j’aurai ma chance. Le fait d’être régulièrement sélectionné est une grâce. Cela demande de la patience, de la discipline et du travail. Le reste viendra en son temps. Je travaille en attendant ce jour, parce qu’être titulaire, ça se mérite.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches